Skip to content

Seda et Sima, « La voix et l’image » de la république islamique d’Iran.

2011/09/28
January 1, 2011 at 8:17pm

Iran, La révolte verte. La fin de l’Islam politique?

Ahmad Salamatian, Sara Daniel

Editions Delavilla 2010

pages 44, 45, 46:

 »   En Iran, la radio et la télévision sont le monopole exclusif e l’État. Seda et Sima, « La voix et l’image » de la république islamique, avec ses dizaines de chaînes thématiques et en langues différentes, constitue un organe de propagande colossal à la disposition du Guide. Son directeur, l’ex-général des Gardiens de la Révolution Ezzatollah Zarghami, est nommé par Khamenei [le Guide]. Son budget, ses activités et sa politique relèvent de la compétence exclusive de ce dernier. Riche et puissant, cet organisme dispose des moyens techniques les plus sophistiqués et emploie un personnel très qualifié mais évoluant dans un cadre idéologique et politique étouffant. Les débats contradictoires y sont presque inexistants. La plus grande partie des programmes est constituée de monologues ou de prêches qui débutent par des invocations religieuses, des professions de foi idéologiques et se terminent par des louanges au Guide…

En février 2009, la BBC commence à diffuser des émissions de télévision en persan destinées à l’Iran, à l’Afghanistan et au Tadjikistan. Une équipe de jeunes journalistes, contraints à l’exil après la fermeture de leurs journaux en Iran, y travaille. Démarrant avec une audience de quelques centaines de milliers de téléspectateurs, la BBC en persan atteint très vite des millions de téléspectateurs. Aux mois de mai et juin, des sondages réalisés par la radio et la télévision iranienne montrent que les pics d’audience de la BBC dépassent parfois ceux de la télévision officielle.

Les responsables de la télévision iranienne, qui redoutent cette concurrence, demandent au pouvoir l’autorisation d’organiser des débats et des émissions autour des élections présidentielles capables de rivaliser sur la forme avec la BBC.

Dans les heures qui suivent l’annonce des candidats retenus par le Conseil des Gardiens de la Constitution, le ministère de l’intérieur invite les représentants des quatre candidats à participer à un tirage au sort afin d’attribuer à chacun un logo et une couleur pour les émissions télévisées. C’est une nouveauté formelle proposée par la télévision iranienne. Dans le bureau du directeur général de la télévision où les équipes de campagne doivent tirer au sort leur couleur en faisant tourner une roue, les représentants de Moussavi laissent éclater leur joie lorsque le hasard leur attribue la couleur verte, qui est déjà celle de sa campagne. C’est aussi la couleur des descendants du Prophète dont Moussavi se réclame. Majid Majidi, le cinéaste qui produit le clip de sa campagne, y voit déjà le signe d’une victoire de son candidat.

C’est donc pour concurrencer la BBC en persan que la télévision irannienne prend l’incroyable risque d’opposer les quatres candidats face à face en direct. Chaque débat devait durer une heure trente et l’odre de passage des candidats fut décidé par tirage au sort…« 

Publicités

From → #Iran

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :