Skip to content

Photo de la brigade al-Farouk avec cinq « éboueurs » iraniens capturés à Homs.

2012/01/17

Photo extraite de Paris match du 5 au 11 janvier.

 » le 20decembre, dans l’un des QG de l’Armée Libre, le lieutenant Tlass, dans l’uniforme de l’armée qu’il a désertée, montre le passeport de l’un des cinq prisonniers iraniens. Au mur, le drapeau syrien avec le nom de la brigade  » Al Farouk » .« 

 » Les hommes de l’Armée Libre ont arrêté des Iraniens suspectés d’être des mercenaires. Ces cinq hommes ont été capturés le jour même. Leur tenue d’éboueurs avait attiré l’attention des combattants- les poubelles ne sont plus ramassées à Homs. Au moment du contrôle d’identité qui a dévoilé leur nationalité iranienne, ils ont affirmé travailler pour une centrale électrique située a une quinzaine de km. Autre élément troublant : ils se trouvaient a proximité d’une tour utilisée par les snipers. L’ASL les soupçonne d’être des tireurs d’élite envoyés par Téhéran pour prêter main-forte à Bachar El-Assad. La Syrie est une pièce maîtresse du dispositif au Moyen Orient. Si le régime tombe, le pays risque d’entrer dans une période trouble et l’onde de choc de se propager a la région tout entière. L’Iran, le Hezbollah libanais et le Hamas palestinien pourraient sortir très affaiblis. La chute de Assad entraînerait la profonde recomposition géopolitique d’une zone déjà instable.« 

D’après ce témoignage, la résistance syrienne a rencontré dans une zone de combats des « éboueurs » égarés qui parlent persan, proches de positions militaires du régime. S’ils ont été confondus avec des éboueurs par la résistance c’est qu’ils en avaient l’apparence; ou-bien la combinaison qu’ils portent sur la photo rapportée par la propagande (plus bas) leur aurait donné une apparence d’éboueurs… En tout cas leur tenue vestimentaire n’avait rien de naturelle.

Le lieutenant Abderrezzak Tlass de la brigade al-Farouk de l’Armée Syrienne Libre (ASL) serait d’après des sources d’opposition syrienne:  » un des premiers officiers qui ont refusé de tirer contre le peuple syrien, il est de la famille du général Mustafa Tlass. »

Le magazine Lavie.fr publiait dans ce billet de Marianne Dardard le 27/09/2011 Une journaliste a filmé la répression en Syrie, un extrait du documentaire « Syrie dans l’enfer de la répression » réalisé par Sofia Amara en Syrie au mois d’août 2011. On peut voir Abderrazzak Tlass (à 2’25)  » Au centre, un cousin de Mustapha Tlass, ministre syrien de la défense pendant 30 ans. Un des piliers du régime d’al-Assad, un des responsables du massacre de Hama qui a fait plus de 10000 morts en 1982, la défection d’un membre de sa famille a fait l’effet d’une bombe en Syrie. » Adberrazzak Tlass s’exprime: «  Je suis le premier officier à avoir déserté l’armée syrienne, et je suis témoin des massacres commis par le régime contre les civils, je suis à la fois citoyen et militaire. Et en tant que tel, de Deraa au sud à Homs au centre, je confirme qu’il n’y a pas de milice armée parmi les manifestants. Seuls les officiers libres se chargent de protéger les populations […] »

Ironiquement, Mustapha Tlass est la personnalité au sommet du système de désinformation de la dictature Le général Mustapha Tlass, la désinformation et l’extrème droite française. Il a financé les activités subversives de l’ex leader du GUD Frédéric Chatillon depuis 1994. Chatillon est aujourd’hui conseiller de Marine Le Pen qui elle même affirme son soutien aux dictateurs Kadhafi, al-Assad, et avec le Kremlin contre l’OTAN. Chatillon participe activement aux manifestations de soutien à Bachar el-Assad à Paris, et est aussi à l’origine du site de désinformation de la dictature syrienne en français: infosyrie.fr, qui rapporte justement (plus bas) une autre photo des « éboueurs persans de Homs » diffusée par la propagande iranienne, en réponse à la photo de Paris Match.

Le lieutenant Tlass de la Brigade Farouk apparaît dans une vidéo mise en ligne le 26 janvier où il montre les passeports de ses otages et s’excuse presque auprès du « Guide suprême de la république islamique d’Iran en lui demandant de retirer ses mercenaires.  Les soldats iraniens en Syrie – 26/01/2012 – sous-titres français

Abderrazak Tlass le 26 janvier à 1’16:

Nous ne sommes pas communautaristes, nous ne prêchons pas pas le communautarisme et nous ne sommes pas contre nos frères chiites. Nous respectons le chef suprême de la révolution iranienne Monsieur Ali al Khaminai et nous l’apprécions en tant que chef légitime qui est susceptible de faire des erreurs. Nous le sollicitons aujourd’hui à reconnaître explicitement et sans ambigüité, la présence de soldats de la garde révolutionnaire iranienne en Syrie en vue d’aider le régime de Bashar Al Assad à opprimer le peuple syrien et à demander à tous les soldats de la garde révolutionnaire iranienne de se retirer sans attendre du territoire syrien. Nous attendons de sa part ce pas avant samedi prochain midi qui correspond au 28/01/2012. Et nous serons prêts alors à libérer tous les otages iraniens sans aucune limitation ou condition. Sachant que les 7 iraniens détenus chez nous ont été pris en otage en deux étapes, dans deux lieux différents et à différents moments à Homs. Les deux groupes sont composés de 5 militaires qui travaillent sous l’ordre de la branche des services de renseignements aériens de Homs et de 2 civils qui travaillent à la station électrique « Jandara » dans la région de Homs. Ce deuxième groupe de civils montre la différence avec le premier groupe de militaires.

Le groupe de militaires détient des passeports ne contenant pas de visas, de cartes de résidence ou de permis de travail, leur entrée dans le pays s’est effectuée pendant la période de la révolution syrienne en Syrie contrairement au groupe de civils, pour lesquels les passeports contiennent des visas, des cartes de résidence et des permis de travail. Ces derniers sont entrés dans le territoire syrien et en sont sortis à plusieurs reprises depuis plusieurs années. Et nous avons mis ci-joint des passeports en entier page par page pour prouver tout cela. Et puisqu’il a été prouvé que le deuxième groupe est un groupe de travailleurs civils, bous allons trouver dans un futur proche et avec l’aide de Dieu un moyen sûr qui leur permettra de retourner chez eux et retrouver leurs proches.

En conclusion, nous affirmons que nous possédons des informations supplémentaires que nous avons décidé de ne pas diffuser aux médias dans le but d’éviter l’embarras et afin de laisser la porte ouverte à toute réconciliation […]

/

La version de la propagande:

De son côté, l’organe de désinformation de la dictature iranienne, Irna.fr [1] prétend que:

L’Iran a réclamé la libération de sept ingénieurs iraniens enlevés en décembre près de la ville de Homs, dans le centre de la Syrie […] a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast […] Behnam Haghighi, directeur des relations publiques de la compagnie Mapna […] a demandé aux « instances internationales » d’aider à la libération des ingénieurs […] Un groupe jusque-là inconnu, le « Mouvement contre l’expansion chiite en Syrie », a revendiqué mardi leur enlèvement dans un communiqué.

Le groupe MCECS fait donc son apparition à cette occasion, par la voix du régime iranien, et par un communiqué de revendication reçu à l’agence AFP de Nicosie le 3 janvier (plus bas).

Comme on le constate plus haut, la brigade Farouk qui détient les otages insiste sur le caractère non communautariste de leur action. Ce qui tend à supposer que le message reçu par l’AFP à Nicosie serait une « Forgery » du système de désinformation irano-syrien.

Le propagandiste Guy Delorme dans un texte publié par infosyrie.fr [2] appuie la thèse du complot étranger anti-syrien et anti-iranien et titre sans complexe:

Rapt idéologique anti-iranien (et même anti-chiite)« 

La page rapporte une photo de 6 des 7 « ingénieurs » iraniens en… « tenues d’ingénieur » (pour que le public comprenne vite le message)… ou d’éboueurs peut être? Mais il est difficile de reconnaitre les 4 prisonniers de la brigade Farouk parmi les 6 personnes présentes sur cette photo:

Photo de propagande iranienne, via infosyrie.fr (propagande syrienne de l’extrême droite française).

7 « ingénieurs kidnappés » selon la propagande;

ou 5 « éboueurs » parlant persan capturés, selon la version de l’Armée Syrienne Libre.

[…] Un incident dans un conflit (bien) plus vaste ?

[…] Il est plus que douteux que Téhéran – ou le Hezbollah – défère aux exigences des ravisseurs, clairement des extrémistes sunnites. On est donc en droit de s’inquiéter pour le sort des ingénieurs […] Le gouvernement syrien, comme bien on l’imagine, s’est quant à lui dit résolu à tout faire pour obtenir la libération des Iraniens.

On peut imaginer que les autorités iraniennes vont exercer quelque pression sur le gouvernement turc, dont le ministre des Affaires étrangères se trouve actuellement à Téhéran pour discuter du problème du nucléaire iranien : car nul n’ignore du soutien logistique et e l’ascendant politique que peut avoir le gouvernement Erdogan sur les groupes plus ou moins affilés à l’ASL. Mais on est en droit de se demander si les ravisseurs ne bénéficient du soutien d’agents d’une autre puissance, vu ce qu’on sait de la tension régnant ces jours-ci entre la république islamique d’Iran et les Etats-Unis…

En tous cas la couleur confessionnelle de certaines tendances agressives de l’opposition syrienne reçoit là une nouvelle confirmation : quel avenir ces gens-là réservent-ils à la communauté alaouite et, au-delà, à toutes les communautés non sunnites ? La valise ou le cercueil ?

On peut cependant être à peu près certains d’une chose : cet acte, quel que soit son issue, ne pourra que resserrer les liens entre Damas, Beyrouth et Téhéran qui n’ont rien à espérer ou à négocier d’adversaires de ce genre.

La propagande insiste sur le renforcement de l’axe de la mollarchie iranienne et ses vassaux en Syrie, au Liban (Hezbollah) et à Gaza (Hamas). Le texte fait planer l’habituel mythe du complot atlantiste si efficace pour détourner l’attention du public francophone, et en profite pour attaquer le rôle du gouvernement turc dans la crise syrienne. On retrouve là tous les arguments actuels utilisés par les trolls propagandistes sur les réseaux sociaux: anti Erdogan/Sarkozy/Obama. Il y a quelques mois c’était la version de Thierry Meyssan scénarisée dès le début de la contestation qui faisait référence dans la complosphère propagandiste: un prétendu complot étranger contre la Syrie, ourdi par la fratrie royale saoudienne des « suddaïri » avec, des groupes terroristes salafistes, des agents sionistes et la complicité de la famille libanaise de Raffic Hariri… Le tout s’articule à un mythe plus largement répandu depuis 2002: le mythe d’Al-Cia. Pourtant, un tribunal de l’ONU rendait public le 29 juillet 2011 les noms de quatre personalités du Hezbollah impliquées dans l’attentat terroriste qui a tué le premier ministre libanais Raffic Hariri et vingt deux personnes en février 2005 (BBC). Le leader du Hezbollah, allié des dictatures syrienne et iranienne a refusé de livrer ces quatres accusés: Mustafa Amine Badreddine, Salim Jamil Ayyash, Hussein Hassan Oneissi et Assad Hassan Sabra. Mais déjà en 2008 dans une interview diffusée simultanément sur  » la chaîne libanaise NBN TV (affiliée à Nabih Berri, chef du mouvement chiite Amal et président du Parlement libanais) et sur la chaîne du Hezbollah Al-Manar« , Hassan Nasrallah « accusait Israël d’être responsable des derniers assassinats politiques au Liban  » (Haaretz le 3 janvier 2008 via conspiracywatch)

S’agit-il du véritable nom du groupe et de ses véritables motivations et revendications au sein de la Brigade Farouk? La propagande fait planer la crainte d’un conflit confessionnel et rejette la responsabilité sur l’opposition, alors que les porte-paroles de l’opposition ont toujours affirmé qu’il n’ y a pas de motivations communautaristes dans la contestation. Le site de désinformation réseau Voltaire publie le 6 janvier 2012 une revue de presse, et la propagande iranienne en français de french.irib.ir [3] titre Nouveau complot contre l’Iran : un groupe de l’opposition syrienne menace. La propagande iranienne parle d' »iraniens pris en otage en Syrie« . Almanar, la chaîne du Hezbollah insiste sur la menace et titre: Un groupe syrien menace l’Iran et le Hezbollah [4], un texte retrouvé sur le blog du désinformateur conspirationniste Serge Adam ou relayé dans les commentaires du côté du propagandiste Allain Jules.

Il y avait pourtant de nombreux témoignages en 2011 concernant la participation de miliciens iraniens à la répression en Syrie.

Le communiqué reçu par l’Agence France Presse à Nicosie:

Romandie publie le billet de l’AFP du 03 janvier 2012:

« Un groupe inconnu revendique l’enlèvement de cinq Iraniens en Syrie
NICOSIE – Un groupe jusque-là inconnu a revendiqué mardi l’enlèvement en décembre de cinq ressortissants iraniens en Syrie, dans un communiqué reçu par l’AFP à Nicosie dans lequel il dit avoir transmis aux autorités iraniennes ses revendications pour la libération des otages.Nous nous sommes emparés de cinq Iraniens pour lancer une première mise en garde à l’Iran et au Hezbollah contre la poursuite de leur soutien au régime syrien dans la répression de la révolte dans tout le pays et à Homs en particulier, le cœur battant de la révolution, affirme le texte signé du Mouvement contre l’expansion chiite en Syrie.Il prévient l’Iran, un pays chiite, et le mouvement chiite libanais Hezbollah que le sort de leurs +éléments+ en Syrie sera le même que celui de ces cinq personnes s’ils ne cessent pas immédiatement toute forme de soutien au régime criminel dans la répression de la révolution.Le groupe précise avoir transmis la semaine dernière à l’ambassade d’Iran à Damas ses conditions pour libérer les otages.L’ambassade d’Iran à Damas avait indiqué le 21 décembre que cinq ingénieurs iraniens travaillant pour le projet de la centrale électrique de Jandar à Homs (centre) avaient été enlevés la veille par des personnes non identifiées alors qu’il étaient en route pour le chantier.La région de Homs est devenue un haut-lieu de la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad qui secoue le pays depuis plus de neuf mois.L’opposition a accusé l’Iran d’aider les autorités syriennes à mener la répression contre ce mouvement de contestation sans précédent dans le pays. (©AFP / 03 janvier 2012 19h55) « .

Voir aussi: Les soutiens militaires étrangers à la dictatures d’al-Assad.

Publicités
15 commentaires
  1. Cela ne fait que confirmer des doutes que nous avions tous depuis longtemps sur la participation des « gardiens de la révolution » de L’IRGC ou GRI dans la répression sanglante du dictateur Bachar Al Assad.

    Pendant ce temps la nos désinformateurs habituels continuent de plus belle par exemple sur

    legrandsoir.info/syrie-assassinat-du-journaliste-defection-d-un-observateur-et-desinformation.html

    • Merci, LeGrandSoir publie donc Al-Manar, la chaine de désinformation du Hezbollah… qui:
      _ accuse l’opposition d’avoir tué le journaliste Gilles Jacquier et ceux qui l’accompagnaient, avec des roquettes RPG alors qu’il n’y a eu que des tirs de mortier.
      _ prétend qu’il y avait une manifestation de soutien à Bachar el-Assad et que 8 manifestants ont aussi été tués et ne seraient pas mentionnés par la “presse occidentale” (en fait, met en doute les témoignages).
      _ prétend que l’observateur de la Ligue arabe, Anouar el-Malek qui a démissionné rapporte de faux témoignages, “qu’il sert d’autres agendas” [théories du complot] et que “Le ministre algérien des affaires étrangères s’est lui aussi exprimé sur le faux témoignage de Malek”
      _ Réaffirme la stabilité de l’axe Assad/Kremlin/Chine.

  2. Merci, LeGrandSoir publie donc Al-Manar, la chaine de désinformation du Hezbollah… qui:
    _ accuse l’opposition d’avoir tué le journaliste Gilles Jacquier et ceux qui l’accompagnaient, avec des roquettes RPG alors qu’il n’y a pas eu que des tirs de mortier.
    _ prétend qu’il y avait une manifestation de soutien à Bachar el-Assad et que 8 manifestants ont aussi été tués et ne seraient pas mentionnés par la « presse occidentale » (en fait, met en doute les témoignages).
    _ prétend que l’observateur de la Ligue arabe, Anouar el-Malek qui a démissionné rapporte de faux témoignages, « qu’il sert d’autres agendas » [théories du complot] et que « Le ministre algérien des affaires étrangères s’est lui aussi exprimé sur le faux témoignage de Malek »
    _ Réaffirme la stabilité de l’axe Assad/Kremlin/Chine.

  3. Le grand soir publie également la désinformatrice numéro 1 du régime syrien la soeur Agnès-mariam de la Croix qui officie également sur le site de l’activiste d’extrême droite Chatillon « info syrie »

    legrandsoir.info/syrie-schizophrenie-mediatique-l-interview-de-sofia-amara.html

    Syrie : diffusion par Arte d’un film de propagande par Agnès-Mariam de la croix

    legrandsoir.info/syrie-diffusion-par-arte-d-un-film-de-propagande.html

    egrandsoir.info/+le-figaro-le-monde-le-nouvel-obs-et-lgs-sont-sur-un-bateau+.html

Trackbacks & Pingbacks

  1. REGARDEZ Clash à France Inter: Marine Le Pen tente de diffuser la propagande d’al-Assad mais la radio réplique « contresubversion
  2. Alexandre Ivachev rencontre Bachar el-Assad « contresubversion
  3. Voyage en Syrie: Rapport de désinformation de Marie-Ange Patrizio à mondialisation.ca « contresubversion
  4. L’IRGC Iranienne élargit ses opérations de répression en Syrie « contresubversion
  5. Marc George en Syrie: “Longue vie à Bachar el-Assad”. Médialibre et AlgérieNetwork « contresubversion
  6. Agnès-Mariam de la Croix et le réseau de propagande francophone d’al-Assad (1) « contresubversion
  7. ARTE : Lieutenant Tlass à Homs « contresubversion
  8. Agoravox supplétif de Big Brother, et sa censure mitoyenne « contresubversion
  9. The Farouk battalion denies any presence of al-Qaeda in Syria and calls on the journalists who have been evacuated to testify « contresubversion
  10. Terreur en Syrie: Aveux émouvants d’un pasdaran iranien capturé par l’ASL. « contresubversion
  11. L’ASL s’attaque à l’aviation d’al Assad. Ravitaillement militaire en provenance d’Iran et de la Russie intercepté. « contresubversion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :