Skip to content

Discours de Bachar al-Assad : « Comme d’habitude, il ressort le complot de l’étranger »

2012/01/11

Par Julien PEYRON, France24.com le 10 janvier 2012:

Discours de Bachar al-Assad : « Comme d’habitude, il ressort le complot de l’étranger »

Discours de Bachar al-Assad : "Comme d’habitude, il ressort le complot de l’étranger"

Bachar al-Assad a tenu un long discours ce mardi, dans lequel il a de nouveau dénoncé le rôle de « l’étranger » dans le soulèvement populaire qui frappe la Syrie. L’opposante Randa Kassis revient sur les principales annonces du président syrien.

[…]

« Comme d’habitude, il ressort le complot de l’étranger », s’exaspère l’opposante syrienne Randa Kassis. Interrogée par FRANCE 24, elle dénonce l’aveuglement du président syrien : « Il met en cause un complot de l’étranger, des Occidentaux et pourquoi pas un complot universel contre la Syrie tant qu’il y est ? La vérité, c’est que le mouvement de contestation vient de l’intérieur du pays, c’est la masse populaire qui veut le changement. »

Outre ces accusations d’ingérence contre « l’étranger », Bachar al-Assad s’en est pris aux médias internationaux, interdits dans le pays au prétexte qu’ils déforment la réalité. Une mise en cause qui prête à sourire selon Randa Kassis. Celle-ci rappelle que le président syrien avait bien tenté de se refaire une image plus lisse dans les médias occidentaux, s’attirant surtout les moqueries. « Il n’a pas digéré son interview sur ABC [Il avait accordé un entretien à cette chaîne américaine en décembre 2011, ndlr]. Quand on l’a interrogé sur les circonstances de la mort d’Ibrahim Qashoush [Un chanteur populaire syrien, dont l’une des chansons est devenue un hymne pour les manifestants, et qui a été retrouvé mort en juillet 2011, ses cordes vocales arrachées, ndlr], il a bafouillé une réponse inaudible. Tout ce qu’il a trouvé à dire c’est qu’il ne le connaissait pas et que ce chanteur n’était connu qu’aux États-Unis. Tout le monde s’est moqué de lui après cet entretien. »

[…] Le discours de Bachar al-Assad intervient en pleine visite d’observateurs de la Ligue arabe, venus rendre compte de la situation en Syrie. Le président syrien a profité de son intervention pour mettre en garde l’organisation panarabe, dont Damas a été suspendu mi-novembre, […]

Une nouvelle Constitution ? « Un moyen de s’attirer les faveurs des minorités »

[…]

Randa Kassis « Même s’il voulait vraiment réformer le pays, il ne le pourrait pas, car sa famille et ses proches composent l’intégralité des principaux cercles du pouvoir. Réformer la Syrie, ça voudrait dire faire chuter leur régime« , assure-t-elle. [… Lire la suite sur France24.com]

Voir aussi le discours du 11 janvier 2012 sur la Place des Ommeyyades: Syrie: Assad promet devant ses partisans de « triompher du complot », par AFP. Voir aussi Attentat à Damas : le Baas accuse la France et les Etats-Unis (6-01-2012) et Poutine et ”la main de l’étranger” : une rhétorique de guerre froide, le 8 décembre 2011, par Rudy Reichstadt.

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :