Skip to content

Déluge de barils explosifs sur les habitants d’Alep

2013/12/16

Dimanche 15 décembre 2013 [01]:

Le régime Assad a fait pleuvoir un déluge d’explosifs sur Alep ce matin… Des dizaines de civils ont été tués… Des centaines sont hospitalisés dans des hôpitaux de campagne qui ne sont pas équipé du minimum vital, sans matériel ni médicaments, ni réserves de sang. La situation est catastrophique… Les avions de guerre d’Assad visent toujours les civils « comme d’habitude »… La cible de ces attaques est juste de tuer autant de civils que possible!!.

125 morts selon les sources sur place [02], tués par des bombes et plus de 25 barils de TNT largués par des hélicoptères et l’aviation d’Assad sur plusieurs quartiers d’Alep. Des dizaines d’habitants sont blessés, beaucoup de femmes et d’enfants parmi les victimes. La source ajoute:

Ailleurs en Syrie plus de 50 ont été tués.

Si le monde avait imposé une zone d’exclusion aérienne ou donné des défenses anti-aériennes à la résistance, le régime n’aurait pas été capable de provoquer de telles atrocités et massacres. Demandez-vous pourquoi les Syriens ont été oubliés?

AlepTNT

Dans un hôpital de fortune, les médecins bénévoles tentent de ranimer un nourrisson extrait du ventre de sa mère tuée pendant l’attaque. Il s’agit d’une fille (pas ‘un garçon contrairement à ce que peut faire croire le statut plus bas), probablement l’enfant née d’une explosion (voir plus bas, une vidéo diffusée le lendemain):

Ces barils explosifs contiennent environ 200kg de TNT. Comme après chaque attaque du Régime, les survivants ont filmé la scène du massacre et mis en ligne immédiatement les vidéos sur Youtube:

La carte des lieux bombardés:

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151815607466027&set=a.10151815607391027.1073741833.45101796026&type=3&permPage=1

Selon Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), six quartiers ont été attaquées, dont ceux de Haydariyé, Ardh al-Hamra et Sakhour. Quatre heures après l’attaque la BBC citait la même annonce de l’OSDH et mentionnait 22 morts dont 14 enfants. Pendant ce temps, les activistes diffusent en temps réel chaque nouvelle information de terrain, en espérant que la presse exploitera leurs témoignages.

Mises à jour:

Lundi 16 décembre l’Orient le jour annonce 36 morts, ainsi que la presse internationale qui reprend, via l’AFP, la brève de l’OSDH publiée la veille juste après l’attaque. Vers 8h00, l‘Express annonce ce décompte du 15 décembre à mi journée (en adresse du lien)http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/syrie-36-morts-dans-des-raids-de-l-armee-a-alep_1307836.html#UQcaRZFOcMB5VY78.99, puis corrige le titre une heure plus tard pour ajouter 40 victimes au décompte, déjà sous estimé la veille par l’OSDH. Vers 9h00, l’Express rapporte 76 décès dont 29 enfants, mais n’évoque pas les disparus ni les victimes piégées dans les décombres, la brève de l’AFP étant à peine moins laconique que celle publiée dans l’urgence, et partielle, par l’OSDH.

L’OSDH ne compte d’abord les victimes identifiées, sépare les combattants anti-Assad des pro-Assad et des civils, et dans un premier temps ne propose pas d’estimation du nombre de disparus. L’ONG réactualise ses estimations au fur et à mesure de la confirmation des documents diffusés. 

Les activistes des Comités Locaux de Coordination en Syrie (LCCSy) sur le terrain, décomptent toutes les victimes du Régime, civiles, et combattantes de la révolution (et non pas « rebelles »: car la 3ème faction djihadiste utilise ses propres méthodes et canaux de communication). Ceci explique une apparente discordance des sources dites « rebelles » [révolutionnaires des comités locaux civils] avec celles de l’OSDH, au moment des premières annonces, mais leurs estimations se rejoignent toujours au final. Et leurs travaux se complètent. Les premiers décomptes proviennent des civils sur le terrain, puis des secouristes quand il y en a. Les activistes s’occupent ensuite de compiler et archiver et témoignages. Les estimations avancées par la presse étrangère sont issues de l’OSDH, via l’AFP dans le cas présent. Elles doivent être considérées pour ce qu’elles sont: partielles, mais sûres, néanmoins largement sous estimées, éphémères, et que de très nombreux blessés succomberont à leurs blessures dans les heures qui suivent l’attaque.

Les bombardements continuent. Lundi, une école est sous les feux d’Assad:

.

Mardi 17 décembre:

Une vidéo montre un groupe de civils fouillant les décombres d’habitations détruites suite à un bombardement. Ils sortent trois enfants inanimés des décombres, puis découvrent un foetus qui été extrait du ventre de sa mère tuée par les explosions, il est encore habillé par son placenta. Il s’agirait d’une fille d’après la rumeur sur Facebook, et probablement du bébé réanimé dans un hôpital de fortune, visible en vidéo plus haut.

TNTbarrelAujourd’hui, un container qui n’a pas explosé a été retrouvé à Hanano, il contiendrait au moins 500kg de TNT; plus d’informations en lien.

.

sources:

[01]

.

[02] 

British Syrians & Friends in Solidarity with the Syrian Revolution

More than 125 martyrs in Aleppo alone today as the regime bombarded it with bombs and over 25 TNT barrelled bombs. Dozens of children and women are among the victims. Elsewhere in Syria over 50 have been martyred.

Had the world imposed a no fly zone or given the FSA anti aircraft weapons, the regime would not have been able to cause such atrocities and massacres. Ask yourselves why Syrians have been failed?!

.

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=588845407849915&id=142327769168350

.

.

#massacre #bombardement #Syrie #TNT #Assad #Alep #Syria

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :