Skip to content

Marie Antoinette el-Assad (أسماء الأسد)

2012/05/05

Asma el-Assad (أسماء الأسد)

.

Publicités
27 commentaires
  1. Abdel permalink

    Très bien et encore même les sacs poubelles valent plus que cette salope.
    Que le terme final soit donné à cette Marie-Antoinette-Messaline al Assad au plus vite.
    Lynchée avec son tyran de mari.

  2. Mouloud permalink

    Cette femme me donne envie de vomir, elle est prête avec son criminel époux à massacrer des femmes et des enfants pour conserver son pouvoir dictatorial.
    Cette femme cruelle et sans cœur ne mérite que la mort, les flammes éternelles de l’enfer consumerons à jamais l’âme impure de cette femme criminelle.
    Elle et son mari ne resterons dans l’histoire que comme des criminelles sanguinaires sans fois ni lois qui ont massacrer des innocents en masse et dont la vie est marqué par la médiocrité et la lâcheté et l’histoire ne se limitera pas au tyran Assad elle retiendra aussi son abominable femme.

  3. crie du peuple permalink

    Même au milieux des ordures, Asma reste la pire ordure.
    Marie-Antoinette el Assad, je trouve le parallèle très bien trouvé, à la différence peut être (mais on ne sait pas) qu’Asma n’est pas lesbienne ni adultère.
    Sinon Asma est une salope comme l’était Marie-Antoinette qui vient de l’étranger étant nait à Londres, qui est particulièrement coquette, méprisant le peuple, le laissant vivre dans la misère.
    Les deux femmes sont orgueilleuses, hypocrites et cruelles. En effet à la révolution le couple royal aussi prétendait faire des reformes.

    Il y a eu une rumeur sur la tentative de fuite de la première dame, si elle vrai alors le rapprochement va jusqu’à la fuite puisque Marie-Antoinette furieuse d’avoir avec son époux un pouvoir limité avait fuit pour l’étranger afin de revenir écraser les Français grâces aux armés étrangères

    Contrairement à Marie-Antoinette Asma est intelligente et à un caractère tempéré, (Marie-Antoinette était stupide et caractérielle) mais au finale les deux femmes ont quand le peuple a tenté de faire valoir ses droits fait massacrer leurs peuples.

    Mais si l’histoire d’Asma est en train de suivre le même chemin que l’odieuse Marie-Antoinette d’Autriche, elle n’à pas encore fini, alors voici la fin.

    Marie-Antoinette, fut emprisonné plus d’une année avant d’être jugé dans un procès équitable qui révélera ses crimes, puis la reine déchue eu la tête tranché devant le peuple qu’elle fit massacrer.

    Ont ne peut que souhaiter la même chose à la haineuse et criminelle Asma al Assad.

  4. Thomas permalink

    Marie-Antoinette n’était ni adultère et encore moins lesbienne. Toujours cette manie de coller aux femmes des vices qu’on ne retient jamais pour les hommes.
    Quant au procès équitable il faudrait voir à ne pas exagérer non plus… c’était le temps de la vengeance (compréhensible), pas tellement de la justice.

    La comparaison est plutôt méchante pour Marie-Antoinette qui elle ne réalisait probablement pas tout ce qui se passait dans son pays alors que Asma rigole clairement des massacres de son peuple. Et le plus probable est qu’elle s’en tire bien mieux à l’avenir que la reine autrichienne.

    • 🙂

  5. crie du peuple permalink

    Heu Marie-Antoinette pas Adultère ni lesbiennes voici quelques sources de l’époque pourtant de sources très réactionnaires:

    Parfois, pour se rendre plus tôt à un rendez-vous et se débarrasser du roi, Antoinette avançait
    l’aiguille de la pendule, livrant ainsi aux sarcasmes de la cour la dignité de son époux trompé.
    [Mémoires du comte de Tilly.)

    Ce prince, depuis.Philippe-Egalité et l’aïeul de la Phitippaille actuelle, se partageait entre le
    jeu, les voluptés grossières et des leçons d’escamotage payées à Cornus. [L’Espion anglais t. I).
    Enfin, le brillant comte d’Artois, le polisson qui fut Charles-X, se déclarait le chevalier- de la
    reine. Ses: assiduités, étaient.telles, que le comte de Provence, le: futur Louis XVHIj. dit à:son
    jeune frère, dont la femme venait, d’accoucher d’un fils : « —-Maintenant,, prenez; garde* dans 1
    vos amours, de ne pas nuire àvotre héritier. (Manuscrit de M. Souquairé-Soutvjne.)
    En effet; le comte de Provence étant impuissant, et Louis XVI réputé, pour tel, ce fils eût été appelé, à la couronne. Le conseil se rapportait donc à Antoinette. En lui faisant un enfant, le comte d’Artois aurait tué ses…propres espérances.

    Le roi fut informé, et ce fut oeuvre de gentilshommes.. On. glissa jusque, dans.son.secrétaire
    *fcs renseignements sur les départements d’Antoinette A table, il trouvait sous-sa,serviette des
    lignes qui lui faisaient monter le rouge, au. front. (Chronique, secrète,de. Paris, par l’abbé Bandeau).

    Le 19 décembre 1778, Antoinette accoucha d’une fille. Au baptême de l’enfant,
    lorsque l’aumônier demanda au parrain, le comte de Provence, quel nom il donnait à sa nièce,
    le prince répondit aussitôt d’un ton sardonique : • — Monsieur, cette question n’est pas la
    première que vous ayez à m’adresser, il faut s’enquérir d’abord des père et mère. Étonné,
    confus, ce prélat fit observer que la formalité n’était de rigueur,que quand le doute était permis.
    « — Or, ajouta-t-il, ce n’est point ici le cas, et personne n’ignore que l’enfant est née du roi et
    de la reine. ■ — « Est-ce votre avis, monsieur le curé ? • dit le comte de Provence en se tour-
    nant vers le curé de Notre-Dame. L’assistance était nombreuse, la circonstance solennelle. Un
    sourire cruel parut sur les lèvres de nombre de courtisans. {Manuscrit de Souquaire-Sov.ligne.
    — liaehaumont.)

    La belle comtesse Jules de Polignac ayant paru à la cour, !a Lamballc était reléguée au se-
    cond rang. La nouvelle favorite obtint pour sa famille pour un million de livres de pensions.
    (Montgaillard : Histoire de France. — Révolution de Paris.)
    Cette tendresse étrange pour la
    Polignac, la reine la manifesta hautement, sous toutes les formes. -La plus pressée de vous em-
    braser, c’est moi, écrivait-elle à sari amie. » (Montjoie.)

    Elle en vint à passer avec elle et chez elle de longues heures, toujours trop vite écoulées. Lorsque, effrayée d’un bonheur qui lui sus-citait des rivalités redoutables ou blessée dans son orgueil par les sarcasmes de la cour, la comtesse parlait de séparation, c’était en tombant à ses genoux que Marie-Antoinette essayait de la retenir, c’était en mêlant les supplications et les larmes. (Mémoires de Besenval.)

    Je pourrais continuer ainsi des pages et des pages.

    Je sais qu’il est devenu à la mode de réviser l’histoire et de faire de l’Autrichienne une martyre.
    Mais il faut apprendre l’histoire et non la faire.

    Marie-Antoinette que vous semblez présenter comme une innocente était tout de même excusez-moi une sacrée grosse salope, notamment quand alors que de Paris (quelle à contribué à affamer) les femmes affamés viennent demandé du pain, elle déclare en plein copieux déjeuné:  »s’ils n’ont pas de pain qu’ils mangent de la brioche ».

    Je ne parlerais pas de ses toilettes qui ont ruinés le pays et des cadeaux à ses amants et maitresses donné par millions avec l’argent de l’Etat, mais qu’on en fasse pas une reine vertueuse.

    Son procès à été organisé par le pouvoir du peuple français et si à l’époque la condamnation pour trahison durant la guerre c’est faite sur l’intime conviction ont à trouvé depuis les preuves des trahisons de Marie-Antoinette, elle était donc responsable de milliers de morts sur le front.

    De plus elle à participé au massacre du 10 aout, c’est donc incontestablement une femme criminelle et elle à parfaitement méritée son sort, je ne pleurerait pas ce monstre.

    En revanche il est vrai qu’en comparant Marie-Antoinette à Asma al Assad c’est plus Marie-Antoinette qui est insulté que l’inverse.

    En effet si Marie-Antoinette était intellectuellement stupide, philosophiquement légère et psychologiquement un peu folâtre il n’en est pas du tout ainsi de Asma, qui est plutôt une femme intelligente.

    Je suis certain comme vous certainement qu’Asma est encore plus mauvaise que Marie-Antoinette mais ce n’est pas une raison pour blanchir Marie-Antoinette.

    Quoi qu’il en soit il est claire que Asma en soit devrait déjà être une insulte et je pense qu’en nouvelle Syrie on n’appelleras pas ses fille Asma, tout comme on n’appelle plus de fille Messaline, plus encore je crois que Asma deviendra une insulte.

    Ce qui est rare est qu’un monstre à l’âme si atroce est trouvé un conjoint aussi mauvais que lui, je crois qu’il ne doit pas y avoir en Syrie d’homme plus mauvais que Bachar ou de femme plus mauvaise que Asma.

    Vous dites qu’elle s’en tirera mieux, attendez de voir, les pouris s’en tirent rarement bien, les Capet avaient réussits à contenir le peuple quatre ans avant leurs suplices.

  6. cyberword permalink

    C’est tout de même un mystère cette révision de l’histoire qui veut faire de Marie-Antoinette une martyre.
    Martyre de quoi au juste, après avoir échouée à soumettre Paris par le sang elle s’est enfuit lâchement à l’assemblé pour protéger sa vie. On sait d’ailleurs aujourd’hui que même en prison elle échangeait des lettres en vue d’une invasion, elle n’a pas sacrifié sa vie elle y a été contrainte.

    Comment entre un peuple qui se bat pour sa liberté et une reine qui se bat pour son pouvoir, son orgueil et maintenir le peule dans son esclavagisme peut on prendre le second côté?

  7. Thomas permalink

    Oh ce n’était certainement pas une martyre mais pas plus une salope. Sortez de votre manichéisme et délaissez au passage votre grain de misogynie. Tous les historiens de l’époque s’accordent à dire que les vices sexuels prêtés à Marie-Antoinette n’étaient que des rumeurs, assez répandues d’ailleurs sur toutes les femmes de la cour. Même l’histoire de la biscotte serait fausse, voyez-vous.

    Mais donc c’est très bien. Asma on la tondera comme à la Libération, on la pendra comme une chienne et sans s’embêter d’un véritable procès vu que les faits sont évidents. Seulement déshumaniser l’ennemi, c’est devenir comme lui.

  8. crie du peuple permalink

    Pas une salope dites-vous, et les millions de ses toilettes pendant que le peuple meurent de faim, c’est faux aussi, le 10 aout c’est faux ça aussi et surtout les plan qu’elle à donné à l’ennemie en pleine guerre vous allez le nier? Si vous ne le faites pas alors, nous avons déjà largement assez pour établir que l’Autrichienne était une femme cruelle et criminelle.

    Que dire de l’empoisonnement de Gamain très bien documenté aussi.

    Les historiens récents en générale réactionnaires effectivement s’attarde simplement sur la l’emprisonnement de l’Autrichienne sans parler de ses crimes. Une version glamour de l’histoire .

    Je ne suis pas misogyne, je suis pour les droits des femmes et le féminisme mais je ne crois pas que cela soit dans l’intérêt des femmes ou à leurs avantage de glorifier toutes les crapules féminine de l’histoire ni de relativiser la responsabilité des femmes criminelle.

    Je ne vois pas en quoi dénoncer les crimes d’une femme va empêcher d’apporter plus de droit et de parité pour les femmes.

    D’autant qu’Antoinette à fait tuer des femmes dans les journées du 5 et 6 aout et qu’elle n’a jamais cherché à changer la condition des femmes, tout ce qui l’intéressait c’était ses caprices personnelle. C’était une réactionnaire dans l’âme tant par instinct que par intérêt.

    Voilà le féminisme aujourd’hui on va pleurer sur l’Autrichienne en blâment le peuple Français (avec ses femmes) pour ne pas débattre de la place de la femme.

    Pour Asma, ce sera au peuple de décider. S’il décide comme les Libyens avec Kadhafi qu’elle ne mérite pas même de procès alors elle sera tué comme elle mérite directement par le peuple, si non elle peut être jugé mais tout procès qui ne la condamnera pas à mort serait un procès truqué et antidémocratique, n’y a t’il pas un problème si le peuple veux qu’une personne meure et que la justice qui doit agir pour le peuple protège cette personne.

    • Mais les libyens (= le peuple qui s’exprime sur la toile) ne souhaitait pas la mort de Kadhafi. Tous disaient qu’il devait être jugé, et révéler ses « secrets » sur le passé.
      Son lynchage n’avait rien de prévisible, ni de rationnel. Les combattants (civils) sont tombés sur la « fève » en interceptant ce convoi en fuite. Ils étaient surement peu en phase avec les débats en cours depuis des mois sur le Procès futur de Kadhafi, dans l’opinion libyenne sur internet, et de facto relayé par d’autres médias.

    • Thomas permalink

      Vous continuez de noyer le poisson. Vous me parlez des crimes de Marie-Antoinette mais moi je vous reprenais sur vos affirmations comme quoi ça avait été une salope et une lesbienne. Rien que çà déjà devrait vous faire réfléchir avant de vous revendiquer féministe. Etrangement les vices et les innombrables maitresses des Rois ou des nombreux tyrans de l’histoire n’ont jamais indigné qui que ce soit. Pas plus que leurs orientations sexuels. Mais c’est un grand classique : la femme criminelle ou complice vaut moins qu’un homme. Salissons-la jusqu’au bout armés de tous les clichés habituels sur les femmes. Mais attention, c’est pour les protéger bien sûr. On expurge.

    • Thomas permalink

      Bon mon message précédent n’est visiblement pas passé.
      Donc pour faire court je vous réponds que vous noyez le poisson. Vous me parlez des crimes de Marie-Antoinette alors que je vous avais repris sur les affirmations comme quoi c’était une salope et une lesbienne. Rien que ça devrait vous faire douter de votre féminisme. D’autant que les nombreux vices et maîtresses des Rois ou tyrans de ce monde n’ont jamais indignés qui que ce soit, pas plus que leurs orientations sexuelles. Mais même criminelle ou complice, une femme vaut moins qu’un homme. On est toujours plus prompts à les salir, armés de tous les clichés portés aux femmes (et il faut bien des réactionnaires pour en dresser la liste). Tout ceci pour protéger les autres femmes, c’est entendu. Expurgeons !

      • crie du peuple permalink

        Pour le terme de salope, qui de nos jours ne se limite plus à la débauche mais devient un peu l’équivalent féminin de salaud et cela comme nous l’avons dit il y a de nos jours toutes les preuves de ses infâmes trahisons qui ont coûter la vie à tant de citoyens (nul doute que si les preuves n’avaient pas étés trouvés les historiens moderne auraient dits de concert que c’était un mythe de la méchante Révolution par misogynie) cela suffit amplement à la qualifier de salope.

        Pour ses penchants sexuels, écoutez il y a des mémoires personnelles même de gens très réactionnaires qui le reconnaisse, dans toute l’Europe les gens en riaient, cela ne venait pas de rien. D’ailleurs ses favoris féminines avaient plus de rente de la caisses royale que ses favoris masculins.

        Maintenant il faut tout oublier, tout effacer plus rien n’a de sens parce qu’on a rien trouvé de mieux pour défendre la cause des femmes que de blanchir voir honorer une reine criminelle qui a gaspillé l’argent des pauvres pour ses caprices insensés. Je dis non, être féministe ce n’est pas récrire l’histoire, sinon par exemple celui qui va dire que Palin est une pauvre folle serait sexiste

        Et bien entendu ce n’est pas parce que je connais la vie scandaleuses et sanguinaire de Marie-Antoinette que je m’interdit de me vomir sur les débauches de Louis XIV ou sur la quasi pédophilie de Louis XV dans son parc aux serfs, ni que je vais nier l’homosexualité de l’impuissant Louis XIII ou d’Henri III.

        Pas plus d’ailleurs que je ne m’interdit de parler de leurs crimes respectifs.

  9. crie du peuple permalink

    Qu’ils disent quoi au fait.
    Disons que demain Assad est en procès, qu’attend ont au juste, ou bien il niera ses massacres ou bien il les reconnaitra mais en aucun cas il n’y a de secret, avec l’information tout est su de nos jours.

    Pour suivre sur le parallèle les procès des deux Capet n’ont rien fait découvrir au peuple.

    De plus avec Asma il y aura un problème supplémentaire, c’est qu’elle n’est pas ministre, bien qu’elle siège au conseil des ministres et qu’on sait qu’elle a une grande influence sur le pouvoir il est difficile d’établir véritablement sa culpabilité juridique alors que tout être sensé de bon sens serait l’établir seul. La criminelle Asma pourait venir dire : oui j’étais la femme de Bachar, oui j’étais à tous les conseil, oui je vivait dans le luxe en plein massacre, mais je n’ai aucun rôle dans le régime je ne suis donc pas coupable.

    Je pense que le droit à ses limite et c’est le peuple qui place ses limites.
    Si les Assad homme et femme sont tués par le peuple ce sera un exemple qui fera trembler tous les tyrans de la terre.

    • Thomas permalink

      Vous ne représentez que vous-mêmes et vous n’êtes certainement pas capable de voir l’avenir.
      Que le peuple préfère le lynchage à la justice, ça peut se comprendre. Le légitimer beaucoup moins. Et la mort des tyrans n’a jamais empêcher que la tyrannie se reproduise.

  10. crie du peuple permalink

    Quel avantage y a t’il à qu’il y ai un procès?

    • Thomas permalink

      La notion de Droit vous est-elle si étrange ?

      • crie du peuple permalink

        Non, mais à mon sens le droit doit être démocratique, un droit qui ne reflète pas la volonté populaire et antidémocratique.

  11. crie du peuple permalink

    D’ailleurs est ce que Nicolas II et Alexandra ont eu un procès pour autant leurs morts n’étaient elle pas largement mérités?

  12. Garry permalink

    Crie du peuple je ne crois pas que la revolution bolchévique soit un exemple.
    Ensuite je suis d’accord avec toi sur l’histoire de la révolution, le blanchiment systématique d’Antoinette d’Autriche reine débauchée et sanguinaire m’insuporte autant que vous, pour autant qui peut nier que le proçès que le couple Capet à eu n’a pas servis, ne fut il pas la démonstration de l’absurdité du droit divin, de la culpabilités des tyrans et par conséquend de la justesse de la Révolution?

  13. crie du peuple permalink

    Que la Révolution Russe est donné certains excès peu de gens le contesterons mais pour autant ce n’est pas les débuts qui sont contestables.

    Ensuite justement voyez comment on fait des Capet qui ont fait tuer en masse pour le pouvoir des martyres. Alors qu’à changer le procès. Au contraire louis XVI et Marie-Antoinette ont tenté de nier leurs responsabilités.

    Il se passera la même choses avec les Assad.

  14. Cyrile permalink

    Quelle meure ou pas, franchement rien à faire, juste qu’elle se casse elle et son époux, à la limite dans un premier temps qu’elle reste avec son argent sâle, ce n’est pas la priorité.

  15. crie du peuple permalink

    Comment que d’honnêtes gens soit misérables et malheureux alors que la crapuleuse Asma dont les mains sont pleine du sang des femmes et des enfants Syriens vive non seulement tranquille mais bien. Jamais.

  16. Asma al Assad est surement coupable de certaines choses, mais la priorité est d’arrêter les hauts responsables du régime et de la répression, afin qu’ils soient jugés. La question de la peine c’est autre chose… Mais quoiqu’on repporche à Asma el-Assad, elle ne peut pas être accusée à la place des officiers les plus fidèles d’Al-Assad: Asef Shawkat, le beau frêre de Bachar al-Assad et Hassan Turkmani sont parmi les plus fidèles officiers du régime, et les plus influents. Dimanche matin vers 1h les internautes syriens sur Facebook annonçaient leur mort suite à l’attaque d’une réunion de crise des dignitaires du régime à Damas. L’attaque a été revendiquée par un bataillon (de l’ASL?) nommé Al-Sahabeh => https://contresubversion.wordpress.com/2012/05/20/le-bataillon-alsahaba-revendique-une-attaque-contre-les-officiers-superieurs-du-regime-a-damas-larmee-syrienne-libre-ne-confirme-pas-la-mort-dasef-chawkat/

  17. crie du peuple permalink

    Mais pourquoi le fait l’un devrait enlevé l’autre, les officiers sont responsables de leurs crimes, bien entendu le criminel en chef également mais cela n’enlève pas la culpabilité de la femme du criminel en chef.

    • Vous avez raison, je voulais simplement insister sur d’autres priorites (peut etre me suis je mal exprime’). La femme du dictateur aurait pu marquer son desaccord avec la politique brutale de repression du printemps 2011 en quittant le pays et la cour de son mari, et en exprimant publiquement son desaccord. Si elle ne l’a pas fait, c’est qu’elle approuve ou n’a pas le courage de s’affranchir du Regime.

  18. Cyrile permalink

    Ho fait il semble que la Marie-Antoinette el Assad ait fuit son pays comme l’avait fait la Marie-Antoinette d’Autriche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :