Skip to content

Un américain tué par l’ASL, était officier du Hezbollah, et l’un des 30 terroristes les plus recherchés par le FBI.

2014/06/13

Dearborn, dans le Michigan (USA), à la frontière canadienne: carte.

Un ex-résident de Dearborn était officier du Hezbollah, et l’un des terroristes les plus recherchés par le FBI. Il a été tué en Syrie.

Un ancien résident de Dearborn qui est sur la liste des terroristes les plus recherchés par le FBI a été tué en Syrie dans les rangs du Hezbollah, par les forces de l’opposition.

Faouzi Ayoub, 47 ans, commandant en chef du Hezbollah libanais, est décédé la semaine dernière au combat, en soutien au gouvernement syrien, selon un compte Twitter lié au Hezbollah et les médias d’information. David Porter,  agent spécial du FBI à Detroit, a déclaré à Free Press que l’agence est informée, mais ne peut pas confirmer ni infirmer pour le moment.

Un compte Twitter lié au Hezbollah a tweeté deux photos d’Ayoub en tenue militaire, sur l’un d’elles la semaine dernière, il est décrit comme un martyr, tué au combat.

Né au Liban, Ayoub a vécu au Canada, a épousé une femme de Detroit, puis a vécu à Dearborn pendant quelques années. 
Il a été inculpé en 2009 à Detroit pour avoir tenté d'utiliser un faux passeport américain pour entrer en Israël, et mener un attentat au nom du Hezbollah, selon les procureurs fédéraux. Le Hezbollah, est un groupe chiite, qui participe à la lutte en Syrie depuis l'année dernière, pour soutenir le président Bachar Assad, et combattre les forces de l'opposition syrienne, des musulmans principalement sunnites. Ayoub figure sur la liste des 30 terroristes les plus recherchés par le FBI. 
Ayoub est la troisième personne qui a vécu aux États-Unis qui aurait été tué en trois ans de guerre de la Syrie. Les deux autres sont Nicole Mansfield de Flint en Floride, tué en mai 2013 lors d'un attentat-suicide.
La mort d'Ayoub survient dans un contexte où les responsables américains expriment de plus en plus de préoccupations à l'égard des occidentaux qui partent se battre en Syrie.

En Mars, le FBI a arrêté un homme de 22 ans, de Dearborn Heights, Mohammad Hassan Hamdan, l’accusant de vouloir se rendre en Syrie pour combattre dans les rangs du Hezbollah.

En visite à Detroit en avril, le directeur national du FBI James Comey exprimé sa crainte que la Syrie ne produisent des radicaux qui peuvent constituer des menaces terroristes.

Ayoub a un passif terroriste, selon les procureurs et experts.

Il a été condamné en Roumanie en 1986 pour avoir tenté de détourner un avion irakien prêt à décoller de Bucarest, selon le rapport du Sénat, par Matthew Levitt de l’Institut de Washington pour la politique au Proche-Orient. Le partenaire d’Ayoub a failli être capturé et l’avion s’est écrasé en Arabie saoudite, tuant 60 personnes, selon le journaliste canadien Stewart Bell, dont le livre « Cold Terror » comprend des passages sur Ayoub.

Ayoub est entré au Canada en 1988, parrainé par son oncle grâce à un programme pour les réfugiés libanais, selon Bell. Il est devenu un citoyen canadien dans les années 1990. Après avoir épousé une femme de Detroit, il a vécu à Dearborn.

En octobre 2000, Ayoub, en utilisant l’alias Frank Mariano Boschi, a essayé d’utiliser un passeport falsifié pour entrer en Israël et perpétrer un attentat terroriste ordonné par le Hezbollah.

En Juin 2002, les forces israéliennes ont arrêté Ayoub lors d’un raid à Hébron, en Cisjordanie, l’accusant d’être un combattant important du Hezbollah.

En 2004, Israël l’a relâché lors d’un échange de prisonniers avec le Hezbollah, en échange des corps de trois soldats israéliens et d’un homme d’affaires.

À l'époque de sa mise en accusation à Detroit en 2009, rendue publique en 2011, le FBI a placé Ayoub sur sa liste des terroristes les plus recherchés.

Selon l’agence Reuters, Ayoub a été tué à Nawa, une ville du sud de la Syrie. Un rapport publié dans le National Post dit qu’il a été tué par l’armée syrienne libre, un groupe d’opposition qui semble plus modéré et est soutenu par l’Occident.

Par Niraj Warikoo, Detroit Free Press le 10 juin 2014.

fawzi-ayoub

FaouziAyoub

Photos du compte du Hezbollah.

 

Faouzi Mohamad Ayoub

Faouzi Mohamad Ayoub, Hezbollah | Photo du FBI.

Le site du FBI rapporte les pseudonymes suivants:

Fawzi Mohammed Mustafa Ayoub, Faouzi Mohamed Ayoub, Fawzi Mohamad Ayoub, Hussein Ahmed Mustafa Ayoub, Abu Fawaz, Abu Fuaz, Abu Ahmed, Hajj Faouzi, Ziyad Khoury, Frank Mariano Boschi, Frank Marion Bushi, Housein Iyoub, Huseein Ayyub, Frank Boschi.

.

Un ex-résident de Dearborn recherché par le FBI a été tué en Syrie

[…] Plusieurs Canadiens sont morts au cours de la dernière année tout en luttant pour éliminer al-Assad, mais Ayoub est le premier connu de morts défendre le dictateur, selon un rapport publié dans le National Post.

Un autre homme du Michigan, Mohammad Hassan Hamdan, 22 ans, de Dearborn Heights, a été arrêté en mars par le FBI qui le soupçonnait de projeter de rejoindre le Hezbollah au Liban.
Par Aysha Jamali, Press and Guide le 10 Juin 2014.

.

.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :