Skip to content

Impacts de sous-munitions d’un missile SA-11, sur les débris du vol MH17 de Malaysian Airlines.

2014/07/22

L’impact d’une pluie de billes est parfaitement visible sous la fenêtre arrière du cockpit, côté gauche, donc au niveau du poste de pilotage de l’avion:

La propagande russe affirme que le vol MH17 a été abattu par l’aviation ukrainienne, or, les missiles d’avion et attaques aériennes touchent leurs cibles par l’arrière. Mais les missiles SAM (sol-air, anti-aériens) sont destinés à endommager les appareils, ils doivent exploser vers l’avant de la cible. Les ogives des missiles Sa-11 des lance-missiles BUK projettent des dizaines de milliers de sous-munitions métalliques. Un lance-missile BUK russe a été localisé sous le vol MH17 à l’heure de l’attentat, il a été photographié et filmé, d’autres vidéos montrent d’autres lance-missiles BUK évacués par camion vers la Russie le soir du 17 juillet et dans la journée du lendemain. L’expert militaire Reed Foster, interviewé par le New-York Times, explique que les SA-11 ont été conçus pour détruire des cibles rapides à une haute altitude. Ils ne ciblent donc pas la surface d’un appareil: leur ogive explose à proximité de la cible, projetant un nuage de dizaines de milliers de billes métalliques dans l’onde de choc de l’explosion. Ce qui explique que les photos des débris du vol MH17 montrent des impacts toujours de même taille, alors que des éclats d’obus (« shrapnels »), montreraient des déchirures rectilignes à la surface de l’appareil:

(Sources)

Captures d’écran de vidéos, et photos:

Ces sous munitions laissent des marques caractéristiques sur les cibles qu’elles détruisent, est-ce la raison pour laquelle la Russie a détenu les corps et les effets personnels des victimes plusieurs jours, avant de les rassembler, puis les rendre?

La presse française (Le Figaro) interroge l’opinion publique francophone, en 24h exactement, une large majorité de votants francophones ne croient pas que « les russes » [le front militaire de Poutine] soient responsables « du crash« :

PoutineMH17France

Et pourtant dans la question il n’est même mentionné de notion d’attentat terroriste, ni de massacre intentionnel, il s’agirait d’un « crash », par inadvertance? Donc, on peut supposer que très peu de francophones considèrent qu’il puisse s’agir d’une provocation terroriste, de la part du Régime russe. Et donc s’il s’agit d’un acte terroriste prémédité, une large part d’opinions francophones défendront les messages de ces [éventuels] terroristes. Avec le temps, cette balance devrait s’inverser (espérons), mais il restera une large part d’opinions subverties dans quelques mois/années? Au KGB, on prend la température des réactions des opinions publiques dans les différents groupes linguistiques, d’Europe, du monde libre, et par extension là où on lit les premiers (les mondes anglophone et arabe sont vastes…). Des mesures seront prises en conséquence: car Poutine comprend une fois de plus, qu’il est toujours libre de repousser les limites qu’il impose, sans craindre de réaction d’hostilité des opinions publiques mondiales, toujours acquises à sa désinformation depuis une dizaine d’années, et radicalisées contre leurs propres sociétés.

.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :