Skip to content

VIOLENCES – Barack Obama avait appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à se dresser contre la «brutalité impitoyable» des autorités syriennes…

2012/02/04

VIOLENCES – Barack Obama avait appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à se dresser contre la «brutalité impitoyable» des autorités syriennes…

E.O. et F.F. avec agences. 20minutes.fr le 04 février 2012 Créé — Mis à jour le 04/02/2012 à 18h11

La Russie et la Chine ont opposé ce samedi leur veto lors d’un vote au Conseil de sécurité de l’Onu sur un projet de résolution soutenant le plan de la Ligue arabe qui prévoit la mise à l’écart du président syrien Bachar al Assad.

La Russie et la Chine avaient déjà usé de leur droit de veto en octobre à l’ONU contre une résolution condamnant la répression des manifestations antigouvernementales en Syrie qui a fait selon l’ONU plus de 5.000 morts depuis mi-mars 2011.

«Attaque effroyable» d’Homs

Barack Obama avait réagi avec fermeté plus tôt ce samedi, au lendemain du bombardement meurtrier de Homs – dans lequel 260 civils ont trouvé la mort, selon Conseil national syrien (CNS). Le président américain a qualifié l’événement «d’attaque effroyable» et a appelé au départ du président Bachar al-Assad.

Barack Obama avait demandé au Conseil de sécurité de l’ONU de se dresser contre la «brutalité impitoyable» des autorités syriennes.

«La communauté internationale doit appuyer le droit du peuple syrien à la liberté»

L’instance suprême des Nations unies s’est réunie afin d’essayer adopter un projet de résolution soutenant le plan de sortie de crise proposé par la Ligue arabe. Le vote de la Russie, qui a jusqu’ici toujours refusé d’adhérer à un projet de démission d’al Assad était d’autant plus incertain que le ministre des Affaires étrangères avait déclaré ce samedi matin qu’une résolution concernant la Syrie serait «un scandale».

Alain Juppé, le ministre français des Affaires étrangères avait de son côté déclaré ce samedi que «la communauté internationale doit reconnaître et appuyer le droit du peuple syrien à la liberté.» «Ceux qui freineraient l’adoption d’une telle résolution prendraient une lourde responsabilité devant l’histoire», avait-t-il indiqué à l’adresse de la Russie dans un communiqué.

Le Conseil national syrien, qui regroupe la plupart des courants de l’opposition, avait quant à lui demandé à la Russie de changer sa position face aux massacres du régime syrien. Il a également exhorté Moscou à «clairement condamner le régime et à le tenir responsable pour les massacres (…) et permettre aux Syriens d’élire démocratiquement un régime qui leur accordera la liberté et la dignité».

/

Voir aussi Homs assiégée et bombardée. Plus de 350 morts à Alkhaldiya (4 février 2012). Et Syrian embassy in Libya is the first in the world that is now in the hands of the SNC (AJA video).

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :