Skip to content

Dedaj dégagé

2012/03/03

Viktor Dedaj est animateur du site de propagande legrandsoir.info: un véhicule de désinformation influent aussi au delà du lectorat français. Il a connu la même mésaventure que l’hypnotiseur Michel Collon et la bachariste Ginette Skandrani dont les conférences à la Bourse du travail de Paris ont été annulées en novembre 2011, voir: Michel Collon humilié: ce n’est qu’un début? Le 29 février une conférence de Viktor Dedaj a été annulée au café de la commune libre d’Aligre, le blog d’information conspihorsdenosvi[ll]es rapporte l’évènement en ces termes:  » Un personnage aussi douteux, qui anime un site soutenant des régimes dictatoriaux et diffusant de la propagande fasciste, n’a pas sa place dans un lieu qui s’affiche « alternatif » et « de gauche »… » dans ce billet: Les fascistes et leurs sous-fifres hors de la Commune d’Aligre : suite. Dans le billet précédent, le blog rapporte au sujet de legrandsoir.info:  » […] Publication de négationnistes comme Ginette Skandrani (exclue des Verts pour ce motif il y a quelques années et co-organisatrice ces derniers temps de manifestations pro-Kadhafi et pro-Al Assad) ;
Publication des communiqués du militant néo-fasciste Vincent Vauclin (exclu il y a environ un an du syndicat Sud pour activisme d’extrême droite) ;
Reprise d’articles de Novopress, l’agence de presse du Bloc identitaire, et apologie il y a quelques jours seulement des « analyses » géopolitiques d’Yves-Marie Laulan, proche du Bloc identitaire et animateur du « Libre journal » sur la station d’extrême droite Radio Courtoisie ;
Soutien répété à divers dictateurs, criminels de guerre et assassins de journalistes (récemment Kadhafi et Al Assad), via notamment la publication d’articles du Réseau Voltaire du conspirationniste Thierry Meyssan (proche de Dieudonné et d’Alain Soral ; salarié d’Al Manar, la télé du Hezbollah) et du site Infosyrie (site pro-Bachar Al Assad mis en ligne par Frédéric Chatillon, un conseiller de Marine Le Pen) ;
Publication répétée d’articles de l’intellectuel « marxiste » et confusionniste Michel Collon, interdit récemment de conférence à la Bourse du Travail par des militants syndicaux qui ont à raison dénoncé ses collusions avec l’extrême droite antisémite et son soutien aux régimes sus-cités ;
Publication répétée de textes orduriers et diffamatoires à l’endroit de militants antifascistes […] »

La popularité internationale de la communication des dictatures est le résultat du travail concerté des VRP des dictateurs, et ceux qui surfent sur les tendances de l’opinion sensible aux messages de haine contre l’occident, contre les démocraties, contre Israël, l’OTAN, tout ennemi utile catalyseur d’opinions en faveur des dictatures. Ces sujets peuvent parfois sembler sans rapport entre eux dans certains contextes, mais la désinformation s’emploie à fédérer ces courants en proposant une révision de la réalité particulièrement opportune pour l’axe Moscou-Damas-Téhéran et leurs vassaux. Viktor Dedaj, par la popularité de legrandsoir.info exerce donc une certaine influence sur les opinions francophones. Le site est fermement engagé pour véhiculer la désinformation des dictatures, même les plus grossiers mensonges.

Le site publiait [1] l’agence de désinformation du Hezbollah: Al-Manar, qui prétendait selon la propagande syrienne que le journaliste de France2 Gilles Jacquier et les victimes qui l’accompagnaient ont été tués par les « rebelles terroristes » alors qu’ils ont été tués par des tirs de mortier de l’armée d’Al-Assad. Les combattants de l’ASL (Armée syrienne libre) n’ont évidement aucun intérêt à viser les civils puisqu’ils ont déserté après avoir refuser d’éxecuter ces ordres de l’armée régulière. De plus ils ne sont pas équipés de mortiers. C’est pour cette raison que la désinformation affirme qu’un tir de roquette aurait visé le groupe. Alors que les civils sont victimes de tirs de mortiers incessants, dont les obus peuvent atteindre le sol et tuer jusque dans les rues serrées entre les habitations. Pareillement, les activistes et journalistes présents au centre de presse imrovisé de Bab Amr ont aussi visés par des tirs de mortier de l’armée, de même, les photo reporters Chris Hondros et Tim Hetherington ont eux même été tués par un tir de mortier à Misrata au printemps 2011.

Viktor Dedaj écrivait le 21 août 2011 [2], jour de l’opération « mermaid dawn » (libération de Tripoli) que l’Otan bombardait les populations civiles:

Libye : et dire que j’ai failli douter de cette histoire d’intervention … Envoyer des pyromanes pour éteindre une incendie, brûler la forêt pour sauver les arbres, bombarder la population pour […]

Il s’agit du message véhiculé par la désinformation kadhafiste, bachariste, russe et leurs alliés, via la complosphère dictatophile: c’est à dire les lecteurs du Grand Soir et équivalents. Il s’agissait pendant la guerre de Libye d’influencer les opinions publiques en défaveur de la révolte populaire représentée par le CNT, et donc influencer indirectement les médias et en conséquence la diplomatie. Afin d’assurer toujours un peu plus de sursis à Kadhafi, qui pendant ce temps a mené des campagnes d’arrestations massives: parmi les disparus libyens les fonctionnaires ont payé un très lourd tribu. A cette date, les imbéciles non concernés par le conflit affirmaient que les victimes des bombardements kadhafistes étaient des victimes de l’OTAN. Car l’Otan n’a jamais bombardé les populations civiles en Libye, les « rebelles » non plus puisqu’ils représentent eux mêmes les civils de cette histoire. Les désinformateurs ont tellement d’influence sur les idées collectives que dire ou écrire (y compris dans les grands médias) que « l’OTAN bombardait les populations civiles en Libye » ne choque pas. Alors qu’il s’agit bien de révisionnisme. Car au 21 août 2011, les bombardements kadhafistes et la répression duraient déjà depuis 6 mois, le soutien aérien et le blocus maritime de la coalition depuis 5 mois, l’OTAN depuis avril 2011. Les rapports de l’OTAN étaient l’exacte version des informations en provenance du terrain via Twitter (combattants, résistance des zones sous controle kadhafiste): depuis les zones libérées comme depuis Tripoli et les villes assiégées. A chaque fois qu’un journaliste laisse un invité prononcer cette expression sans la contredire, il participe insidieusement a cautionner ces mesures révisionnistes. Ces mesures ne servent plus Kadhafi puisqu’il a été vaincu mais servent toujours les provocations au chaos en Libye, la popularité de Bachar EL-Assad, de Marine Le Pen, des extrême droites montantes d’Europe et d’Amérique, et de tous les manipulateurs d’opinion qui entretiennent leur survie en alimentant leur cote de popularité: Vladimir Poutine, Hugo Chavez… à coup de théories du complot et de haine anti-occidentales, les qualifier d' »anti-impérialisme » sert leur cause.

En vérité ce sont les kadhafistes qui bombardaient sans cesse, et sans discernement toutes les villes qu’ils ont encerclé.

Ce texte de Viktor Dedaj est absolument dégueulasse sur toute la ligne, je peux l’affirmer après avoir suivi méticuleusement les tweets de ceux qui étaient sous pression à Tripoli et ailleurs traqués, arrêtés, disparus, ou assassinés comme Mohammed Nabbous, tué par un sniper à Benghazi le premier jour de l’engagement de la coalition étrangère (il était fondateur de la chaine de journalisme citoyen LibyaAlhura, l’inverse d’Agoravox), ou Nizar Mahni alias Niz_FGM qui était l’émetteur vers l’extérieur des groupes de résistance de Tripoli qui a été traqué et a manqué de peu l’arrestation, ses compagnons ont été arrêtés. On ne sait même plus quel extrait choisir…. au hasard celui-ci:

Tripoli résistera-t-elle ? Combien de temps ? Des heures, des jours ? Et soudain, les paris sont ouverts et nous voilà projetés au PMU local. Ils parleront sans doute de « partisans de Kadhafi » (un certain nombre) et jamais « des Libyens opposés à l’intervention militaire impérialiste » (probablement plus nombreux).

Ceux dont parle Dedaj n’existent tout simplement pas, il se contente de reproduire la désinformation kadhafiste et des organes de propagande habituels iraniens, proAssad, Russia Today… qui ont assuré la désinformation de leur allié de circonstance à Tripoli.

Ils nous montreront quelques images de foules en liesse. Utiliseront-ils des images tournées jadis à Bagdad ?

Les images de foule en liesse rassemblée à « Green Square » sont indiscutables, elles ont fait le tour du monde le soir même de la publication du texte de Dedaj, le 21 août, la place était libérée dès l’après midi et a été immédiatement rebaptisée Martyr’s Square. Tripoli n’était pas entièrement libéré que la population s’était déjà rassemblée en masse pour célébrer la libération, une scène jamais vue en Libye. A Benghazi aussi, Freedom Square on célébrait la libération de la capitale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos: AP, EPA, Reuters, Carl de Souza, GianluigiGuercia/AFP-GettyImages.

Les couleurs du drapeau de l’indépendance ont vues ce soir là sur toutes les chaînes de télévision du monde, par exemple New Tang Dynasty Television une chaine d’expatriés chinois

Dedaj prétend quelques heures avant cet évènement [imprévisible], qu’il serait nécessaire de chercher des images d’archive de Bagdad (surement elles aussi truquées peut être… ?). Son texte est tellement à côté de la plaque qu’on pourrait croire qu’il l’a été rédigé en Corée du nord.

Trouveront-ils enfin les 6000 Libyens assassinés « par le régime » ou changeront-ils de sujet, comme pour les armes de destruction massive ? […]

Dedaj et la manipulation des esprits imbéciles: « ils » qui? l’OTAN, les « rebelles« ? les libyens?  l’Occident? les médias professionnels, ou surnommés « mainstream« ? les « sionsites peut être? Très pratique ce « ils » pour recruter les envieux et les mythomanes de tout poil (les fascistes). Et quel rapport avec le mensonge de Collin Powell à l’ONU? La réponse est développée dans les mythes conspirationnistes qui inondent la toile au profit de la popularité des dictatures. La confusion du « ils » est volontairement entretenue et révèle la malhonnêteté profonde de Viktor Dedaj, il est évident que pour beaucoup de lecteurs habitués à lire ce genre de provocation, l’idée que Kadhafi ne serait pas aussi menteur qu' »on » le prétend. Ce « on » et ce « ils » attaquent les libyens eux mêmes qui sont les auteurs des témoignages (et non pas les « médias mainstream »). Il semble douter que les milices de Kadhafi soient les auteurs des crimes qu’elles ont commises. Qui d’autre alors? Voici une infime partie des vidéos de massacre de manifestants (non armés) en février et mars (premières armes), rinces toi l’oeil Viktor: Note à l’attention des révisionnistes.

Bizarrement, Le Grand Soir est aussi diffusé par des gens de gauche, un public non militant, à priori sain, non converti aux théories du complot et non sympathisant des dictatures, a l’opposée de l’extreme droite. Voxnr aussi passe inaperçu au premier coup d’oeil et est partagé par le même « grand public » au delà de la complosphère radicale, un public naïf, qui réagit à des stimulis: des provocations qui permettent d’élargir la sphère d’influence de la désinformation. Le peuple apprécie visiblement. D’ailleurs la croyance populaire de l’opinion francophone s’est vite accommodée de l’expression fallacieuse « bombardement des populations civiles en Libye«  véhiculée dans le texte de Dedaj, mais élaborée dès le mois de mars par l’hypnotiseur Michel Collon: sa séance d’hypnose collective du 21 mars 2011 à l’émission de télévision « Ce Soir ou jamais » de Frédéric Taddeï a été fatale contre les soutiens au peuple libyen, qui à l’époque était en majorité soumis à la terreur des kadhafistes. Cet évènement subversif s’est diffusé sur internet à une vitesse incroyable sous le titre débilisant de « le bon arabe et le mauvais arabe« . Et notamment sur les réseaux tunisiens. La Tunisie reconnaitra officiellement la légtimité du CNT le jour de la publication de cet article de Dedaj, c’est à dire de l’opération « mermaid dawn« .

Suite logique, Dedaj ignore aussi les crimes des milices de Kadhafi: non seulement il doute (une fois de plus) d’un nombre de morts qu’il avance: 6000, mais il ne cite pas les estimations du nombre de disparus et de victimes à estimées en aout 2011, on avançait à la fin du mois d’août 57-60000 disparus et 30000 tués (les estimations ne sont pas arrêtées et fluctuent encore actuellement). Parmi les dizaines de milliers de disparus à la date du 21 août, on peut citer le colonel de la marine libyenne Salem al-Madhoun et le journaliste américain Matthew Van Dyke. Ils ont été libérés de la prison d’Abu Salim trois jours après la publication de la propagande de Viktor Dedaj dans legrandsoir.info, avec au moins 10000 à 20000 autres prisonniers. 10000 disparus (au minimum) libérés d’une seule prison, c’est déjà presque le double de l’estimation du nombre de morts avancée de manière malhonnête par Viktor Dedaj. Et les témoignages visuels des massacres avaient déjà suffisamment circulé sur internet depuis plusieurs mois pour qualifier la propagande de Dedaj de négationnisme pur et simple. Salem al-Madhoun avait déserté le 26 février et a plus tard constitué 24 groupes de résistance dans la région de Tajourah. Il a été arrêté en juin 2011, torturé et laissé pour mort dans sa ville d’origine. Puis a été arrêté à nouveau arrêté en août et condamné à mort, la sentence devant être éxécutée le 1er septembre. Il a été interviewé par Radio-Canada le 21 octobre (video). Matthew Van Dyke après une courte convalescence a rejoint les thuwars et est devenu le seul combattant « occidental » connu dans leurs rangs. Euronews rapportait son témoignage le 28 aout 2011: “Ce fut une évasion, une grande évasion. Des détenus sont venus casser les verrous de ma cellule. Je pensais que c‘était des gardiens qui venaient pour m’exécuter, j’ai pensé que c‘était la fin. J’ai pensé qu’ils allaient me sortir, m’enrouler avec des pneus et y mettre le feu. Mais d’autres types habillés comme moi sont arrivés, ils m’ont dit que Kadhafi était fini. Je ne pouvais pas le croire.

http://m.youtube.com/#/watch?v=jCzQ_uXiVwc&desktop_uri=%2Fwatch%3Fv%3DjCzQ_uXiVwc

Une page Facebook consacrée aux disparus de Libye compte en 2012 plus de 5400 membres, c’est presque le nombre total de morts avancés par Viktor Dedaj à la libération de Tripoli! Le 3 juin 2011, Al-Jazeera English rapportait que pour la ville de Misrata, les estimations évaluaient déjà à plus de 1200 personnes enlevées [disparues] dès les premières manifestations de février. Au 9 août on estimait à au moins 1500 les disparus en mer depuis mars 2011, ce qui représente déjà un quart de l’estimation de Viktor Dedaj à cette date pour le seul décompte des noyés en mer!

Le 4 septembre un autre texte [3] encore plus insultant d’un certain Thomas C. MOUNTAIN est publié dans Le Grand Soir. Il est traduit de l’anglais, et issu d’une publication du site conspirationniste counterpunch.org. A peine trois semaines après les doutes de Dedaj sur la culpabilité des milices kadhafistes, et son estimation sous évaluée de 6000 morts, le texte de Mountain annonce en titre que 60000 libyens ont été tués… ce qui est paradoxal par rapport aux estimations précédentes, mais en accord avec les estimation à cette date. Par contre, les victimes de Kadhafi auraient été tuées par l’OTAN!

Pourtant, au 4 septembre Thomas Mountain ne pouvait pas ignorer au moins le massacre de Yarmouk, commis par la 32ème brigade commandée par Khamis Kadhafi: « Khamis Brigade Shed Massacres, 53 +  up to a hundred: Fifty-three charred skeletons were just found August 28 in a shed/barn/farmhouse near the HQ of brigade 32, « Khamis brigade. » It has up to 150 killed, by guards using hand grenades before fleeing to nowhere in particular. Thus, this must be the incident referred to above by Amnesty and by cmdr. Mlegta. But this time, it was a few miles southwest of the main slaughterhous around Bab al-Aziziya, behind the Yarmouk military base.« 

Pour finir, Dedaj doute de l’identité libyenne du peuple lui-même en prétendant que l’élite des combattants a la double nationalité américaine. Ce qui est complètement absurde! Mais doit plaire aux lecteurs de legrandsoir.info Voici une page LibyaFeb17Martyrs, où figurent des photos et des noms, les combattants sont tous libyens, certains expatriés sont rentrés au pays et ont pris les armes pour certains, et l’étranger en bas de page est un photographe: Chris Hondros qui a été tué avec le reporter Tim Hetherington par un tir de mortier à Misrata. De nombreux articles ont été écris sur les brigades combattantes anti-Kadhafi, les propagandistes n’ont retenu que les anecdotiques milices islamistes qui ont rejoint tardivement la révolte. Mais il y a aussi eu une unité de volontaires sourds muets, cela ne veut pas dire que les libyens sont sourd-muets…(comment peut-on oser qualifier des civils de combattants d' »élite« ??). Il y a eu des combattants immigrés africains aux côtés des libyens dès les premières semaines de la guerre, bien avant que d’autre africains rejoingent les rangs kadhafistes. L’armée de mercenaires du dictateur n’a été qu’une succession de déroutes. Les combattants n’avaient donc pas la double nationalité américaine. les étrangers étaient beaucoup plus fréquents dans les rangs kadhafistes, puisque l’armée du dictateur a déserté en masse dès le mois de février, obligeant les kadhafistes a recruter des mercenaires et se procurer des munitions des la lin du mois de février et progressivement par la suite (au départ des européens, dans un deuxième temps des africains, notemment libérés des prisons de Tripoli en juillet-août). Ainsi, les témoignages de mercenaires étrangers dans les rangs kadhafistes ne manquent pas, de nombreux européens ont été arrêtés, ou même ont changé de camps. Viktor Dedaj inverse donc les rôles, et ainsi la réalité. La popularité de ses analyses participe à la révision de l’histoire de la guerre de Libye, mais cette popularité est assurée par les lecteurs qui diffusent Dedaj.

Dans son texte du 21 août, Viktor Dedaj s’applique a faire croire que les libyens ne se battaient pas pour assurer leur survie et neutraliser le dictateur et son clan, construire un État moderne… Il fait croire aux lecteurs que les libyens qu’il nomme « rebelles« , se battaient pour satisfaire un projet de l’Otan ou de l’Occident. L’ennemi est rarement clairement défini chez les subversifs afin d’offrir une ouverture aux ressentiments communautaristes, ou racistes. Les radicaux de toute sorte apprécieront cet appel du pied.

Ainsi, la répression militaire contre les manifestants en février 2011 est ignorée dans ce texte, mais elle est aussi niée dans l’analyse puisque les manifestations libyennes réprimées n’apparaissent plus comme spontanées, et d’origine locale dans le scénario de la propagande, mais comme organisées de l’extérieur afin de provoquer une invasion de l’Occident, ou de l’Otan, d’Israël, des USA [supposée meurtrière par principe], une variable en fonction des besoins immédiats de la désinformation aux ordres de laquelle Viktor Dedaj et ses confrères « conspirationnistes » malhonnêtes sont employés.

Les acteurs de ce site et leurs messages sont à classer parmi les faux amis les plus caricaturaux: ceux qui n’assument pas ouvertement leur activité collaborationniste et leur allégeance aux idéologies d’extrême droite qu’ils véhiculent. A ce sujet, on peu conseiller la lecture d’un billlet d’ArticleXI qui titre à propos du Grand Soir: Analyse des dérives droitières d’un site alter: Le Grand soir par Marie-Anne Boutoleau & Joe Rashkounine: « […] Entre le régime de Téheran et Le Grand Soir, c’est une longue histoire d’amour : alors que la répression battait son plein à Téhéran, le 12 juin 2009, et que Neda Agha Soltan était assassinée sous les yeux du monde entier, les admirateurs béats d’Ahmadinejad publiés sur Le Grand Soir y allaient tous de leur petites diatribes « anti-impérialistes » contre les « révolutions colorées ». Sur le site voisinaient des odes au régime iranien par le « marxiste » italien Domenico Lossurdo, des tirades enflammées fustigeant les « contre révolutionnaires de l’opposition », poussées par George Stanechy (par ailleurs, admirateur des régimes de Poutine et du dictateur biélorusse), ou encore un article particulièrement mensonger sur la lapidation en Iran, écrit par un certain Jean Tafazzoli, jeune ingénieur franco-iranien aux dents longues qui sévit régulièrement sur Agoravox. Ce créateur d’entreprises a notamment vendu du matériel électronique et des ordinateurs au régime iranien : du très « alter », en quelque sorte. » ArticleXI décrit la chronologie du basculement idéologique de legrandsoir.info. Il aurait publié notamment Yahia Gouasmi et le parti anti-sioniste, et Ginette Skandrani.

Cette dernière animait un site kadhafiste pathétique nommé La Voix de la Libye. Elle y publiait le 22 août le texte de Viktor Dedaj [4]. Depuis quelques mois, un site mirroir à la Voix de la Libye a fait son apparition sur internet: La Voix de la Syrie [5] avec les mêmes visuels que le premier site. Ginette Skandrani est l’une des premières propagandistes des dictateurs à avoir été invitée par le système de désinformation kadhafiste pendant la guerre. On la voit ici en compagnie de Dieudonné à Tripoli invités par le système de désinformation kadhafiste, en train d’humilier un journaliste australien. Une conférence de Ginette Skandrani à la Bourse du travail de Paris a été annulée au dernier moment par la direction du lieu, le 25 novembre 2011, soit deux semaines après l’annulation de la conférence de Michel Collon dans les mêmes circonstances.

Le blog Soliranparis cite aussi Viktor Dedaj: «  Bienvenue chez les supporters des Mollahs. Et la liste risque hélas d’être longue. Rogatons et nostalgiques quasi séniles de la guerre froide, vieux staliniens décatis fricotant avec l’extréme droite comme le duo belge stalino-nationaliste Jean Bricmont et Michel Collon, pro chavez et « pro castro » français de plus en plus douteux comme les très ambigus Viktor Dedaj et Maxime Vivas du site « altermondialiste » francais « le grands soir » débris pathétiques de la conférence de l’Axis for peace de 2005 qui avait su méler la sphère et la fine fleur complotisto-conspirationiste du net, des staliniens pur jus et des proto fascistes en devenir comme Dieudonné, des membre de la secte cryto « trotskiste » Cheminade-Lyndon Larouche , des pro Chavez et des « pro cubains » pseudos militants « anti impérialistes » et « anti colonialistes » d’une certaine extrême gauche dévoyée et aveuglée dans ses certitudes se prétendant « radicale » et qui pourtant dans son soutien a la dictature des mollahs partage les mêmes analyses binaires que l’extrême droite française la plus réactionnaire celle de sous fascistes crytpo « antisionistes » comme le trio Dieudonne-Soral-Gouasmi et de fascistes convaincus qu’on retrouve dans les courant « nationaux révolutionaire »« 

Ces VRP sont innombrables, et leurs médias équivalents a legrandsoir.Info se présentent au lecteur derrière un masque « professionnel », ou « engagé » contre l’impérialisme [à sens unique]. La réalité est bien sûr à l’opposée: il s’agit d’un engagement en faveur de l’impérialisme des dictatures alliées à la mollarchie iranienne et au Kremlin, donc al-Assad. S’ils ont travailler à faire durer la guerre de Kadhafi, c’était principalement pour mettre en difficulté la révolte populaire, en attaquant les efforts des alliés (Europe, OTAN, ONU, opinion publique…) de l’ennemi du dicateur (la population libyenne). Jean Bricmont et Michel Collon se sont engagés dès les premiers jours de mars, bien avant les porpalés à l’ONU qui ont abouti à la résolution 1973 votée le 18 mars. Défendre Kadhafi n’est qu’un prétexte pour attaquer les ennemis habituels: les courants progressistes que craignent l’alliance des dicateurs. Ces propagandistes français et étrangers se foutent autant des libyens que des palestiniens.

.

[1] désinformation:www.legrandsoir.info/syrie-assassinat-du-journaliste-defection-d-un-observateur-et-desinformation.html

[2] désinformation:www.legrandsoir.info/libye-et-dire-que-j-ai-failli-douter-de-cette-histoire-d- intervention-humanitaire.html

[3] désinformation:www.legrandsoir.info/30-000-bombes-60-000-morts-une-sacree-mission-humanitaire-counterpunch.html

[4] désinformation:lavoixdelalibye.com/?p=439

[5] désinformation:lavoixdelasyrie.com/data/

Publicités

From → "@>Réseaux sociaux, "@Twitter, "@[Blogs, "@[Conspishorsdenosvi[ll]es, ##, #France, #Fr[Paris, #Libye, #Liby[Tripoli, #ONU - UN, #[Benghazi, @"Révolution, @-dongxp1, @@@mermaid dawn, @Chine, @Feb17-Libya, @\(CNT) Conseil national de transition libyen, @\(FF, thuwars) Freedom Fighters, @\Feb17 activistes, @\\(FGM) The Free Generation Movement حركة جيل الاحرار, @\\Matthew Van Dyke, @\\Missing in Libya, @\\Salem al-Madhoun, @\\\(Niz_FGM) Nizar Mhani, Bunker de Kadhafi, Libyan independance flag, Martyrs square (ex Green square), Résolution 1973, \<Dictatorship, \<[Régime Poutine, \<]Régime iranien/ RII, \[Axe Assad-Iran, \[Axe Assad-Iran-Hezbollah, \[Axe Assad-Poutine, \[Axe Iran-Hezbollah, \[Régime Assad:, \\Active Measures, \\[@Couverture médiatique, \\[@_Shabbiha médiatiques (DictatorGoons), \\[@~complosphère., \\[Désinformation et Mythes..., \\[]#Mythe du "complot étranger"......, \\[]...contre la Libye., \\[]...contre la Syrie., \\[]...des "révolutions colorées"., \\[_#Mythe d'"Al-CIA"......, \\[_...du prince Bandar et des Sudaïri., \\[{#Mythe du "complot mondialiste"......, \\[{...[atlantiste..., \\[}Village Potemkine, \]<Double standard anti-impérialiste, \]Subversion, \][Demoralization, \][[anti-NATO/OTAN, \][[Mythe du complot médiatique, \][_Révisionnisme......, \][|Anti universalisme, \][|}anti-démocratie, \]]Déstabilisation et provocations, \]][Radicalisation, \]][Rumeurs..., \]][[anti-USA, \]][\Extrême-droites, \]][\_Islamophobie, \]][\_[\Mythe du complot Al-Qaeda, \]][\_\Mythe du complot islamiste, \_Système Kadhafi, \}Normalisation, \}]Répression, \}]_Arrestations/ Prisonniers, \}]_]Prisons - Centres de détention, \}]_]\Prison d'Abu Salim/ Abu Saleem, \}}Terreur, \}}_Assassinat/ Exécutions/

7 commentaires
  1. Trés bonne synthése de ces Vrp de la désinformation

  2. Merci camarade!

  3. Conspishorsdenosvi[ll]es vient d’établir un inventaire assez instructif des sources moisies de Le Grand Soir: de Ahmadinejad à Pierre Hillard et son « look de curé [qui] ne passe pas inaperçu »
    http://conspishorsdenosvies.wordpress.com/2011/10/17/grand-soir-et-gueule-de-bois/

  4. On y retrouve un commentaire des faux amis du Prcf d’un certain Namessis grandiloquent qu’il nous avait posté aussi sur soliran paris

  5. C’en est qu’une partie remise; en tout ca j’ai lu dedaj, il a raison! Aujourd’hui dictature refusée hier c’etait renversement d’une democratie constitionnelle: V Allende, plus loin une dictature appuyée: Batista! Vos medias mznsongers qui publièrent l’histoire de retrait des couveuses par les irakiens, le mensonge cynique des bombardements à cuba, vos guerres de conquetes au viet nam, la haine du peuple russe…

  6. Pour Dedaj, il suffit de haïr les USA pour avoir son imprimatur, qu’on soit de gauche ou de droite, démocrate ou dictateur.

Trackbacks & Pingbacks

  1. Conspihorsdenosvi[ll]es a migré vers NoBlogs « contresubversion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :