Skip to content

« L’histoire que nous faisons », de Marc Jacquemain et Jérôme Jamin

2011/12/06

Lundi 5 Décembre 2011 par ConspiracyWatch:

« L’histoire que nous faisons », de Marc Jacquemain et Jérôme Jamin

Le petit livre de Marc Jacquemain et Jérôme Jamin, L’histoire que nous faisons. Contre les théories de la manipulation (éd. Liberté j’écris ton nom, 2008), est désormais téléchargeable en accès libre, au format pdf, sur le site de l’Université de Liège.

Quatrième de couverture :

Dans un monde de plus en plus interdépendant, il nous arrive de nous sentir manipulés par les acteurs dominants que sont les institutions économiques internationales, les entreprises mondialisées, les grands médias ou les principaux responsables politiques.

Pour autant, l’homme ordinaire d’aujourd’hui n’est-il vraiment qu’une marionnette comme le prétend toute une partie de la critique de gauche ? Ne sommes-nous pas davantage acteurs qu’on nous le prétend et n’avons-nous pas mieux à faire que de voir partout des manipulations et des « agendas cachés » ? C’est à cette réflexion que nous invitent les auteurs.

Les auteurs :

Jérôme Jamin est docteur en Science politique et sociale et chercheur au Centre d’études de l’ethnicité et des migrations (Cedem) de l’Université de Liège. Il est l’auteur, entre autres, de L’imaginaire du complot (Amsterdam University Press, 2009).

Marc Jacquemain est professeur de sociologie à l’Institut des sciences humaines et sociales de l’Université de Liège. Il est notamment l’auteur de Du bon usage de la laïcité (Aden, 2008).

.

Mardi 6 décembre 2011 par L’Armurerie:

L’histoire que nous faisons

Contre les théories de la manipulation

Auteurs :

Jérôme Jamin, docteur en Sciences politique et sociale et chercheur au Centre d’études de l’ethnicité et des migrations de l’Université de Liège. Il est l’auteur de L’imaginaire du complot

Marc Jacquemain, professeur de sociologie à l’Institut des sciences humaines et sociales de l’Universté de Liège. Il est l’auteur de Du bon usage de la laïcité

Résumé :

Dans un monde de plus en plus interdépendant, il nous arrive de nous sentir manipulés par les acteurs dominants que sont les institutions économiques internationales, les entreprises mondialisées, les grands médias ou les principaux responsables politiques.

Pour autant, l’homme ordinaire d’aujourd’hui n’est-il vraiment qu’une marionnette comme le prétend toute une partie de la critique de gauche ? Ne sommes-nous pas davantage acteurs qu’on nous le prétend et n’avons-nous pas mieux à faire que de voir partout des manipulations et des « agendas cachés » ? C’est à cette réflexion que nous invitent les auteurs.

A télécharger en format PDF

.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :