Skip to content

Mère Agnès (3). La délégation propagandiste francophone de novembre 2011

2012/02/07

Le journaliste Jacques Benillouche rapporte le 13 avril 2012:  » La Syrie avait pourtant réussi, par la menace et la contrainte, à mater les chrétiens et, à leur tête, le chef de l’Eglise maronite, le Patriarche Béchara Raï, qui s’était compromis avec les chiites et le Hezbollah. Il avait été reçu en septembre 2011 à Baalbek, zone contrôlée par le Hezbollah, par des miliciens qui arboraient les portraits de Bachar al-Assad et de Nasrallah. La communauté maronite avait peu apprécié les accointances de leur patriarche avec des éléments «ennemis»au moment où la région subissait le feu des troupes syriennes. Une grande partie de la communauté chrétienne s’était désolidarisée de son chef. Le Vatican n’avait pas non plus apprécié cet écart dans les déclarations du patriarche favorables au régime syrien et à ses alliés du Hezbollah. Il l’aurait d’ailleurs sanctionné par le report de sa nomination au rang de Cardinal. « 

——————–+——————–

Mère Agnès (2). Une “ chabiha médiatique ”, milicienne à la solde du régime:

———-+———-

Le 19 octobre 2011 Agnès-Mariam de la Croix publiait un nouveau texte sur le site de propagande legrandsoir.info en réponse au reportage de Sofia Amara diffusé sur Arte le 11 octobre, et réalisé clandestinement en aout 2011. Ce dernier texte de Mère Agnès était encore plus hallucinant que celui qu’elle avait publié le 1er octobre sur le même site, pour attaquer l’auteur de ce même reportage une dizaine de jour avant sa diffusion sur Arte. Elle n’hésite à accuser la journaliste de s’être fait berner, dans une fausse mosquée par de faux musulmans drogués au Keptagon. Dans son texte du 1er octobre elle rapportait le témoignage d’un « curé imaginaire de Homs », qui entretient les rumeurs provocatrices de conflits communautaristes: Mère Agnès (1). Agnès-Mariam de la Croix et le réseau de propagande francophone d’al-Assad.

.

Mère Agnès (3). La délégation propagandiste francophone de novembre 2011:

Le 10 décembre 2012, la société de propagande Clap36 mettait en ligne une vidéo “Montage syrien” qui montrait Thierry Meyssan, Mère Agnès-Mariam de la Croix, le patriarche des Églises d’Orient Bechara Boutros Rai, et Michel Aoun, en Syrie lors d’un voyage organisé en novembre pour les médias étrangers. Clap36 qui faisait partie de la délégation invitée par la dictature est une société de Francesco Condemi, ancien de l’émission Arrêt sur images. Employé depuis par le système de désinformation francophone de l’axe des dictatures syrienne et iranienne, une désinformation véhiculée sur les réseaux d’extrême droites et conspirationnistes en vogue depuis plusieurs années.

1’11: Mère Agnès à Michel Aoun:

C’est un scandale! Les « médias Mainstream« , les médias donc mondiaux, à commencer par les médias arabes font de la supercherie médiatique

L’expression « médias Mainstream » a été popularisée ces dernières années par la complosphère pour décrédibiliser les médias professionnels. En réalité, ces médias indépendants utilisent des sources et témoignages de terrain, donc syriens, et non pas issus d’une « propagande de guerre [pré-supposée occidentale (contre la Syrie)]« .

2’05: Thierry Meyssan à l’assemblée:

On ne peut absolument pas mettre sur le même plan des gens qui viennent s’enquérir de la vérité qui essaient de le… de la faire comprendre aux autres et des gens dont le but est de mentir pour préparer des guerres.

Il faut arriver à séparer ces choses là. Les gens qui disposent d’une carte de presse alors qu’ils travaillent comme agents d’une propagande de guerre devraient se trouver devant des tribunaux; et non pas avec une carte de presse.

Or il y a dans le droit international des éléments qui permettent de combattre cette infiltration dans notre profession. La propagande de guerre est condamnée par 4 résolutions de l’assemblée générale des Nations Unies comme étant un crime contre la paix plus grave que tous les autres crimes puisque la propagande de guerre permet à la fois les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité.

Donc moi je pense que maintenant il faut dans cette profession, arriver à distinguer qui fait son travail et qui prépare la guerre.

L’inversion des rôles est totalement assumée! Le basculement des valeurs s’opère dans l’esprit de ceux qui veulent bien croire cette désinformation.

Cette mécanique permet d’occulter ou discréditer les véritables sources d’information. Les désinformateurs entretiennent le mythe du complot médiatique en langue française depuis de nombreuses années, bien avant les révoltes arabes et d’Iran, pour gagner à leur cause (et celle des dictatures qui les emploient) la popularité des opinions étrangères en faveur de leurs objectifs; par exemple: isoler le mouvement vert iranien depuis 2009 ou faire croire que la Russie a sauvé les peuples du Caucase d’un prétendu impérialisme « capitalo-sioniste« , tout en imposant l’impérialisme du Kremlin en territoire géorgien sans susciter d’indignation étrangère. Le kadhafiste Michel Collon entretient ce mythe du complot médiatique par l’expression « médiamensonges« . Le mépris populaire entretenu à l’égard de la presse professionnelle par des provocateurs présente l’avantage de contre balancer un retour de popularité en faveur des annonces issues des désinformations d’Etat. Ce retour de flux permet de valoriser les sources propagandistes qui profitent de la liberté offerte par certains forums dits « citoyens », et diffusent au maximum leur désinformation. Ces forums peu regardants sur la modération, ou complètement noyautés comme Agoravox par les propagandistes où des désinformateurs, sont le principal véhicule de subversion issue des dictatures. Conscients ou non de leurs dérives, les diffuseurs occupent des postes de modérateurs; et par sélection de contenu accélèrent la diffusion de la désinformation conçue aux ministères de « l’information » de l’axe Assad-Iran-Hezbollah-Russie et satellites. En 2011, les publications d’informations issues de l’opposition syrienne étaient censurées par les administrateurs d’Agoravox. Il n’y avait que de la propagande du régime.

Après avoir présenté Thierry Meyssan, le montage de la vidéo de Clap36 met en accusation les médias professionnels: ils pratiqueraient la « propagande de guerre » décrite par Meyssan. Ils participeraient donc à un prétendu complot contre la Syrie. C’est exactement l’inverse de la réalité: Thierry Meyssan a eu de nombreuses occasions de se faire connaître en tant que chef d’orchestre des propagandes de guerre des dictatures concernées ici, depuis une dizaine d’années. Quelques exemples récents concernant la guerre de Kadhafi: La déroute des propagandistes de Kadhafi à Tripoli et La Contre-révolution de Thierry Meyssan.

Puis la vidéo de Clap36 montre des partisans de Bachar al-Assad qui dansent avec les policiers…

Le montage présente ensuite le patriarche des Églises d’Orient Bechara Boutros Rai. Il s’exprime à 4’35:

c’est pourquoi… vous qui voyez… écrivez ce que vous voyez… si vous êtes libres des « mass-media » […]

Toujours cette mesure active de la propagande qui s’attaque aux sources d’information issues de l’opposition en s’attaquant indirectement à leurs relais: les médias étrangers.

Ensuite le patriarche salue ses invités: Thierry Meyssan, Agnès-Mariam de la Croix, Francesco Condemi, et six autres personnes. Une septième est présente en début de séquence, assise à la droite du patriarche d’Antioche.

La vidéo de Clap36 se termine par cette mention:

Le cinéma indépendant vit grâce à vos dons, merci de nous soutenir.

clap36.net

/

Dans un billet de mediarabe.info daté du 30 septembre 2011 Syrie : le régime a érigé le “mensonge” en religion d’Etat, Bernard K notait:  » Après les “égarements” du Patriarche maronite d’Antioche et de tout l’Orient, Bechara Raï, comment s’étonner encore des mensonges des curés et des bonnes sœurs ? […] Le père jésuite italien Paolo Dall’Oglio n’y va pas par quatre chemins. Pour lui, « le mensonge règne en Syrie » […] d’autres prêtres et bonnes sœurs profitent de l’absence de la liberté d’expression pour s’exprimer justement, mais au nom du régime. Parmi ceux-là figure Mère Agnès-Mariam de la Croix, supérieure du monastère Saint Jacques l’Intercis de Dâra.

Après avoir diffusé ses mensonges sur les médias proches du régime syrien, en Syrie mais également en Occident, Agnès-Mariam vient d’interroger […] Le curé « imaginaire » de Homs […] De ce fait, si menace il y a sur les minorités, et spécifiquement sur les minorités chrétiennes, elles seraient alors l’œuvre même des dirigeants de ces minorités. Ils continuent à protéger le dictateur et se mettent en rupture avec le peuple qui, selon la loi de la nature, aura le dernier mot […] « 

Le dernier lien cité renvoi à un précédent article daté du 7 mai 2011 sur le même site, du journaliste Khaled Asmar de Beyrouth, qui ajoutait  » […] Le réseau Voltaire de Thierry Meyssan (voir ici l’origine du réseau Voltaire et son alliance avec le Hezbollah, l’Iran et la Syrie ), repris par plusieurs médias français pourtant sérieux, a publié une longue tribune signée par Mère Agnès-Mariam […] et tente d’amplifier la peur des Chrétiens, au service du régime.

Or, il est légitime de s’interroger si la religieuse, placée sous la protection des autorités, a-t-elle la liberté d’expression pour rédiger un tel texte ? […]

Si la religieuse carmélite et le Réseau Voltaire proche de Damas, de Téhéran et du Hezbollah, et dont la sincérité peut être mise en doute, sont au service de Damas, quel est l’intérêt des médias qui les ont relayés par souci de protéger les Chrétiens de Syrie ? […] La jeunesse syrienne insistent aussi sur l’implication du régime du « Baath laïc » dans le recrutement et l’envoi de combattants islamistes en Irak, et sa complicité avec Al-Qaïda au Liban (Fatah Al-Islam…). De l’aveu du régime et de ses relais, « les services syriens ont brillé dans l’infiltration des réseaux terroristes. Après les avoir dénoncés aux Américains, après le 11 septembre, Damas les a exploités pour ses propres intérêts. Le risque islamiste en Syrie n’existe donc aujourd’hui que si le régime veut l’exploiter » concluent les opposants.Ces arguments battent en brèche la propagande du régime […] « 

Le public de Thierry Meyssan est connu pour adhérer à toutes sortes de théories du complot à caractère politique, médiatique ou sécuritaire… Mais lorsque des éléments réels sont là, ils les ignorent. Ce public préfère argumenter sur des faits imaginaires, plutôt que de s’intéresser aux possibles complots du monde réel. Ce ne sont donc pas des personnes qui s’interrogent contrairement à ce qu’elles prétendent. Ceux qui animent ce courant de pensée comme Thierry Meyssan ou Mère Agnès ne sont pas des imbéciles (en tout cas relativement moins que leur public.). Le costume de religieuse d’Agnès Mariam de la Croix offre une « caution morale parfaite », ainsi que l’influence du général Michel Aoun.

Il y a eu d’autres voyageurs au mois de novembre 2011:

Marc George était peut être l’un des invités de la délégation étrangère mentionnée par la vidéo de Clap36:

A l’origine c’est une initiative de Thierry Meyssan […] qui a convaincu les autorités […] il y avait notamment […] Franscesco Condemi de Clap36, ancien d’Arrêt sur images, il y avait Claude Beaulieu le président de Comité Valmy […], Webster Tarpley […] polyglotte qui a été très utile d’ailleurs […] Thierry Meyssan est installé à Beyrouth […] mais est présent très régulièrement à Damas […] A Homs nous étions les premiers [« journalistes »], il faut saluer l’initiative de Thierry Meyssan et des autorités syriennes sans qui rien n’aurait été possible […]

/

L’interview est réalisée par Salim Bouterfas pour AlgérieNetwork. Marie-Ange Patrizio et Marc George ont peut-être participé au même voyage, et à la même manifestation de soutien à Bachar el-Assad, où Marc George et Alexandre Ivachev ont pris le micro sur la tribune. A cette occasion, le premier affirme qu’on lui avait tendu spontanément le micro pour “parler à 100000 personnes” et prononcer à la foule « Longue vie à Bachar el Assad » (vidéo). Le second, représentant du KPRF (parti communiste russe) publie sur son profil VKontakte (Facebook russe) une photo de sa rencontre avec Bachar el-Assad.

Marie-Ange Patrizio publie son rapport de désinformation sur mondialisation.ca. Extraits du texte:

Chers amis

Je reviens (samedi 19 novembre 2011) d’un voyage de 6 jours en Syrie, à l’invitation des Eglises d’Orient, autorisé par le gouvernement syrien, et, pour ma part, à la demande de Mère Agnes-Mariam de la Croix, dont j’ai fait la connaissance à la fin du mois d’avril 2011 après qu’elle a lu, sur le site du Réseau Voltaire, ma traduction du texte de D. Losurdo ‘Que se passe-t-il en Syrie ?’ […]

Des textes de Domenico Losurdo, comme ceux de Marie-Ange Patrizio et Thierry Meyssan sont aussi publiés sur mondialisation.ca.

La logistique a été assurée en coordination avec Thierry Meyssan et le Réseau Voltaire […]

Prévu pour une cinquantaine de personnes au départ, et destiné prioritairement à des journalistes de la presse catholique, ce voyage n’a en définitive regroupé que 15 personnes arrivant de l’étranger : aucun français […] 5 belges, une journaliste venant de Madrid et un journaliste étasunien […]

/

Le Document d’Entente Mutuelle Entre le Hezbollah et le Courant Patriotique Libre:

Une page Wikipedia consacrée à Miche Aoun note que  » Le 6 février 2006, et après plusieurs mois de négociations entre le CPL et le Hezbollah, le général Michel Aoun rencontre en l’église Mar Mikhael de Chiyah, le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, pour signer un document d’entente de 10 points concernant directement l’avenir du Liban. Cette entente se transforme en véritable alliance lorsqu’à l’appel du général Aoun, son parti apporte son soutien à la résistance nationale […] « . Durant l’année 2006 le Hezbollah provoquait Israël qui répliqua au mois de juillet. Le dernier point de ce document d’entente mutuelle précise que:

10_3– la protection du Liban des dangers israéliens, à travers un dialogue national destiné à élaborer une stratégie de défense nationale acceptée par tous les Libanais et à laquelle ils adhèreront en se partageant les responsabilités et en bénéficiant de ses résultats.
-FIN DU DOCUMENT

/

———-+———-

Suite: Mère Agnès (4). Pourquoi Jacquier s’est-il finalement rendu à Homs?.

.

[1] http://www.dailymotion.com/video/xmwass_montage-syrien_shortfilms

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :