Skip to content
Tags

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

En 2003, Bachar el-Assad niait l’existance d’Al-Qaïda. En Syrie on soupçonne le régime d’être à « la source du Terrorisme ».

2012/05/18

L’opposition syrienne accuse le régime d’être l’organisateur des attaques terroristes en Syrie depuis 2011.

22 mai

Status Facebook publié il y a une heure:

English Speakers to Help The Syrian Revolution

An explosion shakes Idlib city in Al Thaltheen street as a result of a car bomb

/

20 mai

S.N.N | Shaam News Network

Syria: Al-Qa’eda is the Assad’s New Mask {Full Story Revealed!!!} + English Subtitles

Publiée le 19 mai 2012 par

The Syrian regime is a liar; plain and simple! This video compilation from internationally renowned news sources and stupid pro Syrian ones shows to what extent the Syrian regime is willing to fabricate Al-Qaeda so as to manufacture death against its civilian population. Please refer to Assad’s leaked emails: http://www.guardian.co.uk/world/2012/mar/14/bashar-al-assad-syria12

Since the beginning of the Syrian revolution, several other explosions have taken place in Damascus, Aleppo, and other cities. Hundreds of innocent Syrians have been killed and injured in these attacks. The regime has always blamed Al-Qaeda and similar terrorist organisations for the attacks. However, there is a great deal of evidence suggesting that the regime itself is to blame. At a previous explosion in the Midan area of Damascus, state television crews were present at the scene before the emergency services and body parts were seen being transported to the scene. On another occasion a website purporting to belong to the Muslim Brotherhood claimed responsibility for the attack. It was soon revealed that this website was in fact created by the regime.

This explosion came at a time when UN monitors are on the ground in Syria, observing the situation. They have seen for themselves peaceful civilians being fired on at protests. The whole world now knows what is happening in Syria – people have risen up peacefully against an oppressive dictatorial regime and that regime has responded by committing unimaginably brutal acts of violence. The regime now wants to change this narrative from one of a popular revolution against dictatorial rule to one of a struggle against extremism and terrorism with itself as a victim.

Already the name of a new extremist group has been mentioned in the media – the Al-Nusra Front. There is no evidence that such a group even exists apart from a video of dubious origin. The world should not allow itself to be fooled by the Assad regime. The Syrian people in their vast majority reject terrorism and their uprising is not inspired in any way by extremist ideology. The bombing has been condemned by the Free Syrian Army and the various Syrian opposition groups. It is still doubtful who carried out the explosions but what is beyond doubt is that dozens of innocent Syrian men, women, and children are being killed every day by the regime, despite the presence of UN observers. The international community must continue to focus on the Syrian uprising and the crimes of the Syrian regime and give greater support to the Syrian people in their struggle for freedom.

Translated and subtitled by Syrian4allWorld team.
Original video link: http://youtu.be/Eq7MQJ9L7Bc
Up-to-date and verified videos from Syria uploaded everyday with subtitles ..
Please rate comment and share to support the Syrian revolution.
Our page on Facebook
www.Facebook.com/syrian4all

/

.

19 mai

Une voiture piégée a explosé ce matin à Deir-Ezzor devant un bâtiment des renseignements militaires dans une zone de haute sécurité. Ce n’est pas la première fois que ce genre de bâtiment est ciblé, comme à Alep et Damas aux mêmes horaires. Les comités de Coordination locaux et le Comité de Coordination de DeirEzzor condamnent ces attentats et confirment qu’ils ne servent pas leur cause. [1]

Un activiste a filmé le parking après l’explosion. On peut voir l’arrivée d’observateurs de l’ONU qui constatent les dégâts. L’agence gouvernementale SANA a prétendu que le siège du parti Ba’ath avait été touché alors que les rapporteurs locaux affirment qu’il s’agit du quartier général de la police:

English Speakers to Help The Syrian Revolution

UPDATE ON REGIME CAR BOMB IN DEIR EZZOR:

The Spokesperson of Al-Forat revolution in Syria

Verified news from the residents of the area around the Military Security Branch in Ghazi Ayash area: There was a sudden almost complete evacuation around 2 am and many busloads of security forces were seen leaving the branch . The same buses were seen coming back from the headquarter of the government security branch 15 minutes after the explosion.

An extraordinarily brave activist videographer filmed this video of the scene of massive destruction… SANA is saying it was Ba’ath Party HQ which was hit whereas local people report it is the Military Police HQ.

السيتويشن الميداني بالدير – تفجير ديرالزور 19 5

Publiée le 19 mai 2012 par

www.facebook.com/sotg.deirezzor

/

Les premières images étaient diffusées par l’agence de propagande gouvernementale Sana. Des activistes syriens rapportent via le Comité de Coordination de Douma, que ce matin une équipe de la chaine de télévision au service du régime Al-DouniaTV, s’est rendue dans cette ville escortée par un véhicule anti-émeutes. Les membres du convoi auraient posé une « mine » et seraient revenus filmer la scène quelques minutes plus tard. Certains se demandent s’il s’agit de la même équipe qui a filmé à Deir Ezzor… en attendant la diffusion d’éventuelles images d’Al-DouniaTV. [2]

Al-Dounia TV (Addounia) est une chaîne au service du régime. Le 10 mai le quotidien Libération dans un article consacré à cette chaîne précisait que « La propagande se déchaîne sur Al-Dounia TV. Le régime de Damas met en scène la naïveté des citoyens ordinaires pour accréditer la thèse d’un complot étranger.« 

Les syriens et activistes reprochent [2] au secrétaire général de Nations Unies, Ban Ki-Moon, sa complicité avec la propagande de la dictature: « Thanks Mr Ban ….more bombing scenarios from Regime now they have your backing for their terrorist saga… » ou « We are receiving initial confirmation of yet another car bomb, following Ban Ki Moon’s carte blanche to the regime statement« .

English Speakers to Help The Syrian Revolution

Twitter Campaign: UN SECRETARY GENERAL BACKS THE GENOCIDE IN SYRIA WE DEMAND PROOF OR APOLOGY https://www.facebook.com/HumanRights4Syria/posts/307746979307306 #HumanRightsJustice4Syria

/

La veille, une rumeur véhiculée par les organes de désinformation anglophones russes et iraniens prétendait que Ban Ki-Moon confirmait l’implication d’AL-Qaeda dans les attentats de Syrie.

.

18 mai

16h 40

The Guardian annonce [3] que des officiers déserteurs accusent de régime d’avoir planifié plusieurs attentats. Ils se seraient exprimés avant l’annonce de Ban Ki-Moon ce jeudi 18 mai qui confirmerait (selon les médias pro-Assad) l’implication d’AlQaeda dans l’énorme attentat du 10 mai qui a visé le quartier général des services de renseignement. Les déserteurs interrogés par The Guardian dans les régions de Jisr al-Shughour et Jabal al-Zawiya cette semaine, affirment que les « forces de sécurité syriennes » sont responsables de nombreuses explosions en Syrie. Neuf transfuges, certains de ces agents ayant fui récemment, ont relayé des récits de première main. Des parcelles de témoignage sur la planification et l’exécution qui ont été ensuite attribuées à des « bandes armées » et d’Al-Qaïda. Ils sont prêts à fournir des témoignages aux enquêteurs internationaux. Ils souhaitent garder l’anonymat, craignant des représailles contre leurs familles.

Sur Facebook dans la journée, les internautes s’étonnent [4] de la déclaration de Ban ki-Moon qui confirmerait la propagande d’Al-Assad et ses alliés diffusée plus tôt dans la matinée.

15h 15

The Telegraph rapporte que la déclaration de Ban Ki-Moon renforce la position d’Al-Assad et titre: « Ban Ki-moon boosts Assad by blaming al-Qaeda for Syria bombings« .

9 h

Côté propagande iranienne, PressTV la voix anglophone (et conspirationniste) du régime annonçait que Ban Ki-moon, secrétaire général des Nation Unie, considère qu’Al-Qaeda est responsable des attaques terroristes en syrie. L’agence de désinformation prétendque la plupart des terroristes capturés ont avoué appartenir à Al-Qaeda, et certains sont tunisiens et libyens; qu’ils serviraient l’agenda de L’OTAN. [5]

6 heures du matin:

RussiaToday, la chaine de propagande conpirationniste au service du Kremlin publiait une brève similaire à la version iranienne de Presstv mise en ligne trois heures plus tard; RT précise que les « 26 terroristes étrangers » se sont infiltrés en Syrie par la frontière turque. [6]

La propagande des dictatures accuse Al-Qaeda de comploter avec l’OTAN contre la Syrie, et déjà en 2011 contre la Libye. Le même scénario conspirationniste sans la composante « Al-Qaeda » était appliqué pour la désinformation pro-Gbagbo. De leur côté depuis plusieurs jours, les supplétifs propagandistes des dictatures prétendent que Ban Ki-Moon est un « agent » des USA (le site francophone infosyrie.fr), ou que les USA avouent qu’Al-Qaeda est active en Syrie (voltairenet.org le site du Réseau Voltaire de Thierry Meyssan). [7]

.

17 mai

لجان التنسيق المحلية في سوريا

.

14 mai

Ignace Leverrier publiait la note suivante le 14 mai 2012 Syrie : attentats terroristes et politique de la terre brûlée:

[…] On notera au passage que le chef de l’Etat, qui recevait une délégation de ces commerçants en présence de son beau-frère, Asef Chawkat, a recouru dans son avertissement à une formule de menace, parlant de « démolir Damas sur leurs têtes et raser la ville et ses vieux quartiers », qui rappelle fâcheusement celle que le défunt Rafiq Al Hariri avait entendu de sa bouche, lors de la dernière entrevue entre les deux hommes, le 26 août 2004. Furieux de constater l’opposition du Premier ministre libanais à un nouveau mandat de « son ami » le président Emile Lahoud, contraire à la Constitution, Bachar Al Assad avait alors affirmé qu’il était prêt à « casser le Liban sur la tête » de ceux qui, comme son visiteur et Walid Jounblatt, contrecarraient ses projets dans leur pays. On sait ce qu’il est advenu au premier, le 14 février 2005 à Beyrouth.

https://contresubversion.files.wordpress.com/2012/03/asifshawkat.jpgAsef Shawkat, le beau frêre de Bachar al-Assad est l’un des plus fidèles officiers du régime.

Avant que les explosions de Damas et d’Alep aient eu lieu, les Syriens étaient déjà nombreux à s’interroger sur certains détails étranges des attentats réalisés en milieu urbain. Ils ne pouvaient s’empêcher de se demander ce qui poussait les « terroristes » à agir exclusivement durant les week-ends, le vendredi (à Damas le 23 décembre 2011, le 6 janvier et le 27 avril 2012, et à Alep, le 10 février), le samedi (à Daraa le 3 mars, et à Damas de nouveau le 17 mars), ou le dimanche (à Alep le 18 mars). Sauf à supposer que ces individus travaillaient en amateurs, durant leur temps libre de fin de semaine, le choix de ces jours semblait traduire de leur part un souci paradoxal de limiter le nombre de leurs victimes, en particulier parmi les écoliers, puisque si les établissements scolaires situés dans les quartiers ciblés par les attentats sont fermés à Damas et Daraa les vendredis et samedis, ils le sont à Alep les vendredis et dimanches.

Plusieurs détails suscitaient chez eux un véritable malaise : la présence signalée de dépouilles en décomposition parmi les victimes de certains attentats, la disposition étrange d’une tête censée avoir été détachée du tronc d’un kamikaze, l’absence de traces de sang sur de nombreux cadavres, la collaboration occasionnelle de journalistes de la télévision locale à « l’amélioration » de la scène de crime, la présence à Alep d’un « témoin local » qui était précédemment apparu sous le même qualificatif lors d’un attentat à Damas, le comportement de certaines victimes prétendument mortes ou blessées qui retrouvaient soudain vigueur et énergie pour aller rejoindre leurs unités, la reprise par la majorité des simples citoyens interrogés du même slogan faisant des revendications de liberté et de démocratie la cause directe des attentats, et, partout, la présence sur les lieux de la télévision syrienne publique ou privée avant même que la poussière des explosions ait fini de retomber.

La revendication tardive des attentats du jeudi 10 mai, à Damas, et du vendredi 11 mai, à Alep, par le Front de Soutien à la Population Syrienne – de son nom complet Front de Soutien des Moujahidin Syriens à la Population Syrienne – n’a pas suffi à lever leurs doutes. Ils avaient évidemment remarqué les énormes efforts de communication déployés par ce groupe, lors de son coming out, le 24 janvier 2012, à la fois pour affirmer son appartenance à Al Qaïda, et, de manière plus étrange, pour convaincre qu’il n’avait rien à voir, ni de près ni de loin, avec le régime syrien.
* On comprend leur interrogation concernant le moment de l’apparition de ce Front et l’origine de ses membres. Selon de nombreux opposants ayant bénéficié de l’hospitalité des geôles des différents services de renseignements au cours des derniers mois, le régime syrien a délibérément relâché, sous le couvert d’amnisties qui n’étaient pas réclamées à leur profit mais au bénéfice des contestataires embastillés, plusieurs centaines de vrais ou de prétendus « islamistes ».
* On comprend leur perplexité face à un groupe qui prétend, comme il l’a redit après les derniers attentats, défendre les sunnites contre les alaouites. A ce jour, et personne ne le regrettera, il ne revendique parmi ses exploits aucune action, ni dans les villes où ces derniers sont majoritaires, Lattaquié ou Tartous par exemple, ni dans les quartiers de la capitale

où ils constituent la quasi-totalité de la population, Mezzeh 86 et ‘Ouch al Warwar pour ne citer qu’eux.
* On comprend enfin leur surprise devant la constatation que ces mêmes « terroristes », à peine apparus dans le paysage local, étaient déjà en possession de centaines de kilos d’explosifs et qu’ils étaient en mesure de les acheminer sans problème apparent jusqu’au cœur de villes ultrasécurisées. Cela donnait à penser qu’ils bénéficiaient d’un soutien quelconque, un peu à la manière du Fatah al Islam naguère, dont l’ensemble des dirigeants – y compris le dénommé Abdel-Ghani Jawhar, récemment tué dans le village d’Al Qouseir, entre Homs et la frontière libanaise – avaient fait leurs classes dans les prisons syriennes, à Sadnaya ou à la branche Palestine. Leur installation dans le camp de Nahr al Bared, près de Tripoli, au printemps 2007, et leur mainmise sur les lieux n’auraient pu se réaliser sans le soutien logistique du Fatah Intifada, une faction de l’OLP conduite par Saïd Al Mouragha, plus connu sous le sobriquet d’), dont on sait qu’il n’a jamais agi depuis le milieu des années 1980 que sur ordre de Damas…

Ceux des Syriens qui avaient naguère douté des fonctions exactes du cheykh Mahmoud Qoul Aghassi, dit Abou al Qaaqaa, qui n’aurait pu devenir le champion toutes catégories en Syrie du recrutement de moujahidin pour l’Irak, entre 2003 et 2004, sans la bénédiction des moukhabarat, ont lu avec intérêt une réponse en forme de fatwa donnée par le cheykh Abdel-Mouneïm Moustapha Halima. L’intéressé est connu au sein de la mouvance « salafiste jihadique » sous le sobriquet de Abou Basir Al Tartousi, qui dit clairement son origine syrienne. Interrogé, deux jours après l’apparition du Front, sur la confiance qu’on pouvait avoir dans ce nouveau groupe, il a fait état de réserves majeures (résumé en anglais, ici)

[…]

* Il s’interrogeait également sur la traduction en anglais de certains passages, un détail qui semblait suggérer que le Front s’adressait davantage aux étrangers qu’il prétendait haïr qu’aux Syriens qu’il affirmait vouloir défendre.

* Bref, il recommandait de se montrer vigilant face à ce groupe dont rien ne pouvait garantir qu’il n’était pas un instrument entre les mains d’un pouvoir sans principes ni morale. Celui-ci avait montré par le passé, en particulier lors de la récupération de Adnan Oqla et du démantèlement de son Avant-Garde Combattante, au début des années 1980, qu’il était prêt à travestir ses hommes en islamistes si telle était la condition de son maintien au pouvoir.

Rien ne prouve, en l’état des informations disponibles, que le régime syrien EST responsable des attentats abominables qui se succèdent en Syrie depuis quelques mois et qui paraissent aller désormais en s’accélérant. Malheureusement pour lui, ses agissements depuis le début du soulèvement et les horreurs sans précédent commises par ses militaires, ses moukhabarat et ses chabbiha, plaident contre lui. Pourquoi un régime capable de prendre des otages, de perpétrer des assassinats collectifs, de jeter à la mer des containers pleins de « disparus », d’enterrer des jeunes gens vivants, de jeter au four des détenus avant de rendre leurs restes carbonisés à leurs familles, d’égorger des chanteurs, d’étriper des prisonniers, de couper les pieds et les mains ayant profané des images présidentielles, de torturer à mort de jeunes enfants, de violer femmes et jeunes filles sous les yeux de leurs maris et de leurs parents, de mutiler les cadavres… pourquoi un tel régime hésiterait-il, lorsque sa survie est en péril, à se livrer chez lui à ce qu’il n’a pas hésité à faire ailleurs ?

D’autant que, pour en revenir aux derniers attentats, le site Zaman al wasl rapporte, à propos des explosions qui se sont produites le 10 mai à Damas et le 11 mai à Alep, des détails surprenants.

* Selon les informations recueillies par son correspondant dans la capitale, au moins l’une des victimes de l’explosion d’Al Qazzaz, le dénommé Mouayyad Huseïn Al Sebii, était détenue depuis plusieurs semaines par un service de renseignements et sa remise en liberté n’avait jamais été annoncée. Cette affaire rappelait celle du premier attentat de Damas, contre un siège de la Sécurité militaire à Kafr Sousseh…

* A Alep, l’énorme explosion entendue à proximité de la place Saadallah al Jabiri, au centre de la ville, avait été précédée et suivie de coups de feu. Espacés avant l’explosion, dont il est apparu qu’elle provenait du siège local du parti Baath, ils étaient devenus particulièrement intenses aussitôt après. Ils avaient duré près d’une demi-heure. Or la place en question est occupée en permanence, depuis près de 8 mois, par des éléments de la sécurité et des membres des chabbiha. Ce sont eux qui avaient commencé à tirer en l’air.

On s’en tiendra là pour le moment, en faisant deux remarques.
* Il est devenu de règle ou il est en passe de le devenir, du sud au nord du pays, que les convois de la mission d’observation soient désormais accueillis soit par des explosions, comme à Daraa mercredi 9 mai, soit par des jets de pierres, comme à Dmeir (dans la banlieue de Damas) vendredi 11 mai, et qu’ils soient stoppés aux barrages des forces du régime contrôlant l’accès à d’autres villes (ici, à Kafr Takharim), dans lesquelles ils sont plus ou moins contraints de renoncer à entrer. C’est précisément ce que veut le régime, qui n’a nullement intérêt à l’arrêt des combats, comme certains le soutiennent. Car si tel était le cas, pourquoi n’a-t-il pas retiré ses troupes et ses blindés comme il devait le faire ? Il peut ainsi continuer d’imputer à ses adversaires tout et son contraire. Or, dans les agglomérations auxquelles ils ne peuvent accéder, les observateurs sont attendus d’abord et avant tout par les habitants, impatients de montrer à des témoins qu’ils supposent impartiaux la réalité de leur situation et de leur transmettre leurs doléances. Ils savent les risques auxquels ils s’exposent en agissant de la sorte, puisque plusieurs Syriens qui s’étaient entretenus avec des observateurs ont été enlevés par les moukhabarat aussitôt après leur départ. Certains auraient été assassinés

[… lire la suite sur syrie.blog.lemonde.fr]

/

.

Janvier 2012

Les observateurs de la Ligue arabe enquêtaient en Syrie. Le mercredi 11 janvier sur la Place des Ommeyyades à Damas, Bachar al-Assad prononçait un discours et promettait devant ses partisans de “triompher du complot” étranger (AFP).

La veille il prononçait un discours d’une heure 45, à l’université de Damas. Le discours était retransmis par la télévision d’Etat: “Comme d’habitude, il ressort le complot de l’étranger” (France24.com).

Et quelques jours avant, c’est Le Hezbollah qui accusait les Etats-Unis d’être derrière l’attentat (conspiracywatch.info via AFP et Europe1):

Attentat à Damas : le Baas accuse la France et les Etats-Unis

[…] Les Frères musulmans syriens ont de leur côté accusé le régime

[…] Le 23 décembre, 44 personnes avaient été tuées et 150 blessées dans deux attentats suicide à la voiture piégée à Damas. Les autorités syriennes avaient imputé ces attaques au réseau extrémiste Al-Qaïda

[…] un attentat suicide dans le quartier historique de Midane a provoqué vendredi la mort d’au moins 26 personnes et fait 63 blessés

[…] Le commandement général du parti Baas, au pouvoir depuis 1963, a affirmé que l’attentat était « un acte terroriste faisant partie du complot ourdi contre la Syrie » et qu’il coïncidait « avec des déclarations faites par des symboles de l’opposition syrienne et par des responsables français et américains »

[…]

NB:

Du côté du Kremlin en décembre 2011, « On » accusait aussi les mêmes « comploteurs » de déstabiliser le processus électoral en Russie: Poutine et ”la main de l’étranger”: une rhétorique de guerre froide (conspiracywatch.info), Russia Today [6] rapportait l’évènement.
.

Mai 2011

Dès cette époque, le Régime syrien s’employait déjà à donner une dimension islamique à la contestation (MediArabe.info ).

.

2003

Dans une interview accordée au journal koweïti Al-Anba, Bachar el-Assad doutait de l’éxistance d’AL Qaïda et prétendait que « pour négocier avec Israel, il vaut mieux discuter avec les Etats Unis qui détiennent le véritable pouvoir » sous prétexte que « America is happy with Syria and the Arab countries when Israel is happy with them« . « Assad also told Al-Anba that Syrian forces will remain in Lebanon until a comprehensive peace settlement with Israel is reached, rebuffing recent U.S. calls for a Syrian troop withdrawal from the country… » [8]

C’est exactement le message que s’appliquent à diffuser les VRP des dictateurs nommés ici, et (dont ceux cités ici [5][6][7]) depuis leur entreprise de Révision de l’Histoire des attentats du 11 septembre 2011, dans le sillage de Thierry Meyssan et de son « Réseau Voltaire« . En 2011, il signe ses articles depuis Damas pour saper les efforts de communication des révolutions libyenne et syrienne, servir les mensonges utiles à Muammar Kadhafi et Bachar Al-Assad. La désinformation dite « conspirationniste » est toujours actuellement largement popularisée par la presse dite « citoyenne« . L’objectif est de faire croire au public que les États Unis sont responsables de l’activité terroriste dans le monde. La nébuleuse internet de la complosphère est utilisée comme véhicule de désinformation, et diffuse aussi largement celle utile aux dictatures (ou contre les démocraties).

La mythologie révisionniste ainsi structurée depuis 2002 (date de parution du livre de Thierry Meyssan: « l’effroyable imposture« ) a convaincu un très large public, à tel point qu’en 2008, la BBC rapportait que le numéro 2 d’Al Qaïda (Ayman Al-Zawahiri) sentait le besoin de remettre les pendules à l’heure. Il réaffirmait dans un enregistrement audio mis en ligne sur internet que son groupe avait bien organisé les attentats de New York. [9]

11-Septembre Quand Al-Qaïda s’en prend au conspirationnisme chiite

[…] Ayman al-Zawahiri, a récemment condamné l’Iran et le Hezbollah libanais, les accusant de répandre la théorie selon laquelle Israël serait derrière les attaques du 11 septembre 2001.

[…] a déclaré que la rumeur de l’implication d’Israël dans le 11 septembre avait commencé sur Al-Manar, la chaîne de télévision libanaise appartenant au Hezbollah.

« Le but de ce mensonge est clair, a déclaré Zawahiri. (Il s’agit de suggérer) qu’aucun sunnite n’est capable de frapper l’Amérique comme personne d’autre ne l’avait fait avant».

/

Pourtant dès 2001, Oussama Ben Laden avait revendiqué les attaques.

.

Notes & sources:

[1]

English Speakers to Help The Syrian Revolution, via Local Coordination Committees of Syria

The explosions are always near security branches in extremely high-security locations. Is it a coincidence that the bombings are always in regime-controlled security areas, which only the regime can stage for such displays before the world? Why do all explosions take place in the early morning hours between 9:00 AM and 11:00 AM? Is it a coincidence that the timing of the explosion in Deir Ezzor was identical to those in Damascus and Aleppo? Fourth: What interest do the peaceful resistance movement or the Free Syrian Army have in causing such an explosion, especially at a time that coincides with the arrival of the UN Observers? Such an act does not serve our interests; it only serves the regime’s interests

لجان التنسيق المحلية في سوريا

Statement issued by the Local Coordinating Committees in Syria – Deir Ezzor Coordinating Committee

Terrorist Bombings in Deir Ezzor: Today In the name of God, the Merciful: The coordinating committee in Deir Ezzor strongly condemns the terrorist bombings that took place today, Saturday, May 19, 2012. We ask the Almighty to accept a… Continue Reading …

/

Quelques instants après l’explosion on entend des tirs nourris dans une vidéo mise en ligne par un activiste:

English Speakers to Help The Syrian Revolution

DEIR EZZOR: Activist video filmed shortly after the ‘car bomb’ this morning, show plumes of smoke rising and sounds of heavy gun firing….

تنسيقية دير الزور تصاعد كثيف للدخان 19 5 2012 ج1

Publiée le 19 mai 2012 par

/

English Speakers to Help The Syrian Revolution

This is the results of a ‘car bomb’, according to the Regime, who evacuated the building well before the blast and returned security after the blast. A report from a Forensics expert would undoubtedly prove interesting.

تنسيقية ديرالزور لحظات الأنفجار العنيف الذي هز ديرالزور 19 5 2012

Publiée le 19 mai 2012 par

/

English Speakers to Help The Syrian Revolution

ALJAZEERA: 😉 Dramatic pictures from Syrian State TV….. on the scene as always ….

‘Car bomb blast’ near Syrian military complex

Publiée le 19 mai 2012 par

A car bomb has exploded in the eastern Syrian city of Deir Ezzor, causing an unknown number of casualties, according to state-run media and an opposition group.

The blast reportedly struck a parking lot for a military intelligence complex on Saturday.

/

[2]

English Speakers to Help The Syrian Revolution

Thanks Mr Ban ….more bombing scenarios from Regime now they have your backing for their terrorist saga…

DOUMA COORDINATION: Today around 9 A.M, a riot control car (Al Kasseha) and a double cabin pick up with Al Dounia crew came and planted a mine on Al Jazeera Street midway along Aleppo Street. They hid behind the electricity storage tank and detonated the mine. A few minutes later, Al Dounia crew came and videotaped the place of the explosion while everyone in the region was watching.

(We don’t know if this was the same crew who filmed the Deir Ezzor blast minutes after it happened, getting some extra footage or sound effects…. watch Addounia this evening to find out)

Location Closed. Addounia filming in progress (1 photo)

/

Premières images de l’agence Sana (Liens vers des exemples de désinformation associée cette voix du régime):

English Speakers to Help The Syrian Revolution

We are receiving initial confirmation of yet another car bomb, following Ban Ki Moon’s carte blanche to the regime statement.

Deir Ezzor, Gazi Ayash Street … the whole area is blocked off… so no further information at present, except what SANA et al are putting out, as reported to the media by SOHR:

http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=153066844

/

[3] The Guardian:

Syrian security forces set off Damascus bombs blamed on al-Qaida – defectors

The defectors were speaking before Ban Ki-moon’s claim on Thursday that al-Qaida was responsible for a deadly blast outside one of Syria’s top intelligence services on 10 May, which reportedly killed 55 people and wounded 372.

« A few days ago there was a huge, serious, massive terrorist attack. I believe that there must be al-Qaida behind it, » Ban said at the UN headquarters in New York. « This has created again very serious problems. »

The defectors, interviewed by the Guardian in villages in the Jisr al-Shughour and Jabal al-Zawiya areas this week, alleged that Syrian security forces had caused many of the blasts.

Nine defectors, some of them officerswho had fled recently, relayed first-hand accounts of plots they had witnessed being planned or executed that were later blamed on « armed gangs » or al-Qaida.

All have provided details of the plots they say took place and are willing to provide testimonies to international investigators. They say they are reluctant to put their names to their allegations, fearing reprisals against their families.

/

[4]

Do we have hard conclusive evidence at this point, no we don’t, » UN spokesperson Martin Nesirky told reporters when asked about Ban’s statement.

Ban has no proof of Al-Qaeda role in Syria, www.nowlebanon.com UN leader Ban Ki-moon has no « hard » proof that Al-Qaeda was behind bomb attacks in Syria, but is very concerned that terrorist groups are taking advantage of strife in the country, his spokesperson said Friday.

/

the twin suicide bombs in Damascus that had horrifying casualties were claimed first by a jihadist group. The same jihadist group denied that that claim was authentic a few days later, denied that the video that was posted on the internet was authentic, called it a fake […]

3.41pm: Syria: UN officials have been busy downplaying secretary Ban Ki-moon remarks about al-Qaida being responsible for last week’s bomb attack in Damascus.

Un « troisième acteur » en Syrie?

Earlier, the head of the UN monitoring mission Robert Mood, said it was impossible to say who was to blame for the attack. Now Kofi Annan’s spokesman Ahmad Fawzi has urged caution about apportioning blame for the incident, but raised concerns about a « third element » in Syria that is neither opposition nor the government.

Via The Guardian

/

[5]

www_presstv_ir_detail_2012_05_18_241818_alqaeda_syria_attack http://www.presstv.ir/detail/2012/05/18/241818/alqaeda-syria-attacks/

United Nations Secretary General Ban Ki-moon has held the al-Qaeda terrorist group responsible for the last week’s deadly twin bombings in Syria.

A few days ago there was a huge, serious, massive terrorist attack. I believe that there must be al-Qaeda behind it. This has created again very serious problems, » Ban said during a UN youth event on Thursday.

Last Thursday, at least 55 people were killed in the attacks in the al-Qazzaz district in Damascus, while another 400 were wounded.

Meanwhile, US and Russian officials have also said they believe the terrorist group is behind the attacks and other violent militants are operating in the country.

Syria will reportedly be on the agenda at this week’s NATO summit, due to be held in the US city of Chicago.

Damascus has already submitted the names of 26 foreign terrorists involved in the recent violence in the country to the UN Security Council.

Most of the terrorists, mainly Tunisian and Libyan nationals, have reportedly confessed that they are al-Qaeda members.

Syria has been experiencing unrest since mid-March 2011. While the West and the Syrian opposition say the government is responsible for the killings, Damascus has been blaming “outlaws, saboteurs and armed terrorist groups” for the unrest, insisting that it is being orchestrated from abroad.

/

[6]

www_rt_com_news_un_al_qaeda_syria_540 http://www.rt.com/news/un-al-qaeda-syria-540/

The UN General-Secretary Ban Ki-moon believes Al-Qaeda was behind two suicide car-bomb attacks in Syria that claimed 55 lives and injured 372 last week.

« A few days ago there was a huge, serious, massive terrorist attack. I believe that there must be Al-Qaeda behind it. This has created again very serious problems, » Ban told a youth event at UN headquarters in New York on Friday.

The bombings occurred in the Syrian capital Damascus on May 10 and have been described as the deadliest attack in the city since the beginning of the uprising against the Assad regime.

The UN chief added that at least 10,000 people have now died in the 14-months of conflict in Syria.

Damascus insists that it is fighting foreign-led insurgents.

The statement by Ban Ki-moon comes after the Syrian envoy to the UN, Bashar Ja’afari, released the names of 26 alleged foreign terrorists it claims to have captured on its soil. Twenty are said to be Arabs who have confessed to working for Al Qaeda. The list also includes French and British citizens.

He added that most of the detained are thought to have entered Syria through Turkey.

/

Russia Today sert la guerre de l’allié syrien Al-Assad, mais agit aussi contre les adversaires du Kremlin, en servant par exemple la propagande de guerre de Kadhafi, Gbagbo, la mollahrchie iranienne…

[7]

www_infosyrie_fr_actualite_apres_les_legislatives_ban_ki_moo http://www.infosyrie.fr/actualite/apres-les-legislatives-ban-ki-moon-agent-meme-plus-dormant-des-americains/

Site de propagande bachariste créé par Frédéric Chatillon, conseiller de Marine le Pen, coordinateur des réseaux d’extreme droite anti-sioniste depuis sa rencontre en 1994 avec l’ex ministre de la défense d’Hafez Al-Assad le général Mustapha Tlass (lui même auteur antisémite réputé, son fils Manaf et ami de Dieudonné [photos] a commandé une brigade de garde républicaine impliquée dans un massacre de manifestants). Frédéric Chatillon participe à l’organisation de manifestations pro-Bachar Al-Assad à Paris, on peut le voir sur une vidéo en compagnie de la propagandiste antisémite Ginette Skandrani, et des supporters syriens d’Al-Assad à Paris comme Diana Jadaan et un certain militant connu sous le nom de « Stéphane ».

www_voltairenet_org___Liban___lang_fr(1) http://www.voltairenet.org/+-Liban-+?lang=fr

[8]

Les Syriens en France | The Syrians in France | السوريون في فرنس

In an interview in 2003 with USA TODAY, The Syrian butcher Bashar Al Assad has claimed that there is nothing called Al Qaida and assumed that the USA has invented it!! And now he claims that Al-Qaida is the one behind the « terrorism » in Syria!!!!!!!

USATODAY.com – Assad doubts existence of al-Qaeda

Syrian President Bashar Assad said in an interview published Sunday that he doubts the existence of al-Qaeda, the terror group blamed for the Sept. 11 attacks and recent strikes in Saudi Arabia and Morocco.

Syrian President Bashar Assad says the existence of al-Qaeda is « illogical. »

AP file

« Is there really an entity called al-Qaeda? Was it in Afghanistan? Does it exist now? » Assad asked, according to the Kuwaiti newspaper Al-Anba.

Osama bin Laden, the Saudi-born Islamic extremist who heads al-Qaeda, « cannot talk on the phone or use the Internet, but he can direct communications to the four corners of the world? » Assad said. « This is illogical. »

Such speculation is popular among some in the Arab world who say Washington has manufactured or exaggerated the threat posed by al-Qaeda in order to paint Muslims as dangerous.

On Mideast matters, Assad complained that the United States put Israel at the center of its dealings with Arab states.

« America is happy with Syria and the Arab countries when Israel is happy with them, » he said. « Israel is a state that occupies our land and we are required to take its interests into account? What logic is that? We say America is the effective power, our relationship should be direct with it. »

Washington has long accused Syria of backing international terrorists, including militant Palestinian groups opposed to Israel. The United States stepped up pressure on Damascus during the U.S.-led war that toppled Saddam Hussein.

Threatening sanctions, U.S. officials accused Syria of harboring terrorists and fleeing members of Iraq’s ousted regime, possessing weapons of mass destruction and providing Iraq with military equipment. Syria denied the accusations.

Assad also told Al-Anba that Syrian forces will remain in Lebanon until a comprehensive peace settlement with Israel is reached, rebuffing recent U.S. calls for a Syrian troop withdrawal from the country.

Assad said Syria viewed Lebanon as an independent state and that Syrian troops were needed to confront potential Israeli attacks on Lebanon and Syria.

Copyright 2005 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistributed.

/

[9]

Par Rudy Reichstadt, conspiracywatch.info le 22 avril 2008.

Publicités

From → "@>Réseaux sociaux, "@Facebook, "@Twitter, "@Youtube, "@[Blogs, "@[[conspiracywatch.info, "{, "{_AFP: Agence France presse., "{_Al-Anba, "{_Al-Jazeera, "{_AP Associated Press, "{_Europe1, "{_France24, "{_Ignace Leverrier: Un oeil sur la Syrie, "{_MediArabe.info, "{_NPR, "{_The Guardian, "{_UsaToday, "{_Zaman al wasl (zamanalwsl.net), ##, #Liban, #ONU - UN, #[Beyrouth, #|Syrie, #|[01/Damascus governorate, #|[01a/Damascus City - Damas, #|[01a08Kafr Sousa - Kafr Souseh, #|[01[Latakia District - Lattakia, #|[04/Dara`a Governorate درعا - Daraa, #|[04b/Daraa District - Deraa, #|[06/Homs Governorate مُحافظة حمص -, #|[06a/Homs District, #|[06b/Al-Qusayr District (منطقة القصير‎) - Al Qusour/ Alqoussour/ Al Qusoor/, #|[07/Tartus Governorate مُحافظة طرطوس -, #|[07e/Tartus District (منطقة طرطوس‎) -, #|[08/Province de Lattaquié اللاذقي - Latakia Governorate مُحافظة اللاذقية -, #|[08__Bab/Baba Amr district, #|[09/Hama حماه Ḥamā -, #|[09b/Hama Dictrict, #|[10/Idlib إدلب-, #|[10c/Idlib District (منطقة ادلب‎) -, #|[10c03Binnish nahiyah (ناحية بنش) -, #|[10d/Jisr ash-Shugur District (منطقة جسر الشغور‎) -, #|[10}Jabal al-Zawiya, #|[11/Aleppo Governorate حلب -, #|[11}Alep حلب -, @"Révolution, @#"Syria revolution, @#->sotg.deirezzor - ستويشن ميداني, @#-(ASL/FSA)Armée Syrienne Libre, @#-/S.N.N #SNN/ Shaam News Network, @#-Activists, @#-Comités de coordination - LCCSY (Local Coordination Committees in Syria), @#}Transfuges, @--English Speakers to Help The Syrian Revolution, @--HumanRights4Syria, @--Les Syriens en France | The Syrians in France | السوريون في فرنسا, @--MrSyria11111, @--nowlebanon, @--Syrian4allWorld team, @-Frères musulmans syriens, @_Tlass (Manaff/Munaf), armed gangs, Ban Ki-moon, camp de Nahr al Bared, DOUMA COORDINATION, Emile Lahoud, LCC - لجان التنسيق المحلية في سوريا, Observateurs des Nations Unies, Terrorisme en Syrie, Tripoli (Liban), Walid Joumblatt, \<#Désertion/ defection, \<Dictatorship, \<[Régime Poutine, \<]Régime iranien/ RII, \[Axe Assad-Hezbollah, \[Axe Assad-Iran, \[Axe Assad-Poutine, \[Axe Iran-Hezbollah, \[Axe Kadhafi-Poutine, \[Régime Assad:, \[[[Renseignements généraux [Mukhâbarât], \[[{[Republican Guard Division- Garde républicaine (alaouite), \[[{[}105e régiment, \[\[/Major général Asef Chawkat, \[]Général Hasan Turkmani, \[]}Comité de crise, \[_shabiha (شبيحة)/ shabih’/ shabeeha/ chabiha/ shabbiha/ shabi7a/, \\Active Measures, \\[@Couverture médiatique, \\[@_Shabbiha médiatiques (DictatorGoons), \\[@~complosphère., \\[Désinformation et Mythes..., \]Subversion, \]]Déstabilisation et provocations, \]][Forgeries, \]][Radicalisation, \]}}_massacre de Hama en 1982, \_Système Kadhafi, \}Normalisation, \}Regime Gbagbo, \}]Répression, \}}Terreur, \}}[Enlèvements, \}}_Assassinat/ Exécutions/, \}}_Massacres, تنسيقية دير الزور

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :