Skip to content

1983, Youri Bezmenov ex KGB:  » Subversion, conspiration, radicalisation, déstabilisation, crise, normalisation. »

2011/09/24

Les vingt neuf vidéos de Youri Bezmenov en bas d’article sont issues du compte Youtube Hermitcleric:

  1. l’interview de Youri Bezmenov par G. Edward Griffin Soviet Subversion of the Free World Press.
  2. La conférence Tomas Schuman (Yuri Bezmenov) L.A. 1983.

La guerre des mots

Le transfuge Youri Bezmenov était un agent du KGB travaillant comme « journaliste » à Ria Novosti. Dans ses témoignages, il explique le modus-operandi de la subversion et décrit de manière très détaillée le lent processus de dé-moralisation, radicalisation, puis déstabilisation des institutions ou sociétés ciblées par la Subversion. Il résume sa biographie, son expérience, sa fuite et constate la présence de son travail à l’Ouest dans un campus universitaire canadien.

.

Mots clé:

subversion, demoralisation, crisis, conspiracy, destabilisation, normalisation, usefull idiots, Big Brother.

Il insiste bien sur le caractère hostile et destructeur, les méthodes criminelles de cette activité qui est mal connue et mal comprise en occident.

Le mot subversion a un sens transgressif en langage commun, plutôt progressiste. Au contraire, la subversion du KGB est une activité qui vise la destruction de l’ennemi par l’intérieur. Ce qui est tout à fait différent. Il s’agit de saper les fondements de la société ciblée, afin « de faire s’écrouler l’édifice ». Pour citer un exemple contemporain qui illustre cette activité, les provocations du Guide Suprême de la République islamique d’Iran Seyed Ali Khamenei à l’égard de la société française: Centre Zahra: Khamenei veut “détruire de l’intérieur” l’ennemi extérieur.

Bezmenov cite beaucoup d’exemples mais on pourrait rajouter: Les procès de Prague (Procès Slánský) en 1952. L’objectif était d’éliminer du gouvernement tchécoslovaque les anciens combattants républicains de la guerre d’Espagne et de la résistance anti-nazie, afin de renforcer le pouvoir de l’URSS en remplaçant le gouvernement par un idiot utile du Kremlin: Gottwald. Suivra 15 ans plus tard la normalisation: invasion militaire en 1968.

Georges Orwell parlait déjà des efforts déployés par Moscou pour effacer une part de l’Histoire de la guerre d’Espagne. Youri Bezmenov cite des exemples plus récents.  » Ceux qui savent mentir dans les yeux…  » bénéficient d’un traitement de faveur par rapport aux idiots utiles qui sont éliminés » et remplacés par des successeurs plus radicaux.

La subversion kagébiste a aussi servi la stratégie soviétique anti-sioniste, un pamphlet antisémite connu: « Le judaïsme sans fard » est daté de 1963, ce contenu idéologioque circule encore aujourd’hui sous le titre « Le sionisme sans fard« : Un pamphlet antisémite distribué à une conférence de Michel Collon en 2010.

La subversion contemporaine est entretenue de manière concertée par les relais propagandistes des régimes d’Iran, de Syrie, de Russie, et leurs alliés Hugo Chavez, Fidel Castro, Hezbollah, Hamas, extreme-droites européennes et américaines, extrème droites prétendues musulmanes, ou identitaires… Son activité se concentre sur un objectif anti-sioniste, anti-europpéen, anti-américain, souverainiste, prétendu anti-capitaliste et anti-impérialiste, pour affaiblir le pouvoir de l’ONU, priver de soutiens les oppositions démocratiques intérieures, affaiblir les diplomaties extérieures hostile en influant sur les idées collectives dans leurs sociétés.

.

Confusion:

Détournement anti-communiste:

Pour mieux comprendre son discours sur les mécanismes de la Subversion, il faut garder à l’esprit qu’il s’agissait d’une activité au bénéfice du Kremlin plutôt qu’au service du communisme. Il est donc important de relativiser, et même ignorer les termes « capitalism » et « marxism-Leninism  » que Youri Bezmenov utilise pour se faire comprendre aux USA dans le contexte géopolitique de l’époque: la guerre froide sous la présidence de Ronald Reagan. Lui même raisonnant en fonction de son expérience imprégnée par le dualisme idéologique de l’époque et son rejet du système soviétique.

En 1983 Youri Bezmenov est en réaction contre le KGB, l’URSS, et ceux qu’il nomme « usefull idiots » ou « gauchistes« . Ces vidéos sont donc aussi publiées par des sites anti-communistes et d’extrême droite, car Bezmenov met l’accent sur la subversion véhiculées par des « socialistes » qui, selon lui et certaines opinions de l’époque, sont conçues pour véhiculer la « démoralisation » entretenue depuis l’URSS. Ces publications sont donc dans l’erreur puisque l’URSS (n’existant plus) n’exporte plus l’idéologie marxiste et la subversion qu’il décrit existe bel et bien.  Et d’autre part parce que l’exportation de cette déstabilisation avait un objectif destructeur plutôt que progressiste. Ces sites anti-communistes pratiquent donc eux aussi la Subversion en choisissant de ne retenir que ce qui les arrange dans le témoignage de Bezmenov.

Il faut donc faire abstraction de l’amalgame Kremlin/socialisme et garder à l’esprit qu’il s’agit simplement de méthodes de combat: « psychological warfare« .

Détournement conspirationniste:

Ironiquement, ce sont principalement des conspirationnistes qui mettent en ligne ces vidéos (Ce qui n’est pas le cas de la source des vidéos suivantes. Les conspirationnistes sont les véhicules et acteurs de la subversion actuelle et détournent le propos de Bezmenov en faisant croire que l' »Occident » utiliserait les méthodes du KGB dans le but de précipiter l’avènement de la dictature d’un mythique « nouvel ordre mondial capitalo-sioniste » et ultra sécuritaire qu’ils nomment Big Brother. Selon eux, la Subversion [« occidentale » ou « démocratique »] servirait à  préparer les esprits dans ce but. Alors que selon Georges Orwell, Big Brother est au contraire la métaphore de Staline, les caméras de ses mouchards, et les idiots utiles sont les militants staliniens britanniques qui ont véhiculé les mensonges du Kremlin sur la guerre d’Espagne ( participant ainsi à effacer l’Histoire). C’est à dire les conspirationnistes d’aujourd’hui qui désinforment au profit des dictateurs, ignorent les témoignages de leurs victimes et les font même passer pour les coupables!

Les méthodes Subversives du KGB d’autrefois se retouvent dans l’activité actuelle dite « conspirationniste », les grands thèmes de la dé-moralisation sont parfaitement identifiables dans le flots de discours véhiculés dans tous les médias par les millions d’idiots utiles, les exemples de radicalisation sont innombrables.

La Subversion est animée principalement par des fausses agences médiatiques russes, syriennes, iraniennes et vénézuéliennes. Youri Bezmenov, après avoir était un  faux journalistes comme ces innombrables employés actuels des dictateurs et leurs médias, chaines de télévision…

Depuis l’accès de la population à internet, ce sont des millions de relais naïfs qui partagent occasionnellement ou inconsciemment sur les réseaux des documents de désinformation. Certains convertis à ces thèses sont très actifs dans l’administration de plate-formes de partage, traduction de vidéos, et diffusion sur les réseaux.

Les idéologues provocateurs sont moins nombreux mais leur pouvoir de diffusion est énorme.

La méthode est donc la même qu’à l’époque soviétique mais les mots se sont enrichis et ont remplacé l’antagonisme binaire présenté par Bezmenov entre « liberalisme » et « socialisme« :

Le camps du mal d’après la Subversion, « capitalism » au temps de Bezmenov peut être substitué actuellement par:

apartheid, discrimination, terrorisme, racisme, libéralisme, capitalisme, gouvernement planétaire, Europe, ONU, Hitler, nazisme, esclavage, bankster, sionisme, institutions internationales, ONG, droit international, occident, « nouvel odre mondial », « capitalo-sionisme », Israel, métiers de la finance, usure, juif, colonialisme, impérialisme, démocratie dite « fasciste », fascisme, « fausse » démocratie, économie de marché, médias dits « mainstream » (professionnels), Sarkozy, Obama, Bilderberg, Goldman Sachs, Trilatérale, CFR…

Le camps du bien, de la morale ou de la paix future d’après la subversioin des dictateurs, l’ancienne expression « marxism-Leninism » sera remplacée par:

Kremlin, modèle de la république islamique d’Iran, modèle chavezien ou kadhafiste (jamahiriya), Hamas, Hezbollah, Axis for peace (Russie-Iran-Chine), démocratie directe, Laurent Gbagbo, Thomas Sankara, Patrice Lumumba, Che Guevara, régime de Bashar el-Assad, résistance citoyenne, enquête citoyenne, anti-impérialisme, chercheurs de vérité, anti-sionisme, résistance, réhabilitation du terrorisme, révolution, dissidence, « ouvrir les yeux », justice, souverainisme...

.

Russia Today, PressTV, la voix de son maître:

La principale chaîne de télévision employée par la subversion actuelle est RussiaToday, chaîne satellitaire en anglais qui a été crée par Ria Novosti où travaillait d’ailleurs Youri Bezmenov en tant que « journaliste« .

Les descriptions de Bezmenov correspondent tout à fait au style d’intervention des conspirationnistes américains ou européens sur RussiaToday: Alex Jones, Webster Tarpley, Wayne Madsen, diffusent des mensonges bien précis censés s’articuler sur une mythologie préexistante et déjà très dense. ils déforment la réalité afin de rendre populaire (ou moins impopulaire) les projets d’un dictateur en difficulté ou du régime russe selon les besoins: en 2008 la guerre de Géorgie, reconnaissance de l’indépendance de l’Ossétie du sud, en 2009 et 2011 opposition (ou doutes) aux révolutions iranienne, syrienne et libyenne, mythe du complot contre les régimes syrien ou iranien, appels à la révolte en Europe, USA, positions anti-europpéennes, antisémitisme… Provocations et radicalisation au sein des mouvements de contestation: indignés, occupy Wall street, Grèce… nombreuses provocations à la haine contre Israël, au sujet de Gaza, Liban, Égypte, Pakistan et Afghanistan, Somalie. La subversion a atteint la révolution tunisienne au lendemain du départ de Ben Ali… via l’extrême droite français, ou Michel Collon et sa fameuse intervention à Ce soir ou jamais, une vidéo titrée « Le bon arabe et le mauvais arabe » qui a eu un énorme impact et a participé à faire basculer l’opinion publique un peu plus en faveur de Kadhafi et contre la révolution.

Les provocateurs servent le message subversif du régime iranien des pasdarans, syrien du clan al-Assad, des alliés comme Chavez ou Kadhafi. Russia Today est une des sources « d’actualité » les plus référencées, les plus partagées et des plus fournies en contenu accessible sur internet.

PressTV est un ersatz iranien de RussiaToday en un peu plus grossier. Ses invités conspirationnistes sont des désinformateurs et auteurs anglophones mais la chaîne fait aussi la promotion de propagandistes français anti-sionistes (Yahia Gouasmi) et négationnistes  (Robert Faurisson). Noam Chomsky aussi a accepté d’être interviewé par PressTV pour s’exprimer sur les thèses révisionnistes du 11 septembre, à ce sujet on peut consulter cet article de ConspiracyWatch: 11-Septembre : Chomsky souffle le chaud et le froid. La chaîne présente comme « historien » un ex-leader nazi britannique (ConspiracyWatch:  Qui est le  »commentateur politique » Peter Rushton ?.), ou la propagandiste antisémite Michèle Renouf. PressTV se sert beaucoup de personnalités comme Tony Benn (Stop the war coalition) et son ami George Galloway. PressTV partage aussi certains propagandistes avec RussiaToday: Webster TarpleyThierrry Meyssan, Lizzie Phelan...

Une autre chaîne existe en français SaharTV qui entretient des rapports très étroits avec la facho-sphère francophone: comme Pierre Dortiguier,  Dieudonné, la bande de Mécanopolis, ou des représentants d’extrême droite et du négationnisme tous présentés comme défenseurs de la liberté d’expression et détenteurs de la vérité.

Le soir du 23 août 2011, lors de la prise d’otage des journalistes étrangers à l’Hotel Rixos par les kadhafistes, Mecanopolis inquiet du sort de Meyssan, n’hésite pas à faire connaître ses liens étroits avec l’organe de propagande iranien:

20h45 > Nous avons contactés nos amis de la chaîne de télévision iranienne francophone Sahar, avec laquelle Thierry Meyssan et Mecanopolis collaborent régulièrement.

Depuis plusieurs années, ces « médias » russes, iraniens, syriens, aux ordres de gouvernements diffusent la même subversion en entretenant le même mythe du complot « capitalo-sioniste« et s’alimentent mutuellement en contenu, références et désinformateurs.

NB: A l’époque de la création du Protocole des sages de Sion vers 1905/1910, la police secrète du Tsar utilise des agents provocateurs infiltrés chez les révolutionnaires. Les effectifs de l’Okhrana composeront la Tchéka qui deviendra l’OGPU-NKVD-KGB-SVR. L’Okhrana à l’époque luttait contre la révolution socialiste. Ce  » loup qui change de poil mais pas de nature » selon le dicton a donc traversé 3 régimes politiques au service du gouvernement. Le KGB est au pouvoir au Kremlin depuis 1999 avec Vladimir Poutine, ex directeur du FSB (KGB) puis avec Dmitri Medvedev depuis 2008, qui aurait été recruté comme mouchard par l’officier Poutine en 1989 à la faculté de droit de St  (Thierry Wolton, Le KGB au pouvoir). La méthode de subversion n’aurait pas changé depuis l’époque du NKVD, la désinformation stalinienne selon Georges Orwell.

.

Voir aussi Soviet “Active Measures”: définition, méthodes, objectifs.

.

Soviet Subversion of the Free World Press

1/9

2/9

3/9

4/9

Ria novosti est le front de désinformation du KGB. Tout le personnel de RiaNosti est issu du KGB. 75% sont des commissaires officiers du KGB, les 25% restant sont comme moi assignés à des tâches particulières.

En 1967, Bezmenov a été rattaché par le KGB au magazine LOOK, voir la couverture à 5’38: RUSSIATODAY, le même titre que la subversion actuelle (dite conspirationniste, ou pro-dictatures). A l’époque selon Bezmenov: un amas de mensonges déguisés en « opinions américaines vues d’URSS », actuellement un amas de mensonges qui cache mal son soutien aux dictateurs.

5/9

6/9

Les meilleurs idiots utiles pour la manipulation des opinions publiques sont des artistes et des faiseurs d’opinion. L’objectif est de rassembler des personnes naïves ou stupides et d’élargir leur cercle d’influence. C’est là que le travail de « démoralisation » se met en place.

Deux jours après la capture de Hue par le VietCong, des milliers de personnes ont été exécutées. La CIA s’est demandée comment cela était possible

7/9

Les idiots utiles sont « éliminés » pour ces raisons:  » ils en savent trop et lorsqu’ils se rendent compte qu’ils travaillent pour d’autres intérêts que leur cause ils deviennent les pires opposants. »

L’assassinat d’un idiot utile peut aussi alimenter la démoralisation ou la radicalisation. Bezmenov parle d’élimination physique car les exemples qu’ils présente s’inscrivent dans des contextes de crise (guerre civile) ou déstabilisation, à une époque aussi relativement ancienne. Un simple « effacement » professionnel peut remplacer l’élimination dans des contextes moins radicaux.

8/9

La situation tragique de la démoralisation! Une personne démoralisée l’est souvent pour la vie et est incapable d’interpréter rationnellement une information. Il parle aussi de réaction à des stimuli.

Subversion idéologique, ou active mesures or psychological warfare:

« … to change perception of reality… no one is able to come to sensible conclusions… it’s a great brain washing process… « 

L’étape suivante est la déstabilisation.

9/9

Il faut 15 à 20 ans pour démoraliser une population.

Tomas Schuman (Yuri Bezmenov) L.A. 1983

  • part. I

1/2

La Subversion est l’activité principale des “services” à l’étranger, ceci n’a rien à voir avec ce que l’on appelle « espionnage ». Il faut convaincre dès l’enfance que tout ce qui provient de l’Amérique est « bad », au mieux diabolique.

2/2

La subversion idéologique ne consiste pas uniquement à vendre une idéologie mais à détruire le système ciblé.

il revient sur le massacre de Hue, en 2 nuits des milliers de personnes sont arrêtées et exécutées et suppose qu’il existait des listes établies grâce à un travail d’informateurs sur le terrain.

Je ne les appelle pas gouvernement [ soviets] mais «  junta »…

  • part. II (son uniquement)

a 1/7

Les fameux  » deux poids deux mesures » des subversifs Dieudo, parti anti-sioniste, Soral, Michel Collon:

We always criticize about American presence in other countries, but we never criticize or get attention about soviet armies in other countries: planes tanks. Are there any protest in LA or San Francisco? NO; Are there anybody who says “soviets go home” NO!

Toujours actuellement valable concernant le rôle de l’armée russe en Géorgie depuis 1991.

Nato is criticized by soviet medias, Nato is also criticized by western medias…

Who criticized soviet invasion of Czekoslovaquia?

Tiens, ce livre que j’ai trouvé sur un campus d’université, je l’ai édité moi même quand je travaillais à Ria Novosti. » (rires dans la salle)

_ 8’20

“ This is another interesting exemple : *exoneration?? and ultimatum written by Richard Rohmer*?? a science fiction novel about the invasion of USA into Canada to expropriate the oil and natural gas resources in that neighboring friendly nation…”

Cela rappelle évidement l’influence du conspirationnisme contemporain sur les cultures collectives: on imagine le monde sous l’angle du complot gouvernemental américain/europpéen au mieux, au pire de manière judéo-americano-centriste.

a 2/7

0 :35

« This is the author of the post anti-american book who defected on the communist side. Philipp *Age*?? He’s alive, nobody’s threatening his live, nobody is poisoning him with poisoned umbrella, …He’s criticizing CIA for developing a gun to kill communist agents. And he tries to present it as a crime on behalf the state intelligence agency. Why is it a crime?

Humour à propos des photos enjolivant le développement de la Sibérie, la technologie soviétique, sans dire que ces constructions ont été réalisées par des esclaves déportés en camps de concentration pour y mourir. Il Explique comment les gens naïfs au Canada ou aux USA participent à véhiculer une image positive, ou à défaut complaisante envers les camps de concentration soviétiques, viet-namiens ou khmers.

Voilà pourquoi il appelle le régime soviétique : « junta » et « mass murderers ».

a 3/7

Il présente les espions soviétiques ou suspects (comme Daniel Elsberg) vivant paisiblement aux USA et exerçant leur métier. Il parle aussi des artistes qui se font instrumentaliser pour exposer des visions unilatérales de certains évènements jusqu’à être amenés à interviewer Fidel Castro (Jane Fonda). Bezmenov dit que c’est là qu’il faut s’intéresser au message dilué dans l’interview et diffusé par l’artiste sur son territoire grâce à sa popularité. Jane Fonda rappelle effectivement d’autres exemples actuels, certains bien plus instrumentalisés que Jane Fonda.

a 4/7

Youri Bezmenov est réactionnaire sur les questions du socialisme, de l’homosexualité et du féminisme… il faut décrypter le message au-delà: il ne s’agit pas uniquement de véhiculer un message favorable au communisme, mais avant tout défavorable à l’institution ciblée. Si possible favorable aux décisions et stratégies du Kremlin (le Kremlin n’est plus communiste mais s’en sert toujours).

this is what I have collected on a university campus in Ottawa: that was how they instile in the mind of people, young people, that to fight is the only way the violence that is the only way to achieve rights of the Palestinian people, other people, Quebec separatists… The question of démoralisation is not a joke.

Il cite l’exemple d’un agent qui est une prostituée d’Allemagne de l’est envoyée au Portugal après la révolution socialiste…

a 5/7

Il compare la présentation des leaders soviétiques par la presse américaine :

nice smiling person…

ensuite il présente les leaders occidentaux par la presse soviétique « rires dans la salle .» Il parle de Valery Giscard D’estaing, helmutt Schmitt… Thierry Meyssan et les conspirationnistes n’ont rien inventé.

a 6/7

…a flying nuclear bomb? …but no protest

Cet exemple de Bezmenov rappelle la crise et les mensonges du projet de bouclier antimissile de l’Otan : aucun mot et aucune protestation concernant la plupart des têtes nucléaires stratégiques russes à l’ouest du pays ( aux frontières de l’Europe), mais indignation générale dans l’opinion contre touite action de l’OTAN en Europe. Sachant que la Russie est la plus grande puissance nucléaire du monde : même après désarment ils gardent toujours un peu plus de têtes nucléaires que tous les pays réunis. La subversion actuelle s’indigne surtout contre le peu d’armes nucléaires israéliennes.

They are lying to you since years to years…they have a vision of frog…

a 7/7

_ 1:45

… one of the most conservative newspapers: This particular case, a Canadian newspaper. The **global nail**?? Editorial page: nothing special right?… there is an article “ Us how to dominate russians pacific claims”.  Then obviously it’s somebody’s opinion right? Nothing unusually for an usual reader. Russians claim that USA are to dominate the pacific. The idea is… then USA is obviously aggressive and the ideas is they want to dominate something and Russians are unhappy about it. Somebody says.. you read the article and probably agree or disagree but you have the feeling of a message of urgency. The nasty American are again in *** to dominate Pacific! Now look who is the author: Alexander Malichkine, Novosti Press agency. Not a word about who is Malichkine and What is Novosti Press agency! An average reader will accept this article as a legitimate or as the expression of a journalist. It is not an opinion! It’s a fabrication by an extension of KGB. Novosti Press agency is the organization for wich I worked for several years.

_ 4:55:

“The myth and the reality of the KGB, … and this is where it comes from. You thought it was from a soviet magazine right? No! It’s from Look Magazine, an American magazine, wich published that crap! If you don’t believe me I’ll tell you that I was a person who accompagnate group of journalists from Look Magazine when they came to Moscow on invitations from Novosti Press agency.  I made them to publish that thing… « 

b 1/2

b 2/2

  • part. III

1/7

15% du temps de travail, des moyens financier, des ressources humaines est consacré à l’espionnage, les 85% restants sont toujours consacrés à la Subversion.

La subversion actuelle est toujours une activité agressive qui a pour but de détruire.

Misconsception:

... but according to the law in western counties: it’s not a crime! Exactly because of a misconception, a manipulation of terms… Subverter is a student, a diplomat, an actor, an artist, a journalist, like myself…

2/7

3/7

4/7

5/7

destabilisation process

6/7

7/7

  • part. IV

1/2

2/2

The Corean Airline incident. On my opinion it’s not an incident at all… I believe  it’s a premeditated plan to create an international provocation.

The KGB and the army, they hate eachother.

.

Publicités
6 commentaires
  1. ph111 permalink

    Bon article. Avec ce qui se passe actuellement et les commentaires sur internet, on voit à quel point il est valable… Je suis effaré par l’hypercritique qu’on peut trouver de la part de commentateurs envers les pays occidentaux et leur complaisance envers le dictateur russe…
    Regardez le public cible de RT et vous avez les nouveaux idiots utiles…

    • et bien… oui. C’est exactement le cas, depuis plus de dix. RussiaToday a été crée en cours de « processus de subversion des opinions publiques du monde libre ».

      D’un point de vue comportemental, éthologique, c’est fascinant, la capacité d’entrisme déployée par l’entreprise de subversion: elle touche le pannel le plus large. Influence nos proches. Des appâts sont lancés à toutes les « catégories d’opinions », mêmes ennemies. Ce sont principalement l’interprétation des crises internationales qui rassemble en faveur de l’émetteur: le KGB (au Kremlin) et ses vassaux dictateurs (les idiots utiles rouge-bruns sont leurs porte parole bénévoles). Même si l’on constate des convergence d’opinions déviantes qui gangrènent les sociétés de l’intérieur (dérive fasciste que nous vivons en Europe et +).

Trackbacks & Pingbacks

  1. Désinformation et mesures actives « contresubversion
  2. Agoravox supplétif de Big Brother: la censure mitoyenne « contresubversion
  3. Soviet “Active Measures”: définition, méthodes, objectifs. « contresubversion
  4. Des propagandistes francais d’Assad se fellicitent de la mort de la journaliste Mika Yamamoto et l’accusent d’espionnage. « contresubversion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :