Skip to content

Benghazi: Revolution part 2.

2012/09/21

#SaveBenghazi: contre l’extrémisme et les milices, pour l’Etat et la sécurité:

Suite à l’attaque terroriste du consulat de Benghazi (selon les termes du nouveau premier ministre libyen [1]) le 11 septembre 2011 où dix fonctionnaires libyens et quatre américains ont été tués, dont l’ambassadeur Chris Stevens; les activistes de la révolution se sont mobilisés [2] pour organiser une grande marche de protestation le 21 septembre, nommée sur Twitter #SaveBenghazi. Parmi les appels lancés à la mobilisation, on retrouve les premières voix libres de la révolution du 17 février, indépendantes après 42 ans d’obscurantisme et de totaliratisme. Parmi ces noms: The Free Generation Movement (FGM était la voix des réseaux de résistance de Tripoli, coupés du monde extérieur pendant les six mois de black out et de terreur imposés par les milices du dictateur.), Libyan Youth Movement (LYM, le journal ShababLibya déjà très actif dès les premières semaines de la révolution en mars 2011), Libya Alhurra LiveStream, créé par l’activiste Mohammed Nabbous, il a été assassiné à Benghazi au lendemain du vote de la résolution 1973 a l’ONU, et quelques heures avant les premières frappes aériennes de la coalition internationale contre une colonne de chars kadhafiste se dirrigeant sur la ville.

Les activistes se sont toujours mobilisés pour encourager l’unité nationale, la dissolution des milices, la construction de l’Etat et renforcer la sécurité, assurer le développement.

Le message des révolutionnaires, des activistes, des manifestants, des fonctionnaires, est toujours le même que pendant la révolution (la guerre): la volonté de construire un Etat moderne et civil. Les révolutionnaires libyens qui se sont exprimés pendant la guerre: au CNT, les combattants (témoignage de Salem Madhoun recueilli par Yann Barte en 2012), les révoltés en zones urbaines ou rurales, des réfugiés, des travailleurs étrangers en Libye, les paysans répondant à des journalistes, les expatriés libyens très connectés sur les réseaux sociaux, les étudiants, les médecins des hôpitaux de campagne, ont toujours demandé la liberté, la dignité, la démocratie, et très majoritairement un Etat civil, y compris certains conservateurs parmi eux. Les activistes libyens (Les véritables porte paroles de la révolution et des combattants) n’ont donc jamais demandé un Etat religieux même si l’on peut distinguer des courants politiques conservateurs ou religieux parmis ceux qui s’expriment: le 25 octobre 2011 sur RFI Othman Bensassi (membre du CNT), s’oppose à l’imposition de la charia. Pourtant, ce message très simple a difficilement réussit à franchir la frontière tunisienne voisine où les théories du complot en français et en arabe ont fait des ravages sur l’opinion en 2011, et par conséquent ont eu un impact négatif sur le cours de la révolution. Évidement des courants islamistes et sécessionnistes se sont constitués et ont fortement déstabilisé la Libye, et probablement que les messages en arabe étaient différents de ceux diffusés en langue étrangère. Mais les medias et l’opinion ont préféré mettre en avant les agitateurs, les contre-révolutionnaires, les réactionnaires, et leur offrir la parole. Le contre coup de cette attitude se manifeste par une croyance assez généralisée que les révolutions de Libye et Syrie seraient « douteuses » sur de nombreux points… un réflexe plus ou moins conscient, hérité de la propagande de guerre kadhafiste qui accusait la révolte populaire d’être une insurection islamiste, jihadiste, voire terroriste, et instrumentalisée par « des puissances étrangères occidentales, saoudiennes et/ou sionistes« . La parole des activistes a été systematiquement occultée, ignorée, méprisée par certains et dégradée par les opinions étrangères, notamment francophones qui etaient et sont toujours animées par des stimuli de défiance à l’égard de toute information provenant des agences de presse au sujet de la Libye (et la Syrie depuis), ou à l’égard des déclarations et actions diplomatiques de l’Etat français. Pourtant la diplomatie française a été fidèle aux messages des libyens et à leurs demandes. Les populistes se sont tous mobilisés pour condamner à l’isolement des révolutions encore fragiles en Libye et Syrie, en manque de soutiens extérieurs, et ainsi saboter leurs efforts de communication. Il est déplorable de constater que ces messages soient transformés en bout de chaîne pour satisfaire des démagogues et des envieux à l’étranger, qui surfent sur la popularité de la Subversion des dictatures pour en faire leur fond de commerce. Ce comportement est d’autant plus dommageable en temps de guerre. La voix des activistes libyens ne s’est jamais diffusée en langue française [3].

On peut bien sûr admettre que les paroles progressistes prononcées par les libyens pendant la guerre aient pu être oubliées après la libération au profit de messages populistes, sécessionnistes, plus conservateurs, ou salafistes. Mais les messages des activistes (Les premiers médias libres de Libye) ont toujours été des revendications précises, clairement énoncées, reprises et diffusées mot à mot par leurs relais sur les réseaux sociaux: expatriés d’abord, puis leurs contacts étrangers [4].

Cette unité nationale anti-totalitaire, exprimée par le peuple, les porte parole de la révolution et ses représentants, est d’ailleurs l’une des clés du succès de la mobilisation libyenne pour faire voter la resolution 1973 à l’ONU en mars 2011, validant ainsi leur projet de No Fly Zone [et blocus marirtime] [5], mais refusant leur demande de livraison d’armes. Ce dernier point est l’une des causes de la déstabilisation actuelle: les libyens ont du se procurer des armes auprès de trafiquants, ou de miliciens loyalistes, ou conquerir les stocks de munitions. Ils ont été longtemps sous équipés, de facto mal équipés, ils ont du rassembler d’importantes sommes d’argent difficiles à trouver et qui auraient put être allouées aux besoins humanitaires. Pendant ce temps, Kaddafi recrutait ses mercenaires et par conséquent la libération a été d’autant plus couteuse en disparus, en victimes et en déstabilisation. Ces armes ayant été payées, il est logique que certaines milices ne souhaitent pas les rendre, il est logique aussi de constater l’aggravation du trafic d’armes que l’on tient pour être en partie responsable de la déstabilisation du Mali en 2012. Si des armes avaient été livrées à la révolution comme les libyens le demandaient, et comme Daniel Cohn Bendit le demandait au parlement européen en mars 2011, ces armes auraient ete inventoriées; or actuellement il est impossible d’évaluer le nombre d’armes en circulation et l’ampleur réelle du trafic, la surveillance des frontières aussi devient d’autant plus difficile depuis que ce trafic s’est développé.

Libyan Youth Movement

Libyan Youth Movement · 24,771 like this Tuesday at 10:49pm · ‎ »Rescue Benghazi Friday »

‘Time…time is not on the side of Benghazi, Benghazi is calling…

No to terrorism.

No to armed militias

Yes to an army.

Yes to a police force.

From Benghazi came the spark of the revolution & from Benghazi we will protect the goals of the revolution.

Rescue Benghazi Friday

September 21, 2012 In front of Tibisti Hotel at 5 pm.

جمعة إنقاذ بنغازي من بنغازي شرارة الثورة و من بنغازي نحافظ على أهداف الثورة \H2S

[Video en lien] Length ‎1:32:

Haleim Al Shwehde

من بنغازي شرارة الثورة

و من بنغازي نحافظ على أهداف الثورة \H2S

/

.

#SaveBenghazi, manifestation du 21 septembre:

Libyan Youth Movement

Dear world, This IS Benghazi!! Saying in one voice; NO to extremism, NO to terrorism, NO to armed militias. عندمـا تقـف بنغـازي لتتكلّم .. يصمـت العـالم ليتعلّـم ‘Save Benghazi’ Protest, 21\9\2012.

/

.

‘Save Benghazi’ Protest (34 photos)

« From Benghazi the revolution started, and from it the country will be built’ Photo Credit: RGB Group

Libyan Youth Movement

‘Save Benghazi’ Portest organizers Photo Credit: RGB Group — in Benghazi, Banghazi.

/

Libyan Youth Movement

« From Benghazi the revolution started, and from it the country will be built’ Photo Credit: RGB Group — in Benghazi, Banghazi.

/

Libyan Youth Movement

« From Benghazi the revolution started, and from it the country will be built’ Photo Credit: RGB Group — in Benghazi, Banghazi.

/

Libyan Youth Movement

‘Save Benghazi’ Portest organizers Photo Credit: RGB Group — in Benghazi, Banghazi.

/

.

Gerd Liljander

/

.

ليبيا فقط

/

.

.

« Non a l’extrémisme »:

Une caricature contre les charlatans qui se déclarent officiers de l’armée de Dieu ou « du Qatar », ‎ »Les gens veulent une armée et une police régulière, pas des gangs qui ont des agendas importés ou soutenus par des puissances extérieures »

انتفاضة 17 فبراير 2011- لنجعله يوم للغضب في ليبيا

عبدالله الفقي : كتائب قطر لن تسلم ولن تنضم لانها خط أحمر قطرى !

رئيس الاركان يقول ان كتيبة راف الله السحاتي وكتيبة درع ليبيا تابعتين للجيش.
أقول له على حد علمي ان أمر الكتيبة يجب ان يكون ضابط ويجب ان يكون خريج كلية عسكرية ولديه رتبة في الكتيبة.
فمتى اصبح اسماعيل الصلابي ضابطاً ؟ ومتي كان الميكانيكي وسام بن حميد ضابطاً !
هل جعلتموه جنرال ؟؟
اذا كان هذا هو الجيش الذي تخططون ان تبنوه فتباً لكم يا خونة.
الشعب يريد جيشا نظاميا محترفاً وشرطة نظامية محترفة, و ليس عصابات لها اجندات و ايديولوجيات مستوردة ومدعومة من الخارج ومن اعداء الوطن ! اجندتنا وايديولوجيتنا هي الوطن والمواطن فقط.

20120923-013214.jpg

/

.

Libyan Youth Movement

Save Benghazi protest via @Love4Libya

/

.

Libya Alhurra Livestream

توقعات بمظاهرة كبيرة بمدينة بنغازي في يوم السلام العالمي اطلق عليها جمعة انقاذ بنغازي

………………………. News | Benghazi : Expecting a huge demonstration in Benghazi calling for peace in the world Peace Day

/

مظاهرات بنغازي اليوم 21.9.2012 A Demonstration For peace in Benghazi Today

/

.

Amal Zughaid

Revolution part 2

/

Amal Zughaid

Families and army kicking out the militias from their bases… Chanting and beeping ‘arfa3 rasak foug enta leebee hurr’ … Long live free Libya!!

/

Avant la mise a sac de la caserne de la brigade Ansar al Shariaa, la milice tentait d’organiser une contre manifestation contre la manifestation #SaveBenghazi: Ansar Al-Sharia on collision course with “Save Benghazi” rally this Friday. Libya Herald, 20 septembre 2012.

.

.

Benghazi : le QG de salafistes attaqué, Le Figaro, Flash 21 septembre 23h:

Des centaines de manifestants ont délogé ce soir le groupe salafiste d’Ansar al-Charia de la caserne qu’il occupait au centre de Benghazi, dans l’est de la Libye, et ont mis le feu à l’installation militaire, a constaté un journaliste de l’AFP. Sous la pression des manifestants, les membres du groupe qui avait été montré du doigt dans l’attaque du consulat américain, ont tiré en l’air avant de quitter la caserne qui a été investi par des centaines d’habitants de Benghazi qui protestaient contre les « milices hors la loi ».

/

Mise a jour, 22 septembre:

4 morts

Ils se sont dirigés par la suite vers le quartier général de la brigade de Raf Allah al-Sahati, un groupe islamiste mais qui est sous l’autorités du ministère de la Défense, où des combats à l’arme lègère et aux roquettes ont opposé les deux camps durant deux heures, avant que la brigade ne décide de quitter les lieux. Au moins quatre personnes ont été tuées et quarante blessées lors de ces combats, selon un décompte basé sur les bilans de trois hôpitaux de la ville.

Les assaillants se sont ensuite attaqués à cette installation militaire située dans une ferme dans la région de Hawari, à 15 km du centre de Benghazi, pillant des armes, des munitions et du matériel informatique.

Les autorités libyennes ont alors mis en garde contre le « chaos » et ont appelé les manifestants à faire la différence entre les brigades « illégitimes » et celles qui sont sous l’autorité de l’Etat. Le président de l’assemblée nationale, Mohamed al-Megaryef, s’est félicité de la réaction de la population contre les « brigades en dehors de la légitimité », mais a appelé les manifestants à se retirer immédiatement des emplacaments occupés par des brigades du ministère de la Défense, citant Raf Allah Sahati, la brigade du 17 février et Le bouclier de la Libye.

Manifestations « infiltrées »

Le ministre de l’Intérieur, Fawzi Abdelali, a mis en cause de son côté des personnes « infiltrées entre les manifestants ». Certains de ces « infiltrés » font partie des services de sécurité, selon lui, et veulent le « chaos et la sédition ».

Dans la journée, des dizaines de milliers de Libyens avaient manifesté pacifiquement à Benghazi contre les milices armées, dix jours après l’attaque du consulat américain du 11 septembre 2012 qui avait coûté la vie à l’ambassadeur des Etats-Unis Chris Stevens et trois autres Américains.

Avant de se (les partisans de la loi islamique) lediriger vers la caserne d’Ansar al-Charia s manifestants avaient déjà délogé une autre milice qui avait élu domicile dans un bâtiment de la sécurité libyenne dans le centre de la ville.

Selon des témoins, Ansar al-Charia a évacué aussi l’hôpital al-Jala qu’elle contrôlait, sous la pression des manifestants. La police militaire a pu prendre possession par la suite du bâtiment. Au moins quatre autres installations publiques ont été désertées par des milices à l’arrivée des manifestants.

/

.

Notes:

[1]

Ambassador Chris Stevens’s Libyan legacy, Shabab Libya le 19 septembre, Source- Libyan Prime Minister Mustafa Abushagour for the Washington Post Opinions

.

[2]

B City Rebels

/

.

Libya Alhurra Livestream

بنغازي الأن : 21.9.2012 5:33 PM المتظاهرون في بنغازي ينددون بالإسأة للرسول عليه السلام ويستنكرون مقتل السفير الأمريكي ويدعون جميع الكتائب في المدينة للانضمام رسميا لرئاسة أركان الجيش الليبي وقوات الأمن التقليدية ويطالبون بالسلام في مدينتهم وليبيا . Benghazi Now :21.9.2012 5:33 PM Demonstrators in Benghazi condemn Insulting the Prophet, « peace be upon him « , and condemn The killing of the American ambassador and call all Militias in the city to officially join the Libyan Army and security forces and demanding peace in their city, and Libya

/

.

The Free Generation Movement – حركة جيل الاحرار

/

The Free Generation Movement – حركة جيل الاحرار

هل سئمت التطرف ؟ هل تعبت ممن يستخدمون القوة والسلاح لفرض أيد

لوجياتهم ؟ هل سئمت قانون الغاب ؟ هل تريد أن تكرم الشهداء الذين ضحوا بأرواحهم لأجل الحرية والتقدم وليس من اجل الدمار والتطرف ؟ إذاً كن جنباً الي جنب مع حركة جيل الأحرار وغيرهم من النشطاء ومنظمات المجتمع المدني في مسيرة السلام للتضامن مع أخواننا وأخواتنا في بنغازي . مسيرة لأجل السلام ضد أولئك الذين يستخدمون القوة لتنفيذ اجنداتهم الخاصة . نحن شعب يطمح للعيش في إستقرار وأمن وسلام . إتخذ موقف معنا الآن. لمزيد من التفاصيل و للتضامن معنا في هذا الحدث يرجى زيارة الرابط أدنا

******** يوم الجمعة 21/9/2012 , سنلتقي الساعة 5:30 تحت أعلام حديقة طريق الشط و ننطلق الساعة 6:00 متجهة لميدان الجزائر. نرجوا منكم ارتداء اللون الأبيض ********

Are you fed up of extremism? Are you tired of people using force and violence to impose their ideology? Are you fed up of jungle law ? Do you want to honour the martyrs who made the ultimate sacrifice for freedom and progression, not destruction and extremism ? Join The Free Generation Movement and other activists and organisations on a march for peace in solidarity with our brothers and sisters in Benghazi A march for peace. A march against those who use force to implement their extremist agendas and ideologies We are a people that aspire to live in safety, stability and peace Make a stand with us For more details, and to join us on this event in Tripoli, please visit the link below https://www.facebook.com/events/395973063791058/

******** March on Friday September 21, 2012. We will meet at the coastal road park under the two large flags at 5:30pm and start the march promptly at 6:00pm towards Algeria SQ We urge all to wear the color white to express peace ********

/

YOUTH Magazine

JOIN FOR PEACE !! « In Solidarity with the  »Save Benghazi Demonstration » and on the occasion of the International Day of Peace we would like to prove to the world that the Libyan people are a peaceful nation. We are a people that aspire to live in safety and stability and we would like Libya to play a role in international peace Therefore there will be a march on Friday September 21, 2012. We will meet at the coastal road park under the two large flags at 5:30pm and start the march promptly at 6:00pm We urge all to wear the color white to express peace. For those who would like to help us get some needed supplies (water, snacks, posters, mega-phones etc.) please contact us 0918349264 or email us at lyactivist@gmail.com We ask you all to participate and show what Peace in Libya looks like » Event on Facebook: http://www.facebook.com/events/395973063791058/

/

.

[3]

Selon les desirs du dictateur depuis février 2011, l’opinion publique francophone (pas encore #Deggadafinated un an après sa mort) est toujours occupée à faire croire que la révolution est aux ordres d’Al Qaeda (elle même aux ordres de Bernard Henri Levy selon le collaborationniste Alain Soral), ou d’une manière moins radicale (mais provoquant les mêmes resultats), motivée par la volonté de faire connaitre la nature tribale de la société libyenne, que Kadhafi a su parfaitement instrumentaliser. Mais le grand public et ceux qui se sont servi de cette idée ont cru comprendre que la révolution libyenne est tribale, animée par des gens qui refusent le progres et l’Etat. Cette ligne de pensée est la plus partagée dans l’opinion francophone, elle a été véhiculée par les diffuseurs des écrits de Patrick Haimzadeh au début de la révolution. Ce dernier a rédigeait des chroniques de Libye dans Le monde diplomatique (en décalage avec ce que les activistes et porte paroles de la révolution ont souhaité communiquer), puis ces écrits de Patrick Haimzadeh (informatifs mais réducteurs bien que vrais et très documentés) ont été diffusés par tous les médias francophones qui n’ont finalement jamais donné la parole aux révolutionnaires et activistes libyen. Ces informations n’ont pas été favorables aux révolutionnaires dans l’opinion francophone, alors que les « insurgés » connaissaient de grandes difficultés au printemps 2011.

Les autres invités des médias français étaient en grande majorité des opportunistes démagogues, des idiots utiles (CGT cheminot sur LCP en juillet 2011), et aussi de véritables propagandistes radicaux et manipulateurs (Michel Collon sur France3 en mars 2011). Les populistes ont repris le flambeau en capitalisant sur la popularité de propagande la kadhafiste déguisée: en avril 2011 Daniel Mermet et Rony Brauman ont participé à rendre les français (puis leurs lecteurs au Maghreb) encore plus kadhafistes que les tribus libyennes. Mermet a voyagé en juin 2012 à Misrata en compagnie de Patrick Haimzadeh pendant une semaine. Le premier jour il citait le mot « BHL » plus d’une dizaine de fois dans son émission, puis de moins en moins les jours suivants jusqu’à oublier ce nom totalement en fin de semaine… oubliant ses préjugés. Il demandait même à un kadhafiste s’il connaissait ce « BHL », celui ci lui répondit que non… Mais en une semaine, la fine équipe « anti-imperialiste » n’a pas rencontré un seul activiste, mais des matons salafistes. Cela n’enlève rien à la qualité de leur reportage bien sûr. Il est simplement « étonnant » qu’ils oublient de citer une seule fois que Misrata, la troisième ville du pays a été ravagée par les bombardements incessants des kadhafistes pendant deux mois en 2011. Les munitions utilisées étaient des roquettes Grad quelquefois garnies de mines chinoises à sous munitions (T84), peintes aux couleurs de l’armée syrienne…

Au lendemain du vote de la résolution 1973 de l’ONU, le collaborationniste Michel Collon était invité dans l’émission de Frédéric Taddeï . Cette séance d’hypnose collective avait donné le ton aux populistes de tous bords politiques. Taddeï donne la parole inconsidérément (ou peut être consciencieusement?) aux shabihas médiatiques des dictateurs depuis de nombreuses années dans son emission Ce Soir Ou Jamais sur France3, il n’hésite d’ailleurs pas à présenter de véritables agents de propagande d’Al Assad en « opposants politiques » afin de mieux tromper son public crédule (Bassam Tahhan en aout 2011).

Aujourd’hui 22 septembre, un jeune manifestant a été condamné à 3 mois de prison ferme, il a été arrêté samedi dernier devant l’ambassade américaine à Paris avec une matraque. Il porte un nom francais (Loic), il est cheminot et affirme s’être converti à l’Islam et vouloir proteger ses amis contre d’enventuels « ennemis sionistes qui peuvent etre violents« : France Inter, journal de 19 heures. Pour rappel, la diffusion de la vidéo de 14 minutes à l’origine du scandale et de la déstabilisation conséquente, provocatrice et islamophobe, a été accompagnée diffusion de rumeurs antisemites le 11 septembre 2012. Des rumeurs véhiculées ensuite par les medias internationaux et agences de presse le 12 septembre: le réalisateur serait « israélo-américain » et le budget de la production se monterait à 5 millions de dollars » [cette pièce de théâtre amateur n’a nécessité aucun budget], les donateurs de cette somme astronomique seraient « une centaine de sionistes israéliens« . Dès le soir du 12 septembre, l’identité israélienne du producteur était démentie par les acteurs et un simple visionnage de la vidéo sur Youtube montrait que l’innocence des musulmans n’a rien d’un « film » mais a tous les aspects d’une forgery, dont la diffusion fut accompagnée de provocations antisemites.

.

[4]

.

[5]

Premier anniversaire de la résolution 1973 de l’ONU

.

One Comment
  1. Bravo à vous! Vous avez tellement contribué à la préparation de ce jour de gloire. … quel bonheur et quelle chance nous avons de pouvoir en être témoin!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :