Skip to content

La dernière histoire belge de Pierre Piccinin au secours d’Assad le chimique

2013/09/09

piccininLe « témoignage » qui vient au secours de Bachar le jour du vote du congrès américain, de la bouche de Pierre Piccinin da Prata. L’enseignant Belge et le journaliste italien Domenico Quirico ont été libérés après cinq mois de disparition en Syrie. Piccinin affirme à sa libération que « ce n’est pas le gouvernement Al-Assad qui a utilisé le gaz » toxique contre la population de Ghouta le matin du 21 août 2013:

« C’est un devoir moral de le dire. Ce n’est pas le gouvernement de Bachar Al-Assad qui a utilisé le gaz sarin ou autre gaz de combat dans la banlieue de Damas. Nous en sommes certains suite à une conversation que nous avons surprise. Même s’il m’en coûte de le dire parce que depuis mai 2012 je soutiens férocement l’armée syrienne libre dans sa juste lutte pour la démocratie », a-t-il déclaré à Luc Gilson dans une interview enregistrée à Gembloux pour RTL-TVi (vidéos).

Pierre Piccinin avance un « argument » conspirationniste:

Selon ces officiers de la « rébellion » et ce qu’ils ont dit, ce n’est pas le Régime [Assad]. Ce qui aurait d’ailleurs été suicidaire de sa part. Je pense que certains Etats n’attendent que cela pour en découdre, pour des raisons qui sont peut être pas toujours très claires non plus. Euuuuh, le Régime [Assad] ne pouvait pas leur faire plus beau cadeau que d’utiliser cette arme qui de toute façon militairement en banlieue de Damas ne leur rapportait pas grand chose en terme de guerre.

Comment était-il au courant de la situation militaire au soir du 20 août à Ghouta Est? Le 21 août à 3h, le Régime lançait une offensive militaire contre Ghouta Est. Parmi les 1700 civils tués, la plupart l’ont été par les bombardements, des centaines par les Gaz (vidéos des explosions des missiles chimiques, et des habitants filmant l’empoisonnement massif). Du côté de l’opposition, des rumeurs disent que les missiles ont été tirés du mont Qassioun, une position occupée par les artilleurs de la 4eme division commandée par l’incontrôlable Maher Al Assad. Ils bombardent les faubourgs de Damas depuis plusieurs semaines. Du côté de la propagande du Régime, depuis Damas, le 22 août Thierry Meyssan confirmait lui même aux médias iraniens francophones, que le Régime lançait depuis la nuit une offensive contre Ghouta, concernant les auteurs de l’attaque chimique Meyssan, Piccinin et la propagande iranienne s’accordent une fois de plus.

Pierre Piccinin termine par:

Aujourd’hui la révolution est submergée par un banditisme structuré […] ces katibas islamistes de combattants qui viennent d’Afghanistan d’Asie centrale […] je pense qu’il serait suicidaire pour l’occident de soutenir ces gens là.

Bizarrement Pierre Piccinin qui se présente comme politologue, devrait savoir que l' »Occident » n’est pas uni, et ne cherche pas à armer « ces gens là« , au contraire, l’occident les craint. Des occidentaux ont choisi de répondre à certaines demandes révolutionnaires syriennes (pas jihadistes étrangères): armer la révolution syrienne et détruire les forces militaires du Régime Assad. Depuis un an, Piccinin le sait pourtant: « Nous demandons une zone d’exclusion aérienne ».  » We demand a no-flight zone »: Activist Khaled Abou Salah in Paris (6 juillet 2012). Et Appel de l’Armée Syrienne Libre à la France. Appel du Conseil National Syrien a la communauté internationale (22 juin 2012).

Ce qui est intéressant c’est qu’un des prisonniers libérés aujourd’hui, n’est pas dupe (Domenico Quirico); l’autre (Pierre Piccinin) l’est totalement, à moins qu’il ne fasse mine de l’être…

La Stampa, en anglais publie aujourd’hui: «  Quirico: “It is madness to say I knew it wasn’t Assad who used gas”« 

Le journaliste italien de La Stampa Domenico Quirico a indiqué lundi au site internet de son journal qu’il n’avait aucune preuve de la provenance de l’attaque chimique en Syrie, alors que son compagnon d’infortune Pierre Piccinin affirme avec certitude que le gouvernement de Bachar al-Assad n’a pas utilisé de gaz sarin. « Je ne suis pas habitué à donner valeur de vérité aux discours écoutés à travers une porte« , clarifie le journaliste. Pierre Piccinin et le journaliste italien Domenico Quirico, détenus en Syrie depuis le 8 avril, ont été libérés dimanche. A son arrivée en Belgique, l’enseignant belge a indiqué à plusieurs médias que les deux otages avaient surpris une conversation prouvant que le gouvernement syrien n’était pas à l’origine de l’attaque chimique du 21 août près de Damas.

Interrogé par le site internet de La Stampa, le journaliste italien précise cependant qu’il ne dispose d’aucune preuve qui confirme cette thèse. « Un jour, depuis la pièce dans laquelle nous étions retenus prisonniers, à travers une porte entrouverte, nous avons entendu une conversation en anglais via Skype entre trois hommes », raconte-t-il. « Lors de cette conversation, les hommes disaient que l’opération au gaz dans les deux quartiers de Damas avait été commise par les rebelles comme provocation, pour pousser l’Occident à agir. »

Domenico Quirico souligne cependant avec insistance qu’il n’a « aucune idée ni de la fiabilité ni de l’identité des personnes. Je ne suis absolument pas en mesure d’affirmer que cette conversation est basée sur des faits réels ou sur une rumeur. C’est une folie de dire que je sais que ce n’est pas Assad (Bachar al-Assad, le président syrien, ndlr) qui a utilisé le gaz.

Évidemment, les deux otages n’avaient pas accès à l’information, mais ce qui est étonnant, c’est la nature des rares « informations » qui leur soient parvenues: la désinformation pro-Assad. Cela permet déjà d’avancer deux hypothèses:

_ Les kidnappeurs ont réalisé une mise en scène pour intoxiquer les otages.

_ Les kidnappeurs croient en la propagande d’Assad, de la Russie et de l’Iran au sujet de l’attaque de Gouta. Auquel cas ils devraient combattre les « rebelles à la solde du complot étranger« ? Donc pour Assad.

C’est la voix officielle du Kremlin qui avait lancé la première la rumeur de « provocation des rebelles« , qui s’est étoffée depuis. Le 23 août Le Parisien rapportait les mots choisis du Kremlin à l’attention les masses populaires mondiales. Le cynisme et les menaces du Kremlin étaient encore assumées deux jours après l’attaque:

13h35. Pour Moscou, l’attaque chimique était «clairement une provocation», mais les rebelles «empêchent» toute enquête objective.

13h53. La Russie juge «inacceptables» les appels en Europe à faire pression sur l’ONU. «Dans ce contexte de nouvelle vague de propagande anti-syrienne, nous pensons que les appels de quelques capitales européennes à faire pression sur le Conseil de sécurité de l’ONU et décider dès maintenant de recourir à la force sont inacceptables», indique le ministère russe des Affaires étrangères.

La désinformation:

L’idée qui circule dans ces moments de buz médiatique, ce n’est même pas le modus operandi (écoute de la conversation qui révèle le « complot« ), mais un effet d’annonce plus basique:

deux journalistes otages // kidnappés par l’opposition barbare syrienne ont été libérés après 5 mois de torture // les tortionnaires reconnaissent que leur camp est l’auteur de l’attaque chimique // le Régime Assad est accusé injustement.

C’est l’idée principale qui circule avec ce genre d’effet d’annonce. La rumeur continue de circuler alors même que Domenico Quirico a démenti les paroles que la rumeur lui prête. Un peu comme un mail sincère que j’avais reçu: « t’as vu la vidéo des rebelles qui décapitent le père Mourad?« . La désinformation étant l’art de faire dire par l’ennemi ce que l’on souhaite lui faire dire.

Or, Pierre Piccinin en 2010 était déjà publié par les sites de propagande de l’axe Iran/Poutine/Hezbollah/Chavez. Sana, l’agence syrienne de désinformation aux ordres du système Assad, mettait en ligne sur son site sana.sy ce qui suit à propos de Pierre Piccinin:

Dans une interview avec le journal « La nouvelle République », le politologue Piccinin a critiqué l’image simpliste véhiculé par les médias sur les événements en Syrie, les qualifiant de « tout à fait fallacieuse », ajoutant qu’il y a plusieurs indices que l’opposition syrienne fournit aux médias occidentaux les informations trompeuses sur ce qui se passe dans le pays.

Réactions sur les réseaux sociaux aujourd’hui:

_ Le morcellement des brigades al Farouq existe depuis longtemps. Les problèmes d’insubordination dans les rangs également. Mais faire croire que la révolution est terminé, s’est transformée en barbarie , lak shou a2oul la a2oul …. […] Mais encore une fois, c’est la meilleure du siècle celle là, un homme en détention qui ne sait même pas où il est, et ne connait [peut être] pas la date, et dont l’arabe est médiocre, innocente Bachar el assad. C’est une véritable histoire de dingue. Et enfin pour finir, le top du top, avec une histoire aussi sérieuse que des milliers de personnes qui meurent d’armes chimiques, il nous parle de « SCOOP » qu’il divulguera en temps approprié, lak alf ….

_ Le plus hallucinant c’est que la presse titre en reprenant son annonce, et comme 70% des gens sur internet commentent sans lire les articles, c’est son histoire belge qui va être reprise sur la blogosphère qui n’avait vraiment pas besoin de ça!

.

13 commentaires
  1. Taii permalink

    LA BATAILLE FINALE EST PROCHE !

  2. Tom permalink

    Qu’un simple prof même pas journaliste se trimballe comme ça en Syrie (alors qu’il le lui a été déconseillé) devrait a minima interpeller les journalistes nationaux qui reprennent ses propos. Qui c’est et pourquoi est-il là ? Au final rien… trop de travail de faire une recherche google.

  3. Piccinnin est l’un VRP’s des régimes totalitaires parmi les plus tordus, le seul capable de vous expliquer que les Bahaïs une des minorités religieuses, parmi les plus réprimée et discriminée en Iran ne sont victimes d’aucunes persécutions et de violences du régime théocratique et fasciste de Khamenei et de son nouveau valet, le soit disant « nouveau président modéré » Hassan Rohani

    En tout cas les camarades et ami-es Syrien-nes de l’opposition Anti Bachar qui manifestaient cette après midi du 10 septembre ont unanimement rigolé? devant les propos délirants de ce mythomane.

    Et pour rafraichir la mémoire et l’intelligence souvent défaillante du troll Taii.

    http://soliranparis.wordpress.com/2012/05/25/quand-le-bachariste-et-ahamadinejadolatre-pierre-piccinin-decouvre-soudain-les-horreurs-dune-dictature-quil-defendait-jusqualors/

    • Taii permalink

      Pierre Piccinin il est dans votre camp je crois, il soutien l’ASL et même l’intervention militaire !
      Ce monsieur est précieux, un conseil, ne l’attaquez pas trop…

      • Non Taii, clairement dans sa dernière blague belgo-kagébo-baath’iste, il affirme bien qu’il ne faut pas défendre l’ASL, qu’il confond volontairement avec les «  »jiahdistes gangsters étrangers pires que les shabbihas d’Assad » ». Il prétend que ces derniers, qui l’auraient kidnappé, seraient en contact avec des officiers de l’ASL qui auraient «  »avoué » » sur Skype, et en anglais, avoir attaqué les habitants de Ghouta-Est avec les armes chimiques d’Assad… c’est bien ce qu’il dit (au présent).
        Au passé: il avait effectivement appelé à soutenir militairement l’ASL suite à sa première détention dans les geôles du Régime (d’après ses dires) en mai 2012. C’est à cette époque, que les demandes de mise en place d’une Zone d’Exclusion Aérienne contre Assad commençaient à être formulées par les syriens. Cette demande était formulée à l’occasion par des syriens interviewés ou traumatisés sur le terrain, elle a été peu portée par les activistes et leurs relais sur internet, occupés à diffuser l’information comme d’habitude depuis plus d’une année. C’était principalement la CNS et les représentants de la révolution qui ont réclamé cette NoFlyZone (en plus des armes). Jusqu’alors, sur demande des syriens, la diplomatie anti-Assad était occupée à imposer des mesures diplomatiques à Assad, via l’ONU, la Ligue Arabe, l’Europe. Les syriens réclamaient de l’aide pour gérer le flux de réfugiés et répondre à l’immense demande d’aide humanitaire.
        Ils ont aussi du fournir un énorme travail pour intéresser la presse et l’opinion publique à la révolution syrienne. Seuls deux reportages ont été réalisés par la presse française dans les zones « rebelles » en 2011!!!! Les syriens ont aussi du contrer les coups de couteau dans le dos et les provocations pro-Assad lancées par la presse professionnelle relayant la désinformation des criminels pour satifaire un public envieux et imbécile. Cette presse intoxiquée, du monde libre, soumise à la pression populaire du monde libre, pro-Poutinie-Iran-Assad-Hezbollah. C’est en mai-juin-juillet 2012 que ces demandes de NFZ et d’armement ont été formulées clairement par les révolutionnaires. Pierre Piccinin effectivement affirmait sans retenue à sa première libération, qu’il fallait soutenir par tous les moyens la révolution et les progressistes, soumis à la féroce répression qu’on [sauf toi…] connait.
        .
        ==> Néanmoins, les écrits de Piccinin qui ont suivis sont douteux.

  4. Taii permalink

    Mais enfin qu’est ce que vous avez contre Bachar al Assad ?
    Cet homme ne vous a rien fait !
    Au contraire il nous défend tous !

    • C’est vrai qu’il ne m’a rien fait personnellement… directement. Simplement, ça fait au moins 5 ans que nos concitoyens, amis, collègues, entourage… répète la propagande dégueulasse de l’Iran, Poutine, le Hezbollah et Assad. C’est lassant au départ, et surtout révoltant quand on constate depuis tant d’années que les activistes locaux qui mettent en ligne leurs vidéos et des témoignages qui révèlent la vraie nature de ces dictatures et de leurs agents, sont étouffés par la désinformation portée par les citoyens libres ailleurs, qui « kiffent » les provocations propagandistes conçues pour eux. C’est insupportable. A force, on se fait de nouveaux amis (ailleurs) dont on diffuse la parole: ceux qui témoignent des faits. Et lorsque qu’ils sont en danger, on se retrouve pour le coup un peu plus concerné par la répression de ces Régimes… Parmi plus d’une centaine de photos d’activistes que j’ai partagé sur Facebook, qui ont été tués sous la torture, ont disparus, tués par des obus de mortier, enterrés vivants par les shabbihas, ou sous les décombres des hôpitaux de fortune détruits par des barils d’explosif largués par des hélicoptères du Régime, exposés aux médias lors de procès staliniens… beaucoup sont des comptes qui étaient actifs sur les réseaux sociaux, dont les documents étaient partagés, et ont cessé d’être actifs. Donc, lorsque mes compatriote ici travaillent à étouffer leur voix et leur travail, c’est insupportable.

  5. « Mais enfin qu’est ce que vous avez contre Bachar al Assad »

    Juste pauvre imbécile que nous détestons les dictateurs qui massacrent leurs propres peuples.

    Mais comme vous n’avez comme tous vos amis fascistes , aucune compassion et aucune once d’humanité inutile de discuter plus longtemps et encore moins de « débattre » avec des petits fachos de votre engeance.

Trackbacks & Pingbacks

  1. La dernière histoire belge de Pierre Piccinin au secours d’Assad le chimique | annie bannie's Weblog
  2. Wikileaks: l’extrême droite française rend des comptes au Régime Assad. | Marg bar diktator
  3. Démenti: la brigade Al-Farouk n’a pas kidnappé Pierre Piccinin et le journaliste Domenico Quirico. | Marg bar diktator
  4. Démenti: la brigade Al-Farouk n’a pas kidnappé Pierre Piccinin et le journaliste Domenico Quirico | annie bannie's Weblog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :